Rapport annuel BNQ 2004-2005

DIRECTION DES COMMUNICATIONS ET DES RELATIONS PUBLIQUES

Table des matières

Au cours de l’exercice financier 2004-2005, les activités de la Direction des communications et des relations publiques (DCRP) ont été orientées principalement vers l’ouverture de la Grande Bibliothèque, ce qui s’est traduit par la production de nombreux outils d’information, par la mise en œuvre de campagnes promotionnelles et publicitaires et par l’organisation d’événements ou la participation à ceux-ci, afin de faire connaître l’institution et d’en accroître le rayonnement. Parallèlement, la DCRP a poursuivi ses travaux en lien avec les activités courantes de la BNQ.

HautÉvénements et relations publiques

La Bibliothèque nationale a participé à cinq salons du livre (Québec, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Montréal, Côte-Nord et Outaouais), soit à un de plus que l’an dernier. Les équipes affectées aux stands de la BNQ ont non seulement présenté les nombreux services que l’institution allait offrir sur place, à la Grande Bibliothèque, mais aussi tous les services à distance qu’elle offrait déjà et ceux qu’elle comptait développer pour rendre ses ressources accessibles à l’ensemble des Québécois.

Au Salon du livre de Montréal, qui s’est déroulé du 18 au 22 novembre 2004, la BNQ a proposé aux visiteurs de « prendre une longueur d’avance » et de s’abonner à la Bibliothèque. Quelque 3 000 personnes ont répondu à l’invitation et se sont abonnées au stand de la BNQ.

Également à l’automne 2004, la BNQ a participé pour la toute première fois au Salon Éducation Formation Carrière, qui attire chaque année des milliers d’élèves et d’étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire. En plus d’y présenter ses collections et services, elle y a distribué un feuillet promotionnel sur son Centre emploi-carrière, document qu’elle avait produit pour l’occasion. La Bibliothèque a aussi animé un stand à la première édition du Bazar Alternatif de Montréal (BAM), qui réunissait les sons les plus diversifiés de la scène musicale québécoise, et où elle a fait la promotion du dépôt légal des enregistrements sonores, encore méconnu du milieu de la musique alternative québécoise. Puis, tout comme l’an dernier, elle a rencontré de futurs bibliothécaires dans le cadre de la Journée carrière organisée par l’Université McGill à l’intention des finissants en bibliothéconomie des universités québécoises.

Membre du comité organisateur du Salon de la bibliophilie contemporaine (SaBic), la Bibliothèque nationale a accueilli la troisième édition de cet événement à la salle de lecture de l’édifice Saint-Sulpice. L’événement, qui visait à faire découvrir et apprécier la production actuelle québécoise de livres de bibliophilie, a eu lieu le dimanche 25 avril 2004 dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Une cinquantaine d’exposants et quelque 1 500 visiteurs ont participé au SaBic, qui a été précédé par le lancement d’une dizaine de livres d’artistes, le 23 avril, au même endroit.

Au regard du même objectif de promouvoir le livre et la lecture, la BNQ a travaillé à la mise en œuvre de « Montréal, capitale mondiale du livre 2005-2006 », dont le coup d’envoi précédera d’une semaine l’ouverture officielle de la Grande Bibliothèque. En effet, depuis mai 2004, le directeur des communications et des relations publiques de la BNQ siège au comité de gestion de l’événement. Rappelons que l'UNESCO, instance des Nations Unies dédiée à la culture et à l'éducation, a proclamé Montréal capitale mondiale du livre en raison notamment de la qualité de son programme de promotion du livre et de l’engagement de l’ensemble des acteurs du milieu littéraire.

