Rapport annuel BAnQ 2007-2008

LES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Table des matières

 


Afin d'atteindre ses objectifs et de réaliser ses missions, BAnQ possède une infrastructure technologique importante et innovatrice. La Direction générale des technologies de l'information et des télécommunications a pour mandat d'assurer le fonctionnement optimal de cette infrastructure en tout temps, dans les 11 édifices de BAnQ et pour tout ce qui concerne les nombreux services à distance offerts par l'institution à la population québécoise. Cette équipe dirige tout un ensemble de projets de développement qui permettent à BAnQ de maintenir sa position de pionnière en matière de création de ressources virtuelles et numériques, une priorité de l'organisation dans le domaine de la gestion et de la diffusion du savoir. Elle garantit aussi un accès convivial, la sécurité, la flexibilité, la grande qualité de l'information et la satisfaction des usagers.

Au cours de l'exercice 2007-2008, l'équipe de la Direction générale des technologies de l'information et des télécommunications (DGTIT) a déployé des efforts considérables afin d'actualiser et d'améliorer les applications informatiques et les équipements de BAnQ. Ces efforts sont nécessaires compte tenu de l'achalandage dans les 11 lieux de diffusion de l'institution et de la popularité de ses services à distance. Le succès de BAnQ se fonde d'ailleurs en partie sur sa capacité à soutenir la croissance du volume de transactions et du nombre d'usagers de ses services en ligne.

En plus de maintenir un haut degré de disponibilité de ses systèmes informatiques, la DGTIT a continué à investir en 2007-2008 dans l'automatisation des services et des tâches afin d'accroître l'efficacité de l'organisation. Cette équipe a ainsi développé et implanté un service de paiement électronique pour les frais ainsi qu'un système d'avis automatisé de la disponibilité des documents réservés. Plusieurs autres initiatives, moins visibles, ont été réalisées pour soutenir les services administratifs et les missions de BAnQ.

L'équipe responsable des technologies de l'information et des télécommunications doit plus que jamais équilibrer ses travaux et ses budgets afin de soutenir l'infrastructure existante et d'éviter la désuétude des systèmes de l'organisation, majoritairement installés en 2005. Étant donné que ses capacités d'investissement seront assez stables au cours des prochaines années, la DGTIT doit faire des choix afin de préserver les acquis et de maintenir l'organisation à un haut niveau technologique auquel ses usagers, ses partenaires et ses employés sont habitués.

 

Haut S'ORIENTER VERS L'EXTÉRIEUR

Les organisations doivent plus que jamais s'adapter à leur environnement et demeurer à l'écoute de leur milieu afin d'assurer le développement des services et l'évolution de leurs systèmes informatiques en fonction des besoins de leurs usagers. Ceux-ci exigent désormais que les systèmes d'une organisation soient ouverts sur le monde et fortement intégrés, car leurs besoins s'expriment à la maison comme au travail ou sur la route.

Au cours de l'exercice 2007-2008, des travaux d'envergure ont donc été entamés pour ouvrir les systèmes de BAnQ à la communauté. La DGTIT a ainsi mené des travaux d'analyse pour offrir un guichet unique de traitement documentaire. Elle a permis la création du Catalogue des bibliothèques du Québec et la réalisation d'un système national de gestion des statistiques des bibliothèques publiques du Québec. Plusieurs projets de coopération sont également en cours ou ont été réalisés par la DGTIT. Un portail de recherche généalogique (www.voicimafamille.info) a été réalisé en collaboration avec Bibliothèque et Archives Canada et des partenaires en généalogie. Un portail destiné à rendre disponible la presse de langue française est en cours de réalisation avec les bibliothèques nationales francophones de plusieurs pays et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF); BAnQ s'est vu confier la mission de concevoir le prototype de ce portail. Des discussions et des travaux ont actuellement lieu afin de participer à une vaste initiative de numérisation pancanadienne.

La DGTIT travaille aussi de concert avec des associations regroupant les grandes bibliothèques nationales pour assurer la préservation des sites Web québécois. En effet, rien ne permet actuellement de conserver les contenus des sites québécois lorsqu'ils sont retirés du Web. Comment les sauvegarder? Où? Et comment assurer leur accessibilité? BAnQ cherche à résoudre ces enjeux avec certains de ses partenaires.

Tous ces projets permettront aux usagers et aux partenaires de BAnQ d'obtenir, grâce à ses systèmes, une fenêtre intégrée sur le Québec, le Canada et le monde francophone.

 

Haut PROTÉGER NOS INVESTISSEMENTS

Les travaux entrepris lors du dernier exercice pour assurer une meilleure relève des systèmes se poursuivent. Ainsi, l'ouverture d'un second centre de traitement a permis de maintenir une grande partie des services malgré la fermeture du centre principal lors d'importants travaux.

Par ailleurs, les travaux d'amélioration des liens de télécommunications entre les centres régionaux, la mise à niveau de versions de Microsoft et d'Unix, le remplacement de serveurs, la virtualisation et l'augmentation constante de la capacité de stockage se font avec le souci d'assurer la relève des systèmes en temps réel.

La DGTIT a poursuivi l'amélioration de ses principales applications, notamment le système intégré de gestion documentaire, le système de gestion de la relation client ainsi que plusieurs volets du portail Internet et de l'extranet. Tous ces travaux visent à garantir aux usagers, aux partenaires et aux employés de l'institution des systèmes performants et évolutifs.

 

Haut LE DÉVELOPPEMENT DE L'OFFRE NUMÉRIQUE

Les collections numériques de BAnQ, comme celles d'autres institutions dans le monde, sont en forte progression. Afin de mieux les gérer et de pouvoir soutenir ces volumes grandissants, la DGTIT a créé un nouvel environnement de gestion. Ce nouvel environnement est basé sur un logiciel libre appelé dSpace développé par une communauté mondiale parrainée, à l'origine, par l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Le même concept sera utilisé pour implanter les outils nécessaires pour archiver et diffuser les sites Web du domaine québécois.

La DGTIT a contribué à l'enrichissement du portail Internet de BAnQ, notamment par la mise en valeur de diverses collections. Elle a aussi amorcé des travaux d'envergure sur le plan des infrastructures technologiques afin de préparer une refonte majeure de ce portail.

Survol de l'équipement mis à la disposition du public

  • 12 postes de prêt en libre-service
  • 472 micro-ordinateurs
  • 33 imprimantes pour les postes publics
  • 33 points d'accès au réseau sans fil de la Grande Bibliothèque
  • 42 lecteurs-numériseurs de microformes
  • 45 postes d'écoute
  • 37 postes de visionnement
  • 5 appareils pour personnes non voyantes (y compris 2 numériseurs optiques)
  • 10 systèmes de projection et multimédias en salle :
    • 1 salle de visionnement
    • 2 auditoriums
    • 1 théâtre pour enfants
    • 4 salles de conférence
    • 2 salles de formation

Au cours des deux prochaines années, BAnQ devra revoir le choix de ses principaux outils dans une perspective de stabilisation des sommes allouées aux technologies de l'information. L'utilisation de logiciels libres, la virtualisation des postes de travail et le partage des efforts de développement avec des partenaires permettront à BAnQ de maintenir la qualité de ses services et la portée de ses innovations technologiques.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.