Rapport annuel BNQ 2004-2005

DIRECTION GÉNÉRALE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Table des matières

Le virtuel et le physique ne font plus qu’un


Au cours de l’année 2004-2005, la Direction générale des technologies de l’information et des télécommunications (DGTIT) a poursuivi la mise en place des systèmes destinés à la Grande Bibliothèque, pour l’ensemble des services offerts sur place et à distance. La DGTIT a également assuré la mise en service des systèmes nécessaires aux activités courantes de la BNQ et le soutien technique aux employés, dans un contexte de forte croissance du personnel.

 

HautLe système intégré de gestion documentaire (SIGD)

La DGTIT a par ailleurs terminé la mise en place du système intégré de gestion documentaire (SIGD) ; ces travaux avaient été amorcés en juin 2002, en collaboration avec le regroupement CGI/BiblioMondo. Le SIGD couvre les fonctions de base de la gestion documentaire (acquisition, traitement, prêt sur place et entre bibliothèques), la bibliothèque numérique et le portail qui donne accès aux services de la BNQ offerts sur Internet.

Des efforts importants ont été déployés en vue du lancement du portail Internet, de l’implantation des systèmes de gestion des équipements et des périphériques dans la Grande Bibliothèque et de l’intégration du SIGD avec le système de gestion de la relation client (GRC).

 

HautLe progiciel de gestion intégrée (PGI)

Fourni par le regroupement formé des firmes Systematix, Conseillers Info-Oriente (CIO) et Avantech Informatique, le progiciel de gestion intégrée vise à soutenir l’ensemble des activités administratives de la Bibliothèque, soit les ressources humaines, financières et matérielles, et est intégré aux services du fournisseur du système de paie MédiSolution.

L’implantation de ce nouveau système a connu deux temps forts : le début de l’année civile 2004, pour la mise en place du système de paie, et le début de l’exercice financier 2004-2005, pour la mise en service des fonctions financières et d’approvisionnement. Les fonctions du volet ressources humaines ont quant à elles été intégrées au progiciel tout au long du développement de celui-ci.

 

HautLa gestion de la relation client (GRC)

Au début de l’exercice 2004-2005, la DGTIT a amorcé l’implantation d’un progiciel de gestion de la relation client (GRC). Ce système vise à gérer les interactions de la BNQ avec l’ensemble des clients et contacts de l’institution (abonnés, partenaires, fournisseurs, etc.). À l’instar du SIGD et du PGI, cet outil est relié à l’entrepôt de données institutionnelles, permettant de réaliser toutes les analyses statistiques utiles et d’obtenir des indicateurs de gestion.

Ce système permet notamment à la clientèle de s’abonner en ligne, de réserver des salles et de transmettre des commentaires ou de demander des renseignements au personnel de la Bibliothèque.

 

HautLes services sur Internet

L’interface Web de la Bibliothèque, destinée tant aux utilisateurs internes qu’externes, a été intégrée au nouveau portail Internet de la BNQ, qui a été lancé officiellement le 17 mars 2005. Cette nouvelle version du portail offre aux internautes des contenus inédits, un éventail de services en ligne ainsi que des renseignements en français, en anglais et en espagnol.

En 2004-2005, la Direction générale des technologies de l’information et des télécommunications a également amélioré l’intranet de la BNQ. Cet outil de communication permet au personnel d’accéder à une mine d’informations et aux applications informatiques de l’organisation ; il a d’ailleurs joué un rôle clé dans l’intégration des nouveaux employés de la Bibliothèque. Parallèlement, la DGTIT a poursuivi le développement du site extranet, lequel est destiné aux bibliothèques et à d’autres partenaires de la BNQ.

 

HautLa bibliothèque numérique et la gestion des documents électroniques

Le programme de numérisation, qui avait été amorcé au cours de l’exercice financier précédent, s’est poursuivi en 2004-2005. Dix-sept projets de numérisation, définis par la Direction générale de la conservation et par la Direction générale de la diffusion, ont été entrepris.

De même, les méthodes d’archivage des documents numérisés depuis 1997 ont fait l’objet d’une révision en profondeur. Ainsi, au terme de l’exercice 2004-2005, 1 015 501 objets numériques (fichiers en version d’origine) ont été archivés sur 540 DVD, en deux exemplaires. Les divers volets de la bibliothèque numérique ont donc été intégrés au portail Internet de la BNQ et leur présentation, améliorée.

En ce qui a trait à la gestion des documents administratifs, notamment ceux en format électronique, la BNQ et les Archives nationales du Québec (ANQ) ont mis leurs efforts en commun. Dans le contexte de la fusion imminente de la BNQ et des ANQ, qui a été adoptée par l’Assemblée nationale en décembre 2004 et qui entrera en vigueur au cours de la prochaine année, la solution retenue par les deux institutions devra être mise en œuvre en étroite collaboration. Une étude approfondie réalisée par les ANQ devrait mener, vraisemblablement au cours des premiers mois de l’exercice 2005-2006, au choix d’un logiciel qui servira à l’ensemble de la nouvelle institution.

 

HautL’infrastructure technologique

La DGTIT a poursuivi ses efforts de déploiement de l’architecture technologique destinée à soutenir les divers travaux de développement et à renforcer encore davantage la stabilité des environnements de travail. De nouveaux équipements ont été acquis pour divers projets, y compris des disques magnétiques comportant un espace de stockage accru.

Au cours de l’année, une série de travaux ont été effectués :

  • migration des postes de travail du personnel, de Windows 2000 à Windows XP et de Office 2000 à Office 2003
  • acquisition et installation d’un nouveau système téléphonique, qui intègre la messagerie vocale et la gestion des télécopies
  • déménagement du contenu de la salle informatique de la rue Holt dans le nouvel édifice du boulevard De Maisonneuve Est
  • déménagement, à la Grande Bibliothèque, des équipements à l’usage des employés (édifices des rues Holt, D’Iberville, Saint-Denis et de l’Esplanade)
  • acquisition et installation d’une grande partie des ordinateurs destinés aux clients de la Grande Bibliothèque, des périphériques associés (imprimantes, scanneurs, lecteurs-numériseurs de microfilms et de microfiches) et des logiciels requis (contrôle d’accès, filtre Internet, etc.)
  • installation et configuration de l’équipement et d’un logiciel de copie de sauvegarde
  • mise en place d’un outil de surveillance des pannes informatiques
  • travaux de câblage du réseau du nouvel édifice et établissement d’un lien haute vitesse (fibre optique) avec le Centre de conservation
  • étude de sites, à l’intérieur de la Grande Bibliothèque, pour la mise en place du réseau sans fil destiné à la clientèle.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.