La Bibliothèque nationale a également participé à l’exposition organisée en marge du 31e congrès annuel de l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED), au cours duquel elle a remis ses prix d’excellence en bibliothéconomie et en techniques de la documentation. De plus, pour la toute première fois, elle a animé un stand au congrès de la Corporation des bibliothécaires et des professionnels de la documentation ainsi qu’à celui de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS). Pendant ce dernier événement, trois visites du chantier de construction de la Grande Bibliothèque ont été organisées pour les congressistes, en plus de celle offerte aux membres du comité organisateur, quelques semaines auparavant. Par ailleurs, une entente conclue entre la BNQ, l’ACFAS et le Festival international de la littérature (FIL) a permis la tenue d’une conférence du journaliste et critique littéraire Pierre Lepape, à l’édifice Saint-Sulpice. Intitulée Le poète et le prince : le pouvoir des livres, cette conférence s’est inscrite à la fois au programme du congrès de l’ACFAS et à celui du FIL.

Dans le cadre des Journées de la culture, la BNQ a invité le public à visiter pour une dernière fois le chantier de la Grande Bibliothèque, avant l’ouverture officielle de celle-ci. Le dimanche 26 septembre 2004, plus de 200 personnes se sont donc rendues sur le site pour constater l’ampleur du projet. L’un des thèmes des Journées étant L’exclusion culturelle, la BNQ a aussi organisé une rencontre entre les élèves d’une classe de quatrième année de l’école Garneau, du quartier Centre-Sud de Montréal, et l’auteure de littérature jeunesse Danielle Simard. À cette occasion, chaque élève a reçu un exemplaire dédicacé du livre de Mme Simard Le macaroni du vendredi.

Au cours de l’exercice 2004-2005, la Direction des communications et des relations publiques a organisé le vernissage de cinq expositions présentées à l’édifice Saint-Sulpice ainsi que celui de l’exposition Les Trésors de la Bibliothèque centrale de Montréal, présentée dans l’édifice de cette institution au début de l’année 2005. La DCRP a de plus élaboré et mis en œuvre un plan de communication spécifique en vue de la fermeture des édifices Saint-Sulpice et Ægidius-Fauteux et un autre, en collaboration avec la Direction des communications de la Ville de Montréal, en prévision de la fermeture de la Bibliothèque centrale de Montréal et du déménagement des collections de celle-ci à la Grande Bibliothèque.

Outre ses activités courantes, la DCRP a préparé le plan de communication global de l’inauguration et de l’ouverture officielle de la Grande Bibliothèque ainsi que les plans d’action des sept événements majeurs prévus pour l’occasion.

L’inauguration de la Grande Bibliothèque, en avril 2005, est d’ailleurs à l’origine d’un volume exceptionnellement élevé de demandes médias en 2004-2005, surtout en fin d’exercice. La DCRP a en effet coordonné quelque 250 demandes.

Parmi les éléments ayant contribué de façon marquée à la notoriété du projet, soulignons la participation de la BNQ à plusieurs dizaines de reportages et d’entrevues télé- et radiodiffusées ainsi que l’enregistrement, à la Grande Bibliothèque, d’émissions de télévision, dont Le Point (Radio-Canada) et M’as-tu lu? (Télé-Québec). La DCRP a également conclu d’autres ententes relatives au tournage de diverses émissions à la Grande Bibliothèque avec PassepArt (TV5), Visite libre (ARTV), Salut Bonjour! (TVA), Caféine (TQS) et This Morning Live (Global), dans les semaines précédant l’ouverture du nouvel édifice  ; avec le Réseau de l’information (RDI), pour la diffusion en direct de la cérémonie inaugurale du 29 avril 2005 ; et avec la Première Chaîne de Radio-Canada/CBC Radio One, pour la diffusion en direct de cinq émissions complètes dans le cadre de l’opération « portes ouvertes » de la Grande Bibliothèque, les 30 avril et 1er mai 2005.De même, pour maximiser la visibilité du nouveau portail Internet de la BNQ, qui a été lancé officiellement le 17 mars 2005 à Québec, la DCRP a sollicité et coordonné plusieurs dizaines d’entrevues avec la présidente-directrice générale de l’institution. À cet égard, rappelons que Mme Bissonnette a entrepris une vaste tournée des régions du Québec, lors de laquelle elle est allée à la rencontre des milieux documentaire, culturel, éducatif, archivistique et municipal afin de leur présenter le nouveau portail et de leur faire connaître les services à distance de la BNQ.

