Rapport annuel BAnQ 2005-2006

DIRECTION GÉNÉRALE DES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Table des matières

Au cours de l'exercice 2005-2006, la Direction générale des technologies de l'information et des télécommunications (DGTIT) a terminé la mise en place des systèmes requis pour l'ouverture de la Grande Bibliothèque. Les travaux ont été exécutés en parallèle au soutien des systèmes informatiques de l'institution, autant pour ce qui concerne son mandat de conservation que ses services de diffusion. Le soutien des systèmes administratifs a aussi exigé d'importants efforts, dans un contexte d'embauches nombreuses et d'acquisitions massives de documents. Durant cette période, la DGTIT a procédé à la mise en place du dernier volet du Système intégré de gestion documentaire (SIGD). Les travaux d'implantation avaient commencé en juin 2002 et se sont terminés en avril 2005 avec la mise en route des systèmes de circulation (prêt, réservation, postes de prêt en libre-service, etc.), de gestion des postes clients et de gestion des impressions. L'ouverture du nouvel édifice a entraîné la relocalisation de plusieurs unités administratives et l'installation de nombreux équipements informatiques, téléphoniques et audiovisuels.

Malgré le peu de temps de rodage et l'utilisation des nouveaux systèmes par des centaines d'employés récemment engagés et formés, l'ensemble de l'infrastructure technologique a fonctionné au-delà de toutes les attentes (fiabilité, disponibilité et performance). La DGTIT, comme les autres directions concernées par le niveau d'achalandage à la Grande Bibliothèque, a dû faire face à une fréquentation et à un nombre de transactions deux fois plus grand que ce qui avait été prévu. C'est avec fierté que les équipes internes et celles de plusieurs fournisseurs extérieurs ont relevé ce défi en respectant les délais et les budgets.

HautLe portail Internet, unique point d'accès aux services informatiques sur place et à distance

En parallèle aux développements informatiques requis pour l'ouverture de la Grande Bibliothèque, la DGTIT a réalisé des travaux tout aussi importants pour se doter d'un portail Internet moderne, destiné à servir de point d'accès à l'ensemble des services informatiques sur place et à distance. Que l'on se trouve à Sept-Îles ou sur place à la Grande Bibliothèque, le portail Internet est la seule et unique interface.

Au cours de l'exercice 2005-2006, la DGTIT a mis en ligne deux nouvelles versions du portail, la première avant l'ouverture de la Grande Bibliothèque et une autre, en janvier 2006, au moment de la fusion de la Bibliothèque nationale du Québec (BNQ) avec les Archives nationales du Québec (ANQ) qui a mené à la création de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

La version de janvier 2005 intégrait les services en ligne requis pour l'ouverture du nouvel édifice, de nouvelles collections numériques, des informations sur les services et activités de la Grande Bibliothèque, avec la possibilité pour tous les résidents du Québec de s'abonner à distance. Cet abonnement gratuit leur donne notamment accès à un ensemble de banques de données peu importe où ils se trouvent au Québec, grâce à des ententes de diffusion conclues par BAnQ.

La fusion avec les Archives nationales du Québec, le 31 janvier 2006, a fait substantiellement évoluer le portail Internet. Il s'agissait, dans un premier temps, d'intégrer les contenus des deux anciennes institutions, pour refléter la réalité de la nouvelle organisation. Dans un deuxième temps, la DGTIT a amélioré la convivialité du portail, à la suite des commentaires reçus des utilisateurs.

HautLa fusion avec les Archives nationales du Québec

La DGTIT a procédé au cours du dernier exercice à l'intégration de l'infrastructure technologique des Archives nationales du Québec qui partageaient celle-ci avec le ministère de la Culture et des Communications (MCC), au siège de Québec comme dans les centres régionaux.

Le détachement du réseau du MCC a entraîné la mise en place d'une nouvelle architecture de télécommunication, de réseau et de téléphonie. Il a aussi fallu adapter la majorité des systèmes informatiques (y compris PISTARD, l'outil de gestion des documents d'archives) en vue de les intégrer à ceux de la BNQ à Montréal.

La fusion a en outre amené plusieurs changements aux processus administratifs. L'ensemble des employés a été formé aux nouveaux outils de travail et façons de faire, notamment pour les systèmes de gestion financière et de gestion des ressources humaines.

HautLes ressources documentaires numériques

Compte tenu de son mandat national, BAnQ a poursuivi et accéléré son programme permanent de numérisation entrepris en 2004-2005. La Direction générale de la conservation et la Direction générale de la diffusion ont continué à déterminer le choix des documents à numériser.

Entre le 1er avril 2005 et le 31 mars 2006, près de 2 millions de pages de livres, de revues et de journaux, d'images, d'enregistrements sonores et de vidéos ont été numérisés. Au terme de l'exercice, 3 millions de fichiers sont archivés et disponibles sur le portail ou en voie de l'être.

À la suite de la fusion avec les Archives nationales du Québec, des travaux ont été amorcés afin d'harmoniser les normes et les méthodes de numérisation et d'archivage des documents numériques d'archives.

HautLes défis pour les prochains exercices

La DGTIT fera évoluer le portail pour qu'il devienne l'outil de diffusion par excellence des ressources de BAnQ. Le portail Internet, l'infrastructure technologique et les processus de travail doivent permettre d'améliorer la quantité, la qualité et la disponibilité des différentes collections numériques offertes aux utilisateurs ainsi que leurs interrelations.

BAnQ a procédé à l'acquisition d'un logiciel pour la gestion intégrée de ses documents administratifs (GID). Le déploiement de cet outil de gestion se fera progressivement au cours du prochain exercice, la priorité étant accordée aux documents qui existent sous forme numérique.

La DGTIT poursuivra aussi les travaux permettant l'exploitation des informations accumulées depuis trois ans dans son entrepôt de données afin de faciliter la mise en place d'indicateurs de gestion et de performance pour toute l'organisation.

HautSurvol des équipements mis à la disposition de la clientèle par la DGTIT

  • Micro-ordinateurs (425)
  • Imprimantes pour les postes publics (30)
  • Réseau sans fil (26 points d'accès pour la Grande Bibliothèque)
  • Lecteurs-numériseurs de microformes (40)
  • Numériseurs optiques (20)
  • Postes d'écoute (45)
  • Postes de visionnement (37)
  • Équipements pour les personnes non voyantes (5)
  • Systèmes de projection et multimédias en salle :
    • deux salles de visionnement
    • trois auditoriums
    • un théâtre pour enfants
    • quatre salles de conférence
    • trois salles de formation


Cliquer pour agrandir

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.