Rapport annuel BNQ 2004-2005

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONSERVATION

Table des matières


DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE L’ÉDITION

Au cours de l’exercice financier 2004-2005, la Direction de la recherche et de l’édition (DRÉ) a consolidé son équipe et poursuivi son développement dans le cadre de ses trois mandats principaux : la promotion de la recherche sur la Collection nationale, la mise en valeur de celle-ci par la réalisation et la diffusion de travaux scientifiques ainsi que la gestion et la diffusion des collections spéciales et des archives privées. Quatre nouveaux postes ont été pourvus : une secrétaire, pour soutenir les activités administratives ; une technicienne au service à la clientèle; une agente de recherche, pour coordonner les travaux de recherche et d’édition ; et un spécialiste du livre ancien.

Par ailleurs, au cours de l’année, la DRÉ a multiplié et diversifié ses liens avec les milieux de la recherche. La création du comité d’acquisition des fonds d’archives privées, formé de membres externes issus des milieux archivistique et universitaire, a permis à la DRÉ de stimuler, au profit de la BNQ et des deux milieux concernés, des échanges autour d’un même objet considéré sous des angles complémentaires. La participation de la DRÉ à un colloque sur le livre ancien, qui a eu lieu en mai 2004 dans le cadre du 72e congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), procédait du même esprit : le dialogue entre chercheurs et bibliothécaires entamé à cette occasion s’est mué en un partenariat réunissant la BNQ et deux universités québécoises. Enfin, en collaboration avec divers partenaires internes et externes, la DRÉ a mené à terme une première série de projets à caractère scientifique, dont la rédaction de publications et la préparation d’expositions visant à faire rayonner la Collection nationale.

HautLa recherche et l’édition

Le Programme de soutien à la recherche

La Direction de la recherche et de l’édition a tenu cette année la troisième édition des concours du Programme de soutien à la recherche, qui encourage la réalisation de travaux scientifiques portant sur les collections patrimoniales de la BNQ. Un comité formé de trois représentants des universités québécoises et de deux représentants de la BNQ s’est réuni pour évaluer 17 dossiers de candidature. La bourse postdoctorale, d’une valeur de 25 000 $, et les deux bourses doctorales, d’une valeur de 10 000 $ chacune, ont été décernées à trois chercheurs menant des travaux sur différentes composantes de la Collection nationale dans les domaines de l’histoire de l’art, de la littérature et de la musicologie. Huit dossiers de candidature ont également été reçus dans le cadre du concours destiné aux chercheurs étrangers et deux bourses de 5 000 $ ont été attribuées par le comité d’évaluation interne ; l’une à un chercheur français, l’autre à une doctorante roumaine. On trouve, à l’annexe 1, le nom des lauréats, l’établissement auquel ils sont rattachés, le titre de leur projet ainsi que le nom des cinq membres du jury.

Deux nouvelles bourses se sont ajoutées cette année au Programme de soutien à la recherche : la première, d’une valeur de 7 500 $, pour un projet mené par un chercheur inscrit à la maîtrise, et la seconde, d’une valeur de 2 500 $, pour un projet sur le thème des relations France-Québec depuis 1760. Les dossiers reçus dans le cadre de ces deux concours seront évalués au mois de juin 2005 par le comité mentionné ci-dessus.

HautLa mise en valeur des collections

Les expositions

La Direction de la recherche et de l’édition a participé à la production de deux expositions. Elle a supervisé et coordonné l’exposition Gaston Miron. Les métamorphoses du poème, dont elle était également commissaire. Cette exposition, conçue en étroite collaboration avec des chercheurs, mettait en valeur des manuscrits de Gaston Miron récemment acquis par la BNQ et illustrait la genèse de son œuvre maîtresse, L’homme rapaillé. L’exposition a été présentée successivement à Trois-Rivières, dans le cadre du 20e Festival international de la poésie, et à l’édifice Saint-Sulpice de la BNQ, à l’automne 2004. La DRÉ a également secondé les commissaires de l’exposition inaugurale de la Grande Bibliothèque, Tous ces livres sont à toi ! De l’Œuvre  des bons livres à la Grande Bibliothèque (1844-2005). Elle a validé le contenu scientifique de l’exposition, collaboré à la rédaction des textes thématiques et des vignettes accompagnant les 350 artéfacts présentés et révisé l’ensemble du parcours textuel.

Les publications

La Direction de la recherche et de l’édition a assuré l’édition des textes, la coordination de la rédaction et la coordination du volet iconographique du catalogue de l’exposition inaugurale de la Grande Bibliothèque, publié par la BNQ en coédition avec les Presses de l’Université Laval.