Dans la foulée des travaux de développement du nouveau portail, la DCRP a collaboré à la conception d’une visite virtuelle de la Grande Bibliothèque. Cette présentation dynamique et animée, qui comprend des photos panoramiques de l’édifice et des textes explicatifs sur les services qui y sont offerts, a pour objectif de mieux faire connaître la Grande Bibliothèque non seulement aux Québécois, mais aussi aux internautes des quatre coins du monde. L’ensemble de cette visite virtuelle sera en ligne au cours de l’été 2005.

 

HautCommunications et publications institutionnelles

Au cours de l’exercice financier, la DCRP a poursuivi la mise en œuvre du Plan de communication 2004-2006, un document couvrant tous les aspects de l’activité de la BNQ, qu’elle avait élaboré en concertation avec l’ensemble des unités administratives de l’institution. Conformément aux grandes orientations définies dans ce document, la DCRP a réalisé ses mandats de publication, de publicité, de promotion et de soutien aux différentes unités administratives de la BNQ.

Publications et outils de communications institutionnels

En 2004-2005, la DCRP a assuré la publication de plus d’une cinquantaine de titres :

  • en prévision de l’ouverture du nouvel édifice de diffusion de la BNQ, elle a réalisé Voici votre Grande Bibliothèque, un cahier spécial de 24 pages qui a pour objectif de faire connaître aux Québécois l’historique du projet, l’architecture de la Grande Bibliothèque ainsi que les collections, services et activités qui y sont proposés
  • elle a réalisé une série de 24 dépliants, dont quatre en version anglaise, décrivant les services offerts par la Direction des services à la clientèle
  • elle a pris en charge la production du catalogue de l’exposition Le théâtre jeune public : l’art des rencontres, la toute première exposition présentée à l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque
  • elle a produit deux répertoires numériques, soit ceux des fonds Gaston-Miron et Rina-Lasnier, en collaboration avec la Direction de la recherche et de l’édition       
  • elle a conçu les outils de la campagne du dépôt légal (signet et publicité) ainsi que le nouveau concept visuel des dépliants sur le sujet, qui seront diffusés au cours de l’été 2005
  • elle a produit le Rapport annuel 2003-2004 de la BNQ
  • enfin, elle a poursuivi la publication de À rayons ouverts, la revue trimestrielle de la BNQ, qui a pour vocation de faire connaître l’institution auprès des milieux documentaires et du grand public. Au printemps 2005, elle a publié un numéro spécial, particulièrement vivant et coloré, afin de célébrer l’ouverture du nouvel édifice de diffusion de la Bibliothèque.

La DCRP a par ailleurs prêté main-forte à l’équipe de tournage du film Lecture de chantier, un court métrage réalisé par Luc Bourdon et portant sur la construction de la Grande Bibliothèque.

 

Publicité et promotion

En plus de poursuivre ses activités courantes de publicité et de promotion de la BNQ, la DCRP a planifié et réalisé un éventail d‘activités et d’outils afin de promouvoir l’ouverture officielle de la Grande Bibliothèque. Parmi ceux-ci, notons :

