Rapport annuel BAnQ 2007-2008

LA GRANDE BIBLIOTHÈQUE ET LA DIFFUSION

Table des matières

 


La diffusion de ses collections en vue d'offrir un accès démocratique au patrimoine documentaire, à la culture et au savoir universel est au cœur de la mission de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Celle-ci met de vastes ressources à la disposition de la population québécoise dans des lieux culturels conviviaux – physiques et virtuels – d'accès libre et gratuit.

Depuis 2005, le lieu principal de diffusion de BAnQ est la Grande Bibliothèque, dont le mandat est aussi de servir de bibliothèque centrale aux Montréalais et de bibliothèque-ressource à l'ensemble du Québec. Dotée de technologies de pointe, de ressources documentaires variées et d'un personnel spécialisé, la Grande Bibliothèque répond aux besoins de tous ses publics : information, éducation, culture, recherche et loisir. Elle valorise la lecture, la recherche et l'enrichissement des connaissances, vise à promouvoir l'édition québécoise, appuie l'autoformation continue, favorise l'intégration des nouveaux arrivants, renforce la coopération et les échanges entre les bibliothèques et stimule la participation québécoise au développement de la bibliothèque virtuelle.

Bras virtuel de la Grande Bibliothèque et précieux outil de diffusion, le portail Internet de BAnQ réunit des ressources électroniques sur tous les sujets ainsi que de nombreux documents numérisés du patrimoine québécois. Ces ressources documentaires électroniques peuvent être consultées à la Grande Bibliothèque comme dans les autres lieux publics de BAnQ et, en grande majorité, à l'extérieur de ces édifices, en utilisant un ordinateur personnel.

Misant sur la force du réseautage, BAnQ a créé en 2007-2008 le Catalogue des bibliothèques du Québec, jumelé à un service commun de prêt entre bibliothèques. Un programme de subvention du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine permettra de mettre sur pied d'autres services destinés aux bibliothèques, notamment un guichet unique de traitement documentaire regroupant les efforts de toutes les bibliothèques, publiques et scolaires dans un premier temps et, dans un deuxième temps, collégiales et universitaires. Ce projet s'élabore en partenariat étroit avec le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

D'autres partenariats tout aussi fructueux ont été établis en 2007-2008, notamment avec l'Observatoire de la culture et des communications de l'Institut de la statistique du Québec et avec la section des Archives de Radio-Canada.

Il faut également mentionner la tenue en avril 2007, à la Grande Bibliothèque, du Colloque sur l'avenir des bibliothèques publiques, qui réunit pour la première fois des représentants de toutes les bibliothèques publiques, autonomes ou affiliées aux réseaux BIBLIO.

L'année 2007-2008 a été marquée par des mesures de consolidation et par l'évaluation des services rendus. Afin de répondre à un achalandage plus grand que prévu de la Grande Bibliothèque, avec toutes les conséquences que cela entraîne sur la prestation de services, la Direction générale de la diffusion s'est dotée d'une nouvelle structure avec la création, notamment, de la Direction de la Collection nationale et des services spécialisés.

Des sondages menés auprès des usagers au cours de l'année fournissent de précieux renseignements sur leur profil, l'utilisation qu'ils font des services et leur satisfaction à l'égard de BAnQ et de sa Grande Bibliothèque. Ces premiers sondages réalisés depuis l'ouverture de la Bibliothèque ont porté sur le service d'information et de référence et sur les services aux nouveaux arrivants.

 

Haut LES SERVICES AUX USAGERS

En 2007-2008, un grand nombre d'usagers ont poursuivi leur fréquentation des lieux de diffusion, des services et des collections de BAnQ. Les quelque 55 000 visites que reçoit chaque semaine la Grande Bibliothèque impliquent par exemple une moyenne de 88 000 emprunts de documents au cours de la même période.

Cherchant à accroître l'accessibilité de ses services et de ses collections, BAnQ a multiplié ses efforts de promotion de ses services à distance, conformément à l'un des enjeux définis dans son Plan stratégique 2006-2009 : la démocratisation et l'accès au patrimoine documentaire pour tous les Québécois. C'est d'ailleurs à ce chapitre que les progrès les plus nets ont été enregistrés cette année : augmentation de 19 % des visites virtuelles du portail de BAnQ, augmentation de 30 % des prêts entre bibliothèques et hausse de 8 % des prêts par la poste aux abonnés du Service québécois du livre adapté.