Elle a également collaboré à la préparation de deux ouvrages publiés par la BNQ en coédition avec des partenaires. Le premier, intitulé La vie culturelle à Montréal en 1900, rassemble les actes d’un colloque scientifique organisé en 1999 à la BNQ et résulte d’une collaboration avec les Éditions Fides. Il paraîtra au mois d’août 2005. Le second, publié en coédition avec les Archives nationales du Québec (ANQ), est un Guide de gestion des archives de maisons d’édition. Rédigé par deux archivistes des ANQ, ce guide a été produit dans le sillage des travaux du comité Mémoires de l’édition, présidé par la présidente-directrice générale de la BNQ et composé de représentants des ANQ, de la Chaire de recherche du Canada en histoire du livre et de l’édition de l’Université de Sherbrooke, de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) et de la BNQ. Il paraîtra quant à lui au mois de septembre 2005.

Enfin, la DRÉ a diffusé deux instruments de recherche issus des travaux de son personnel et donnant accès à deux importants fonds d’archives d’écrivains québécois, soit le Répertoire numérique du fonds Gaston-Miron et le Répertoire numérique du fonds Rina-Lasnier.

HautLes travaux de recherche

La Direction de la recherche et de l’édition a reçu plusieurs projets de collaboration ou de partenariat émanant des milieux universitaire et culturel, qu’elle a évalués sur la base de leur intérêt scientifique, de leur pertinence et de leur faisabilité, et qu’elle a recommandés, le cas échéant, à la présidente-directrice générale de la BNQ. Par exemple, à la demande de deux professeurs candidats à des chaires de recherche du Canada, la DRÉ a développé des formules de partenariat engageant la BNQ dans deux projets complémentaires d’inventaire du livre ancien au Québec, l’un rattaché à l’Université du Québec à Trois-Rivières et l’autre à l’Université du Québec à Rimouski. Les deux chaires ont été officiellement créées. Les différents volets du partenariat qui réunit ces équipes de recherche et la BNQ se mettent en place à l’heure actuelle. La BNQ contribue à ces chantiers par son expertise bibliothéconomique générale et, plus particulièrement, dans le domaine du livre ancien.

HautLes rassemblements scientifiques

La Direction de la recherche et de l’édition a maintenu une veille scientifique en assistant à des colloques et à des journées d’étude sur la culture et la société québécoises, l’histoire de l’imprimé et divers autres sujets pertinents, notamment lors du 72e congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir, et ses spécialistes ont contribué à certaines de ces manifestations en prononçant des communications scientifiques ou professionnelles.

HautLes collections

Les composantes de la Collection nationale gérées par la Direction de la recherche et de l’édition, soit les collections spéciales et les archives privées, ont fait l’objet de divers travaux dans le but d’accroître leur accessibilité et leur rayonnement. Le personnel de la DRÉ a sélectionné 2 500 illustrations d’édifices religieux, 800 cartes et plans ainsi que 160 affiches dans le cadre du programme de numérisation ; leur diffusion sur le portail Internet de la BNQ est prévue pour l’année 2005-2006. La DRÉ a également planifié des travaux d’enrichissement de l’inventaire Les relations France-Québec depuis 1760 par l’ajout de notices de documents figurant dans les collections spéciales et les fonds d’archives privées. Enfin, plus de 200 documents en provenance de ces collections, notamment des livres d’artistes, des reliures d’art, des livres anciens, des manuscrits, des affiches et des estampes, ont été prêtés pour des expositions de la BNQ ou celles d’autres institutions dont le Musée canadien des civilisations, le Centre d’histoire de Montréal et le Centre canadien d’architecture.

Les archives privées

La collection de la BNQ s’est enrichie de six nouveaux fonds d’archives privées. Il s’agit du fonds du poète Paul-Marie Lapointe, auteur de 12 recueils parus entre 1948 et 2004; des archives de Gilbert Choquette (1929-), écrivain, poète et romancier; des papiers de la soprano Caroline Lamoureux (1904-2000); et de trois autres fonds concernant le milieu du théâtre. La BNQ a acquis le fonds du Théâtre des variétés, qui a cessé ses activités en 2000 après 33 ans d’existence; les archives de Micheline Legendre (1928-), marionnettiste et fondatrice du Théâtre de marionnettes de Montréal ; ainsi que le fonds de Mme Jean-Louis Audet (1890-1970), professeure de diction et d’art dramatique réputée. Des versements substantiels ont aussi été faits aux fonds de l’auteur et réalisateur André Audet, de l’écrivain Marcel Dubé, du romancier Albert Laberge, du sculpteur Alfred Laliberté ainsi que des poètes Claude Péloquin et Rina Lasnier. Des documents se sont ajoutés à certains fonds du domaine musical, soit les fonds de Charles et Jean Goulet, de Clermont Pépin et de Jacques Beaudry. L’ensemble de ces acquisitions représente plus de 17 mètres linéaires de documents.

Le personnel affecté aux archives privées a procédé au traitement complet de six fonds. Outre les deux instruments de recherche mentionnés précédemment, dans la rubrique des publications, il a produit quatre répertoires afin de documenter les fonds Gilbert-Langevin, Janou-Saint-Denis, Roland-Giguère et Yves-Navarre. Le traitement du fonds Jacques-Ferron (4,87 mètres linéaires) a été entrepris et 15 autres fonds ont fait l'objet d'un traitement préliminaire.