  • le cahier spécial de 24 pages Voici votre Grande Bibliothèque, dont il était question précédemment
  • des signets, des affiches, des bannières, un cédérom, des oriflammes, des t-shirts, etc., pour les journées « portes ouvertes » et l’ouverture officielle de la Grande Bibliothèque, prévues pour avril et mai 2005
  • une série de 46 formulaires, également en prévision de l’ouverture du nouvel édifice de diffusion de la BNQ   
  • une plaque commémorative en bronze, pour la cérémonie d’inauguration de la Grande Bibliothèque
  • une épinglette souvenir illustrant l’entrée principale de la Grande Bibliothèque
  • une série de neuf bannières hautes de trois étages, destinées à être suspendues dans le grand hall de la Bibliothèque – elles annoncent les expositions principales, donnent l’adresse du nouveau portail de la BNQ et souhaitent la bienvenue à la clientèle
  • des invitations, des publicités imprimées, des affiches, des dépliants, des catalogues et des carnets du visiteur, afin de promouvoir les expositions d’ouverture de la Grande Bibliothèque, Tous ces livres sont à toi !, Le théâtre jeune public : l’art des rencontres, Quatre siècles de livres minuscules – Collection Hubert Silvain, Hommage à Jacques Ferron et L’Atelier circulaire célèbre deux décennies, ainsi que d’autres expositions présentées par la BNQ, soit De Saint-Denys Garneau. Nus et autres dessins inédits 1924-1934, Gaston Miron. Les métamorphoses du poème et Les Trésors de la Bibliothèque centrale de Montréal.

En prévision de l’ouverture de la Grande Bibliothèque, la DCRP a supervisé la conception d’une nouvelle signature, en savoir plus, afin d’identifier tous les imprimés de la BNQ. L’élément visuel de la signature, sur lequel figure l’arbre de la connaissance, symbolise à la fois les domaines du savoir, les collections de la Bibliothèque et les nombreuses possibilités qu’offrent les nouvelles technologies. La DCRP a de plus réalisé le concept visuel de la carte d’abonné de la BNQ, auquel elle a intégré la signature en savoir plus.

La DCRP a aussi travaillé au développement du concept et à la préparation de l’ouverture de La Boutique de la Grande Bibliothèque. Elle a notamment fait produire une série d’objets à l’image de la BNQ et arborant le logo de l’institution ou une image tirée de ses collections. L’objectif consistait à offrir à la clientèle une gamme de produits à prix abordables, tout en mettant en valeur la richesse de notre patrimoine collectif.Dans le cadre de sa campagne publicitaire habituelle destinée au grand public et aux milieux documentaires, la DCRP a réalisé et placé une cinquantaine de publicités dans des quotidiens, hebdomadaires et publications spécialisées. Elle a également planifié les campagnes publicitaires (dans les médias écrits, électroniques et d’affichage) liées à l’abonnement de la clientèle à la BNQ et à l’ouverture de la Grande Bibliothèque et a conclu plusieurs ententes de partenariat avec divers médias et organismes pour l’obtention de gratuités d’espace publicitaire.

Au regard du même objectif de promotion de l’image institutionnelle, la DCRP a conçu un nouveau stand d’exposition, qui sera utilisé dans tous les salons du livre au Québec, et a réalisé un petit stand portatif qui servira à informer les visiteurs de l’histoire de la BNQ.

 

HautCommunications internes

Dans le cadre de la Politique de communications internes de la BNQ, la DCRP a produit sept éditions du bulletin électronique Le Filigr@ne, qui a pour vocation d’informer l’ensemble du personnel des temps forts de la vie de l’institution.

En collaboration avec la Direction des ressources humaines et la Direction générale des technologies de l’information et des télécommunications, elle a aussi participé à l’actualisation du contenu de l’intranet, destiné aux employés de la BNQ.

Par ailleurs, dans le contexte de l’embauche de quelque 350 nouveaux employés à la BNQ, et de concert avec la Direction des ressources humaines, la DCRP a produit le Guide de l’employé, une nouvelle version du Guide d’accueil publié l’an dernier.

De même, elle a organisé six midis conférences portant sur des sujets tels le nouveau portail Internet de la BNQ, la Fondation de la Bibliothèque nationale du Québec, le harcèlement en milieu de travail, la vie privée et la protection des renseignements personnels et le déménagement à la Grande Bibliothèque. En collaboration avec le Service de l’accueil aux usagers, elle a également organisé plusieurs visites du chantier de construction de la Grande Bibliothèque pour le personnel de la BNQ. Elle a de plus produit des porte-documents à l’effigie de la Grande Bibliothèque, qui ont été remis aux employés à l’hiver 2004-2005, lors de leur arrivée dans leur nouvel environnement de travail.