L'ABONNEMENT

Les Québécois continuent de s'abonner en grand nombre aux services de BAnQ. En 2007-2008, plus de 1000 personnes l'ont fait chaque semaine. Le nombre d'abonnés aux services à distance s'est accru de 10 % pour s'établir à 59 544, soit 20 % de l'ensemble des abonnés actifs de BAnQ.

Le nombre total d'abonnés s'élevait à 293 121 au 31 mars 2008. Ce chiffre comprend uniquement les abonnés actifs au cours des deux dernières années, une méthode de dénombrement standardisée au sein des bibliothèques publiques québécoises.

En 2007-2008, BAnQ a mis sur pied le service d'abonnement aux collectivités, qui permet de mieux répondre aux besoins du personnel des organismes, des institutions et des entreprises utilisant les services et les collections de BAnQ à des fins professionnelles.

Par ailleurs, il est désormais possible de s'abonner à BAnQ au Centre d'archives de Montréal. L‘institution prévoit d'ailleurs étendre ce service à ses autres lieux de diffusion.

LA FRÉQUENTATION

La Grande Bibliothèque est un lieu grandement fréquenté. Du 1er avril 2007 au 31 mars 2008, on a dénombré pas moins de 2 862 979 entrées. Grâce aux données recueillies par le sondage sur les services d'information et de référence, un profil de ces usagers se dessine : 60 % ont moins de 35 ans et une plus grande proportion d'hommes (59 %) que de femmes (41 %) fréquentent l'institution. Parmi l'ensemble des usagers, 53 % ont une scolarité de niveau universitaire et près de 15 % ne parlent ni le français ni l'anglais à la maison.

Portrait préliminaire des visiteurs de 14 ans et plus à la Grande Bibliothèque
  %
Âge De 14 à 24 29,9 %
De 25 à 34 29,4 %
De 35 à 44 14,8 %
De 45 à 54 13,7 %
55 et plus 12,2 %
Scolarité Primaire ou secondaire 21,9 %
Collégiale 25,2 %
Universitaire 52,9 %
Langue parlée à la maison Français 67,7 %
Anglais 8,5 %
Autre 14,2 %
Plus d'une langue 9,6 %
Sexe Féminin 40,8 %
Maculin 59,2 %

Selon ce sondage, les usagers profitent des services de BAnQ principalement pour les loisirs, la culture et le développement personnel; viennent ensuite des motifs scolaires et professionnels. Il est intéressant d'observer que la fréquentation de la Grande Bibliothèque à des fins éducatives est invoquée dans 23 % des cas alors que les élèves et les étudiants représentent 36 % des répondants au sondage. Ceux-ci fréquentent donc la Grande Bibliothèque non seulement comme ressource d'appoint pour leurs études, mais également pour leurs loisirs, leur culture et leur développement personnel.

Utilisation des services de la Grande Bibliothèque
 %
Pour les loisirs, la culture et le développement personnel 70,2 %
Pour les études 22,5 %
Pour le travail 7,3 %

LE SERVICE D'AIDE AUX USAGERS

Les services d'information et de référence ont fait l'objet d'une attention particulière cette année. Ceux-ci permettent d'offrir aux Québécois des réponses à leurs demandes de renseignements généraux sur les services de BAnQ ainsi que de l'aide pour trouver au sein des collections de l'institution réponse à toutes sortes de questions. Une révision de l'offre de services dans ce secteur a été amorcée; la mise en œuvre de modalités améliorées se concrétisera en 2008-2009. Le sondage réalisé auprès des usagers de la Grande Bibliothèque et des services en ligne a permis de recueillir de précieuses données sur leur appréciation des services d'information et de référence, sur les motifs qui les guident de même que sur leur intérêt pour de nouveaux services à distance : la consultation d'une base de questions et de réponses en ligne, la référence mobile, la référence sur rendez-vous et la référence par clavardage ou par messagerie texte.

Certains services d'information spécialisés comme le Carrefour Affaires et le Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse ont fait l'objet d'analyses plus détaillées en matière de fréquentation et d'utilisation. Les évaluations ont permis de modifier sensiblement l'offre actuelle, et l'implantation de nouveaux services se fera au cours de l'année 2008-2009.

Les indicateurs de performance dénotent une baisse de 7 % du nombre de demandes de renseignements. Il est justifié de penser que les usagers connaissent de mieux en mieux les services et le fonctionnement de la Grande Bibliothèque. De plus, la signalisation indiquant les collections et les services a été améliorée.