Les collections spéciales

Une part substantielle de la collection Gagnon provenant de la Bibliothèque centrale de Montréal a été transférée aux collections spéciales, soit 3 208 livres anciens, 80 ouvrages de bibliophilie et une vingtaine d’atlas anciens, ce qui a nécessité un important réaménagement des réserves. La collection de livres anciens a par ailleurs fait l’objet d’un inventaire afin de repérer les ouvrages ayant appartenu aux sulpiciens. Par l’étude d’inscriptions telles que les signatures, dédicaces ou paraphes figurant dans les pages des livres, ce projet permettra d’identifier des propriétaires ayant résidé en Nouvelle-France, afin de retracer l’histoire de ces livres et des bibliothèques qui les ont accueillis.

La collection des programmes de spectacles a connu un développement majeur, la BNQ acquérant désormais ce type de documents par dépôt légal et non pas uniquement, comme c’était le cas jusqu’à tout récemment, par achats et dons. Une réorganisation intellectuelle et matérielle de cette collection a été amorcée afin de mieux répondre aux besoins des chercheurs et d’absorber l’accroissement du nombre de documents acquis. Des travaux variés ont touché les autres collections, dont un examen systématique de l’état matériel des affiches ainsi que la révision, en collaboration avec la Direction du traitement de la collection patrimoniale, des règles et procédures du traitement catalographique et analytique des cartes postales, des programmes de spectacles et des cartes géographiques en série.

BANQUE DE DONNÉES DES ARCHIVES PRIVÉES FONDS TRAITÉS MÈTRES LINÉAIRES
Traitement préliminaire1 15 16,93
Traitement complet2 6 16,12

1. Traitement préliminaire : les documents ont fait l’objet d’un tri, d’un classement sommaire et d’une brève description.

2. Traitement complet : les documents ont fait l’objet d’un tri, d’un classement définitif, d’une description selon les règles de description des documents d’archives et d’une indexation avec contrôle d’autorité.

HautLe service à la clientèle

La Direction de la recherche et de l’édition gère la salle de lecture du Centre de conservation situé rue Holt. La clientèle, principalement constituée de chercheurs, de recherchistes et d’étudiants, y consulte les collections spéciales, les fonds d’archives privées et les premiers exemplaires de la collection patrimoniale.

Le niveau d’activité associé au service à la clientèle a poursuivi la progression amorcée depuis quelques années. En 2004-2005, le personnel a accueilli 2 721 usagers et répondu à 4 346 demandes de référence et de renseignements : ces données représentent, respectivement, des augmentations de 6% et de 14% par rapport à l’année précédente. Le personnel de la DRÉ a par ailleurs accueilli 224 visiteurs (étudiants, professeurs, professionnels de la documentation, artistes et chercheurs) au Centre de conservation dans le cadre de 16 visites thématiques. Ces visites ont mis en valeur diverses collections patrimoniales, dont les archives privées, les livres anciens, les documents cartographiques et quelques autres. Les exposés sur le livre d’artiste, mettant à contribution plus de 700 documents, ont remporté un franc succès.

Le nombre de documents consultés en salle a connu une hausse de 16 %, passant de 23 421 en 2003-2004 à 27 408 cette année. Parmi les collections qui ont contribué à cette augmentation figurent les estampes, les livres anciens, les fonds d’archives privées et les documents cartographiques. Avec 19 790 prêts en salle en 2004-2005, les documents cartographiques constituent encore une fois la collection la plus sollicitée par la clientèle qui fréquente le Centre de conservation. On note également une augmentation sensible de l’utilisation des postes informatiques réservés à la clientèle. Les tableaux Services à la clientèle au Centre de conservation, p. 71 et 72, présentent l’essentiel des données statistiques recueillies.

Dans la foulée des travaux entourant l’ouverture de la Grande Bibliothèque, la DRÉ a également collaboré à plusieurs chantiers, dont trois concernant les services à la clientèle :

à la suite de la fermeture des salles de lecture Saint-Sulpice et Ægidius-Fauteux et jusqu’à l’ouverture de la Grande Bibliothèque, le personnel de la DRÉ a offert un service spécial de référence afin de dépanner les chercheurs et recherchistes réclamant un accès urgent aux documents de la collection patrimoniale diffusés dans ces édifices

des formations ont été offertes à plus de 137 employés des services à la clientèle de la Grande Bibliothèque afin de les initier aux services et aux collections offerts au Centre de conservation

  des travaux préparatoires ont également été menés en vue d’une mise à niveau des équipements offerts à la clientèle du Centre de conservation. Ce projet comprend notamment l’agrandissement de la salle de lecture et la bonification de ses équipements, l’aménagement d’une salle d’accueil des groupes ainsi que l’aménagement d’une aire de mise en valeur des collections. On prévoit inaugurer ces nouveaux espaces au début de l’automne 2005.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.