Conformément à la Politique linguistique de la BNQ, la DCRP a assuré la révision et la correction de quelque 1 180 textes rédigés par d’autres unités administratives et essentiellement destinés à une diffusion externe. Plus de la moitié de ces textes, soit 685 documents totalisant plus de 4 400 pages, ont été révisés au cours du dernier trimestre de l’exercice 2004-2005, en prévision de l’ouverture de la Grande Bibliothèque. Elle a également coordonné la traduction de plus de 100 000 mots en anglais et de plus de 20 000 mots en espagnol, en vue du lancement du nouveau portail Internet de l’institution.

HautAnimation culturelle

La BNQ a cessé ses activités d’animation culturelle à l’édifice Saint-Sulpice en décembre 2004, ce qui explique la baisse significative des activités en ces lieux. Ainsi, elle a accueilli 34 événements à caractère culturel, dont trois remises de prix et 23 lancements de livres, à la salle de lecture de l’édifice, et 32 événements, dont 13 conférences et 19 spectacles de danse et de musique, à la salle Saint-Sulpice.

 

HautRelations avec les voisins de la Grande Bibliothèque

La Grande Bibliothèque étant le projet de développement le plus important dans le quartier Centre-Sud, la BNQ a noué et entretenu des liens étroits avec plusieurs organismes œuvrant dans ce secteur. En marge des initiatives développées en ce sens par le Bureau de la planification et de la gestion du projet de construction, le comité Relations avec les voisins de la Grande Bibliothèque, un comité interne piloté par la DCRP, a été mis en place. Outre trois membres de l’équipe de la DCRP, ce comité est composé de représentants de la Direction des ressources humaines, de la Direction des services à la clientèle et de la Direction de la gestion des immeubles. Il s’est réuni à trois reprises au cours de l’exercice 2004-2005.

La Bibliothèque a poursuivi sa participation aux réunions de la Table d’aménagement du Centre-Sud, de la Corporation de développement  économique du Faubourg Saint-Laurent et de Voies culturelles des faubourgs, un organisme regroupant une cinquantaine d’associations à vocation culturelle œuvrant dans le quartier. Notons que la DCRP, dont un représentant siège au conseil d’administration de Voies culturelles des faubourgs, a eu de nombreux échanges avec cet organisme quant aux moyens de faire la promotion des activités culturelles de ses membres au sein de la Grande Bibliothèque.

Par ailleurs, la BNQ a maintenu ses liens avec Vélo Québec, dans le but d’aménager un stationnement pour cyclistes sur le terrain de la Grande Bibliothèque. De même, en concertation avec la Ville de Montréal et des représentants de l’arrondissement Ville-Marie, elle a collaboré au développement d’un concept original pour le réaménagement de l’avenue Savoie, située en bordure ouest du nouvel édifice.

Tout au long de l’exercice 2004-2005, chacune des unités administratives membres du comité Relations avec les voisins de la Grande Bibliothèque a consolidé ses liens avec divers organismes en fonction de son secteur d’activité respectif (emploi, accueil des usagers, sécurité, communications, etc.). La BNQ a donc échangé de façon soutenue avec l’Université du Québec à Montréal, la Société de transport de Montréal, le CLSC des Faubourgs ainsi qu’avec Intégration Jeunesse du Québec. Soulignons que la BNQ, en collaboration avec ce dernier organisme, a offert 18 postes à temps partiel à la Grande Bibliothèque à des résidents du quartier Centre-Sud.

Enfin, la Bibliothèque nationale a invité les commerçants de la rue Saint-Denis à visiter le chantier de la Grande Bibliothèque avant l’ouverture de l’édifice, dans une perspective de bon voisinage.

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.