Le service de référence à distance poursuit sa mission en répondant aux multiples questions des usagers de toutes les régions du Québec, procurant à BAnQ une présence virtuelle considérable. Plus de 13 044 demandes ont ainsi été adressées aux professionnels de BAnQ en 2007-2008 par téléphone, par courriel ou par courrier traditionnel. Ces questions peuvent porter sur tous les sujets; les bibliothécaires consultent les riches ressources documentaires de BAnQ pour y répondre. Près de 20 % de ces demandes ont été satisfaites en sollicitant les ressources de la Collection nationale. Ce service clé contribue directement à accroître l'accessibilité et la diffusion des ressources de BAnQ au profit de tous les Québécois, ce qui constitue un des enjeux stratégiques déterminés par l'institution.

L'EMPRUNT ET LA CONSULTATION DE DOCUMENTS

En 2007-2008, la Grande Bibliothèque a effectué 4,6 millions de prêts, ce qui constitue une légère hausse en comparaison de l'année précédente. Plus de 54 % des documents prêtés sont des livres, dont près de 400 000 sont tirés des collections de l'Espace Jeunes. Les romans, les bandes dessinées et les documents relatifs à l'économie, aux affaires, aux sciences et à la technologie s'avèrent aussi fort populaires. On constate une légère baisse en matière de prêt d'enregistrements sonores alors que le prêt de films se maintient. Le nombre de documents consultés sur place s'élève à 1,9 million pour l'année. La Grande Bibliothèque de BAnQ est une des institutions bibliothéconomiques les plus utilisées en Amérique du Nord.

L'AMÉLIORATION DES SERVICES

La réservation des documents est un service apprécié des usagers. L'implantation d'un robot téléphonique a sensiblement réduit les délais d'attente puisque celui-ci a permis d'accélérer le processus d'appels faits aux usagers pour les aviser que les documents réservés sont disponibles. Des changements ont également été apportés aux modalités de prêt. Par exemple, les DVD des séries télévisées peuvent être empruntés pour une période de trois semaines plutôt qu'une seule.

Les abonnés peuvent maintenant régler en ligne les frais de retard et les autres frais relatifs à l'emprunt grâce au mode de paiement offert sur le portail Internet de BAnQ.

L'amélioration d'un service peut parfois s'exprimer par de petits gestes qui font toute la différence. BAnQ a ainsi :

  • enrichi les postes du Laboratoire de langues avec des méthodes de niveau intermédiaire et avancé;
  • offert la possibilité de prendre rendez-vous avec des bibliothécaires spécialisés dans le domaine des affaires;
  • mis en ligne un quiz permettant aux jeunes de découvrir leur profil de lecteur;
  • autorisé le renouvellement des documents en retard depuis moins de six jours;
  • établi des procédures permettant de réduire la période durant laquelle un document apparaît comme manquant au catalogue et de le remplacer éventuellement;
  • raffiné les méthodes de sélection des guides de voyage;
  • réorganisé la présentation des revues au rez-de-chaussée afin de faciliter le repérage des titres.

LE PRÊT ENTRE BIBLIOTHÈQUES

BAnQ a également lancé le projet du Catalogue des bibliothèques du Québec. Celui-ci permet aux utilisateurs de connaître les vastes ressources documentaires disponibles dans les bibliothèques québécoises et d'effectuer en ligne des demandes de prêt entre bibliothèques. Les bibliothèques publiques peuvent obtenir gratuitement de BAnQ une licence pour l'utilisation d'un logiciel de gestion du prêt entre bibliothèques.

Le service de prêt entre bibliothèques (PEB) de BAnQ a connu une forte augmentation de son activité en 2007-2008, de 31 % pour les documents prêtés aux autres bibliothèques (7353 demandes) et de 29 % pour les documents empruntés à d'autres bibliothèques pour les abonnés de BAnQ (4719 documents). En deux ans, le nombre de bibliothèques abonnées au service de PEB de BAnQ a augmenté de 15 %.

LES SERVICES AUX PERSONNES HANDICAPÉES ET LE SERVICE QUÉBÉCOIS DU LIVRE ADAPTÉ

En 2007-2008, BAnQ a également consacré des efforts à l'accroissement de l'accessibilité à ses services et à ses collections pour les personnes handicapées. L'installation de 17 tables ajustables réparties aux six niveaux de la Grande Bibliothèque permettra aux personnes en fauteuil roulant de consulter aisément les documents et d'utiliser les postes multimédias, et ce, dès le printemps 2008.

Grâce à de nouvelles ressources accessibles sur le portail du Service québécois du livre adapté (SQLA), les usagers ayant une déficience visuelle peuvent consulter des bases de données à distance. Des outils d'aide à l'utilisation du catalogue au moyen de logiciels de revue d'écrans adaptés ont fait en sorte que la fréquentation du portail par les usagers handicapés s'est accrue. La collection de documents adaptés a connu un développement soutenu, avec l'ajout de livres en braille et d'enregistrements sonores.

Ces améliorations au SQLA se sont traduites par une augmentation du nombre d'abonnés (10 %) et du nombre de documents empruntés (8 %). Ainsi, au cours de l'année, 4174 emprunteurs du SQLA, dont 51 jeunes, ont emprunté 11 317 documents en braille, 43 221 ouvrages en version audio analogique et 44 147 documents en version audio numérique.

Conformément à la législation québécoise, BAnQ a déposé auprès de l'Office des personnes handicapées du Québec son plan d'action 2008 relatif aux personnes handicapées. Ce plan prévoit les mesures que l'institution entend mettre en œuvre pour bonifier son offre de services et réduire les obstacles à l'inclusion des personnes handicapées. Parmi ces mesures, on trouve :

  • l'organisation d'activités d'animation et de formation pour les diverses catégories de personnes handicapées;
  • le partage avec les bibliothèques publiques québécoises de l'expertise en matière de service documentaire aux personnes handicapées.

LA FORMATION DES USAGERS

L'objectif stratégique des services de formation des usagers est de faire connaître au plus grand nombre de citoyens du Québec la richesse des ressources documentaires et les nombreux services de BAnQ. Offerte au grand public ou intégrée aux activités pour les groupes (dont ceux du milieu scolaire), la formation à la recherche documentaire favorise l'autonomie des utilisateurs et la diffusion des collections. Des services de formation documentaire ont été offerts à 8458 personnes lors de 814 activités.

Dans le cadre du partenariat de BAnQ avec Emploi-Québec, des centaines de chercheurs d'emploi ont bénéficié de 20 ateliers. Cette réalisation illustre le rôle que l'institution entend jouer en tant que pôle d'intégration à la société québécoise auprès des chercheurs d'emploi, dont une proportion substantielle de nouveaux arrivants. Il en va de même pour le partenariat avec le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles. Cette collaboration permet la tenue de séances d'information pour les immigrants dans les locaux de la Grande Bibliothèque. On y décrit le marché de l'emploi et la vie dans les régions du Québec.

BAnQ participe également au projet Alpha-Biblio, qui vise à tisser des liens entre les bibliothèques publiques et les groupes d'alphabétisation. Un partenariat avec l'Atelier des lettres, un centre d'alphabétisation du quartier Centre-Sud de Montréal, s'est établi : les apprenants du centre visitent la Grande Bibliothèque à intervalles de trois semaines afin d'apprivoiser les ressources et les services de la Bibliothèque, notamment la Collection pour tous, conçue spécifiquement pour les personnes en processus d'alphabétisation. Les rencontres ont aussi comme objectif d'outiller les participants et de les soutenir dans les efforts qu'ils consacrent à la publication éventuelle de leur propre livre.

 

Haut LA COLLECTION NATIONALE

Dans une atmosphère propice à la recherche, la salle consacrée à la Collection nationale favorise la diffusion du patrimoine documentaire publié au Québec ou relatif au Québec. Au cours de l'année 2007-2008, 121 000 personnes ont fréquenté cette salle, attirées par la diversité des services offerts, la richesse des collections, l'accessibilité aux postes multimédias ou tout simplement par la quiétude des lieux. Des chercheurs poursuivant des études doctorales et postdoctorales et des boursiers de BAnQ ont quant à eux profité des six cabinets de recherche. Le personnel de la Collection nationale a répondu à 64 021 demandes d'information et les usagers ont consulté près de 180 000 documents faisant partie de ce patrimoine.

Plusieurs documents tirés de la riche Collection nationale ont été intégrés à des expositions présentées par BAnQ ou par d'autres institutions, comme dans le cas de l'exposition Dragons, entre science et fiction, tenue au Musée de la civilisation à Québec.

 

Haut LA COLLECTION UNIVERSELLE DE PRÊT ET DE RÉFÉRENCE

L'autre collection que diffuse BAnQ à la Grande Bibliothèque est la Collection universelle de prêt et de référence, qui réunit plus de deux millions de documents publiés au Québec ou ailleurs et destinés au prêt ou à la consultation sur place.

LE DÉVELOPPEMENT CONTINU DE LA COLLECTION

Au cours de l'exercice 2007-2008, la Direction des acquisitions et du traitement documentaire de la Collection universelle de prêt et de référence a acquis 75 000 livres et 25 000 autres documents, principalement audiovisuels. Cette direction a également souscrit 2275 abonnements à des revues ou journaux et ajouté 22 nouvelles ressources électroniques disponibles sur place et à distance. Le tableau 25 témoigne des quantités de documents acquis par catégories au cours de la période du 1er avril 2007 au 31 mars 2008, conformément au plan d'action annuel.

Au total, les usagers de BAnQ disposaient, au 31 mars 2008, de 120 000 nouveaux documents pour l'emprunt ou la consultation sur place, ce qui représente une augmentation de 4 % par rapport à l'année précédente.

LES SUGGESTIONS D'ACHAT

Les suggestions d'achat des usagers – qui concernent essentiellement des livres, des disques et des films – permettent d'enrichir la Collection universelle de prêt et de référence de documents qui répondent à leurs besoins. Ces suggestions sont satisfaites dans une proportion de 78 %

Suggestions d'achat reçues en 2007-2008
Nombre total 6 303  
Documents commandés 4 194 67 %
Documents non disponibles 1 105 17 %
Documents présents dans les collections 674 11 %
Suggestions non retenues 330 5 %

LES RESSOURCES ÉLECTRONIQUES

BAnQ consacre une part substantielle du budget annuel d'acquisition de la Collection universelle de prêt et de référence aux ressources électroniques, essentielles dans toute bibliothèque moderne. En cette matière, BAnQ se compare toujours avantageusement aux autres grandes bibliothèques nord-américaines. En effet, parmi les 143 bases de données proposées aux usagers, 79 % sont disponibles à distance. Les ressources offertes par BAnQ à l'ensemble des Québécois s'ajoutent à celles négociées collectivement par les bibliothèques publiques et par l'institution au moyen du Consortium d'acquisition de ressources électroniques du Québec (CAREQ).

LES ACQUISITIONS À SOULIGNER

Les acquisitions de BAnQ réalisées en 2007-2008 sauront répondre aux besoins et à la diversité des goûts des usagers et des publics ciblés dans le Plan stratégique 2006-2009 de l'institution. Parmi ces nouvelles ressources, il faut noter :

  • CAIRN, composé de 152 revues en sciences humaines et sociales, accessibles en ligne dans leur version française intégrale;
  • plusieurs dictionnaires, disponibles dans les ressources électroniques Larousse Multidico et Lexibase;
  • 2000 livres sonores en ligne et presque autant de titres sur disque compact pour le prêt;
  • de nombreux ouvrages de référence du domaine des arts et des sciences humaines d'éditeurs du monde entier;
  • plusieurs titres versés au fonds en littérature de langue anglaise;
  • des textes de grands auteurs contemporains de diverses littératures nationales traduits en français ainsi que des classiques en histoire et en sciences humaines et sociales.

LE CATALOGUE IRIS ET LE SERVICE DE TÉLÉCHARGEMENT DE NOTICES

Le catalogue Iris recense tous les documents de la Collection universelle de prêt et de référence et de la Collection patrimoniale. Au 31 mars 2008, le catalogue comptait 1 995 634 notices, soit un ajout de 222 892 notices par rapport à l'année précédente. Cette augmentation est en grande partie liée à l'ajout de 136 000 notices qui signalent au catalogue les livres électroniques et autres documents numériques, de façon à permettre un meilleur repérage de ces documents.

En 2007-2008, 110 bibliothèques ont téléchargé vers leurs catalogues, au moyen du module d'exportation du catalogue Iris, 11 953 notices bibliographiques et 1996 notices d'autorité, ce qui représente une hausse de 9 % pour les notices bibliographiques et de 375 % pour les notices d'autorité par rapport à l'année précédente.

Notices téléchargées du catalogue Iris vers les catalogues de bibliothèque en 2007-2008
Type de bibliothèque Bibliothèques Notices bibliographiques exportées Notices d'autorité exportées
Collégiale 12 1 423 -
Publique 32 6 084 337
Scolaire et autres 29 1 530 1
Spécialisée 15 1 681 525
Universitaire 22 1 235 1 133
Total 110 11 953 1 996

 

Haut LES SERVICES AUX MILIEUX DOCUMENTAIRES

Le partage des ressources et de l'expertise auprès des milieux documentaires ainsi que la mise en réseau des bibliothèques ont été au cœur des activités de BAnQ en 2007-2008. Ces enjeux prioritaires ont d'ailleurs fait l'objet de recommandations lors du Colloque sur l'avenir des bibliothèques publiques du Québec, en avril 2007.

LE CATALOGUE DES BIBLIOTHÈQUES DU QUÉBEC

Piloté par BAnQ et découlant des travaux de la Table de concertation des bibliothèques québécoises, le Catalogue des bibliothèques du Québec (CBQ) est en ligne depuis mars 2008 au cbq.banq.qc.ca. Le CBQ permet de repérer des documents au moyen d'une recherche unique dans les catalogues de bibliothèques du Québec accessibles sur Internet. Plus de 60 catalogues en ligne de bibliothèques publiques, collégiales et universitaires ainsi que ceux de certaines bibliothèques spécialisées du Québec y sont déjà regroupés. À terme, tous les catalogues québécois en ligne pourront y apparaître. De plus, les usagers des bibliothèques publiques disposant d'un logiciel de prêt entre bibliothèques (PEB) peuvent effectuer des demandes de prêt entre bibliothèques en ligne à partir du CBQ. Au 31 mars 2008, 18 bibliothèques publiques offraient ainsi le service de prêt entre bibliothèques à partir du Catalogue ou de leur site Web grâce à un logiciel offert gratuitement par BAnQ.

En élargissant l'accessibilité aux ressources et en simplifiant la recherche et le PEB, BAnQ et ses partenaires contribuent à l'efficacité des institutions et à la promotion de leurs richesses auprès des Québécois. La Direction des services aux milieux documentaires s'emploie sans relâche à susciter la participation des bibliothèques, entre autres en faisant la promotion du CBQ et en créant des outils de formation et de promotion à l'intention de leurs usagers et de leur personnel.

L'ACCESSIBILITÉ AUX RESSOURCES ÉLECTRONIQUES NÉGOCIÉES EN COMMUN

Le Consortium d'acquisition de ressources électroniques du Québec (CAREQ) a comme principal mandat la négociation d'ententes collectives pour les bibliothèques publiques québécoises. Lors du renouvellement de l'abonnement à Encyclopædia Universalis, il a négocié et obtenu une entente comportant des dispositions avantageuses pour des bibliothèques publiques hors Québec. Cette nouvelle licence a permis d'abonner ou de réabonner non seulement une quarantaine de bibliothèques publiques québécoises, mais aussi le réseau des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick, 15 bibliothèques ontariennes et la bibliothèque publique de Winnipeg. Ainsi, les usagers francophones de ces bibliothèques ont maintenant accès à cette ressource encyclopédique en ligne réputée.

LES STATISTIQUES DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES STANDARDISÉES ET ACTUALISÉES

Les efforts de BAnQ, du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec ont conduit à la refonte en 2008 de l'Enquête annuelle sur les bibliothèques publiques du Québec. Les données ont été révisées en conformité avec la norme internationale ISO 2789:2006, Information et documentation – Statistiques internationales de bibliothèques. Standardisée et actualisée, cette enquête reflète mieux les services offerts dans les bibliothèques publiques québécoises – dont les services électroniques – et fournit des indicateurs pour mesurer leur performance sur les plans national et international. De plus, la cueillette et la diffusion des données s'effectuent maintenant à l'aide d'un système automatisé convivial.

Cette enquête aide les gestionnaires à évaluer et à planifier le développement des services de leur bibliothèque. Ce système d'information facilite aussi la production et la diffusion de données statistiques générales qui témoignent de l'évolution des bibliothèques publiques québécoises.

Ressources électroniques - Abonnement CAREQ
 Bibliothèques QuébécoisesBibliothèques hors Québec
 Bibliothèques autonomes Réseaux BIBLIO Population servieBibliothèques Population servie
Eureka 164 - 4 913 856 - -
Encyclopædia Universalis 117 9 3 657 179 76 394 602
Encyclopédie Hachette Multimédia 84 5 2 313 441 - -
Repère 202 - 5 159 949 - -
Tap'Touche 45 1 1 264 162 - -

L'EXTRANET DES BIBLIOTHÈQUES ET LE SERVICE DE RÉFÉRENCE PROFESSIONNELLE

Le personnel des bibliothèques du Québec peut consulter dans l'extranet de BAnQ qui lui est destiné de nombreuses ressources et des outils utiles à la gestion quotidienne ou au développement d'une bibliothèque. Constamment enrichi, cet extranet a vu le nombre de ses abonnés augmenter de 21 % au cours de la dernière année. On dénombre à ce jour 574 bibliothèques qui profitent de cette ressource, dont 252 bibliothèques publiques.

Abonnés à l'extranet des bibliothèques
 %
Bibliothèques publiques 44 %
Bibliothèques d'enseignement 28 %
Bibliothèques spécialisées 15 %
Bibliothèques gouvernementales 9 %
Bibliothèques hors Québec 4 %

De plus, le personnel des bibliothèques peut profiter à distance des services de BAnQ en matière de référence et de soutien professionnel pour tout ce qui touche la gestion et la prestation de services. Les bibliothécaires de la Direction des services aux milieux documentaires de BAnQ ont ainsi répondu à 516 demandes d'information ou de soutien, une augmentation de 47 % par rapport à l'année précédente.

 

Haut BAnQ HORS FRONTIÈRES : UNE BIBLIOTHÈQUE QUÉBÉCOISE À PARIS

BAnQ a conclu une entente avec le ministère des Relations internationales du Québec visant à revitaliser la Bibliothèque Gaston-Miron, nom que porte depuis 2003 la bibliothèque créée en 1963 par la Délégation générale du Québec à Paris. À l'instar d'autres bibliothèques étrangères installées dans la Ville lumière afin de participer au rayonnement d'une culture nationale, cette bibliothèque québécoise offre des collections axées sur la littérature, l'histoire et les sciences sociales d'ici.

En janvier 2008, BAnQ a délégué une bibliothécaire chargée de proposer des moyens d'action devant favoriser le développement de la Bibliothèque Gaston-Miron. Cette ressource professionnelle devra également définir le concept de pôle associé et l'appliquer à ses stratégies. L'accès privilégié aux ressources et aux services de BAnQ renforcera par ailleurs les assises de cette bibliothèque québécoise à Paris, pour le plus grand bénéfice des chercheurs et du grand public.

La mise en valeur de cette vitrine de la culture québécoise, source de rayonnement en sol européen, sera réalisée grâce au soutien du ministère des Relations internationales et à l'expertise de BAnQ. La Bibliothèque Gaston-Miron pourrait s'affirmer comme l'institution hors Québec par excellence pour assurer une diffusion élargie et cohérente du patrimoine documentaire québécois.

 

Haut UNE DIFFUSION SOUTENUE

Les réalisations de BAnQ en matière de diffusion s'inscrivent dans le cadre du Plan stratégique 2006-2009 de l'institution. Elles ont en effet contribué :

  • à la démocratisation et à l'accès au patrimoine documentaire;
  • au développement de ce patrimoine documentaire;
  • au développement des réseaux documentaires;
  • à la coopération internationale;
  • à la consolidation institutionnelle.

L'évaluation des services et leur promotion se poursuivront en 2008-2009, de même que l'évaluation des collections accessibles dans les 11 lieux de diffusion de BAnQ et sur son portail.

Tel qu'illustré dans le tableau suivant, les collections et les services de BAnQ et de la Grande Bibliothèque continuent de répondre aux besoins des Québécois, notamment en matière de services à distance. C'est d'ailleurs à ce chapitre que sont enregistrées les hausses les plus significatives.

BAnQ et la Grande Bibliothèque en chiffres
 2006-20072007-2008
Fréquentation
Visites à la Grande Bibliothèque 2 890 043 2 868 979
Visites portail BAnQ 2 384 026 2 838 605
Demandes de renseignements et d'information
Demandes de renseignements généraux 724 906 676 716
Demandes d'information et de référence 258 536 256 703
Consultation et emprunts
Documents consultés sur place - Grande Bibliothèque 1 868 024 1 866 868
Documents empruntés - Grande Bibliothèque 4 519 504 4 619 302
Documents empruntés - SQLA 91 715 98 685
Prêt entre bibliothèques
Documents prêtés par BAnQ 5 607 7 353
Documents empruntés par BAnQ 3 650 4 719

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.