Rapport annuel BNQ 2002-2003

Rapport annuel 2002-2003

Table des matières

La Direction des acquisitions de la collection patrimoniale


La BNQ a pour mandat de rassembler le patrimoine documentaire québécois constitué des documents publiés au Québec ou relatifs à celui-ci, quel que soit leur lieu d'édition. Pour s'acquitter de cette responsabilité, la BNQ fait appel à divers modes d'acquisition : le dépôt légal, l'achat, le don et l'échange.

Retour en haut de la pageLe dépôt légal

Comme c'est le cas dans la majorité des bibliothèques nationales, le développement des collections de la BNQ repose principalement sur le dépôt légal des documents publiés. Livres, brochures, journaux, revues, livres d'artistes et partitions musicales ont fait l'objet du premier règlement sur le dépôt des documents publiés, entré en vigueur en 1968. Il a été modifié en 1982 pour y inclure les cartes géographiques.

L'apparition sur le marché de documents issus des nouvelles technologies, conjuguée au fait que certains documents traditionnels n'étaient toujours pas soumis au dépôt légal, fut à l'origine de la révision en profondeur de la réglementation. Ainsi, depuis 1992, la législation a élargi le cadre de son application pour y ajouter les estampes, les affiches, les reproductions d'œuvres d'art, les cartes postales, les enregistrements sonores, les microdocuments, les logiciels et les documents électroniques.

L'examen des données statistiques présentées en annexe révèle que, du 1er avril 2002 au 31 mars 2003, la Bibliothèque a acquis par dépôt légal 10 486 titres de livres et de brochures, 2 298 documents iconographiques, 76 livres d'artistes, un (1) album d'estampes, 1 001 enregistrements sonores, 178 partitions musicales et 184 cartes géographiques. Au 31 mars 2003, le nombre d'abonnements courants reçus en dépôt légal atteignait 11 549 titres, incluant 1 378 nouveaux titres déposés au cours de la dernière année. La plupart de ces documents ont été offerts en deux exemplaires : l'un réservé à la conservation, l'autre à la diffusion.

Des campagnes de promotion ciblées et la mise en place d'outils de travail plus efficaces ont permis d'accroître le nombre d'affiches et de cartes postales recueillies. Quant aux reproductions d'œuvres d'art, la BNQ a relancé les producteurs connus au cours de la dernière année et, de cette façon, elle a bonifié sa collection de 81 nouvelles reproductions.

De plus, la Bibliothèque nationale a poursuivi ses travaux d'implantation du dépôt légal des publications gouvernementales québécoises diffusées sur Internet. En 2002-2003, elle a enregistré 354 titres de monographies et 131 titres de publications en série. Ces titres ont été notamment recueillis auprès de trois ministères (Culture et Communications, Éducation et Finances) qui ont complété le dépôt rétrospectif de tous les titres pertinents diffusés sur leur site Internet et qui poursuivent depuis le dépôt courant de leurs titres. Par ailleurs, à compter de janvier 2003, tous les autres ministères ont été invités à amorcer leur dépôt rétrospectif. Mis en œuvre en partenariat avec le ministère des Relations avec les citoyens et de l'Immigration (MRCI), le projet d'implantation a permis d'acquérir (au 31 mars 2003) 1 727 titres de publications gouvernementales, de les capturer et de les stocker sur un serveur de la Bibliothèque (à cette date, près de la moitié étaient en attente d'enregistrement). Les titres reçus sont répertoriés dans la banque de données IRIS. Une interface de recherche spécifique pour la collection numérique sera offerte prochainement à partir du site Internet de la Bibliothèque.

Dans l'ensemble, l'analyse de la pratique en matière de dépôt légal illustre la volonté des éditeurs et l'importance qu'ils accordent à déposer leur production. Elle révèle également la pertinence pour la BNQ de mettre sur pied régulièrement des campagnes de promotion ciblées afin de sensibiliser les professionnels des différents milieux au bien-fondé du dépôt légal.

Retour en haut de la pageLes achats

Les achats permettent à la Bibliothèque nationale du Québec d'acquérir le patrimoine documentaire publié au Québec non soumis au dépôt légal.

Au cours de la période se terminant le 31 mars 2003, la BNQ a poursuivi ses démarches de repérage et d'acquisition de documents publiés avant 1968 – année d'entrée en vigueur du premier règlement sur le dépôt légal. Des sommes ont également été allouées afin d'acquérir le deuxième exemplaire de documents non soumis au dépôt légal en raison de leur coût, d'ouvrages de référence, de livres d'artistes, d'albums d'estampes, d'ouvrages de bibliophilie, de livres anciens, de documents cartographiques, de partitions musicales, de cartes postales, d'estampes, d'outils de travail, de documents électroniques et de documents relatifs au Québec.

Au nombre des acquisitions annuelles, il est pertinent de signaler l'achat de 85 numéros de La Gazette de Québec, premier journal publié au Québec. Parmi ces documents extrêmement rares, parus entre le 29 mai 1766 et le 31 décembre 1767, se trouvent 12 numéros que la BNQ ne possédait pas et six (6) numéros qu'elle ne possédait que partiellement. Il faudrait aussi mentionner l'acquisition d'un lot de 65 disques 78 tours de La Bolduc. Elle y interprète ses propres chansons ou collabore avec d'autres artistes, tels Ovila Légaré et Eugène Daignault. Une vingtaine de ces disques manquaient aux collections de la BNQ et les autres étaient pour la plupart des exemplaires uniques et en mauvais état. À cela s'ajoute l'achat d'un lot de 4 947 titres de monographies sur microfiches produit par l'Institut canadien de microreproductions historiques (ICMH). Il s'agit de titres publiés au Québec entre 1900 et 1920.

La BNQ a acquis 45 ouvrages à la suite des recommandations du comité d'acquisition des livres d'artistes ainsi que 136 estampes à la suite de celles du comité d'acquisition des estampes. Il faudrait aussi signaler l'achat des 62 estampes de Gaston Petit, des 224 estampes de l'Atelier Graff, des trois (3) recueils d'estampes de Robert Roussil et des 38 estampes de Moe Reinblatt. Quant au programme d'acquisition des reliures d'art, il a été reporté d'une année.

Retour en haut de la pageLes dons

De nombreux dons de documents sont effectués à titre gracieux par des organismes, des institutions ou des individus. La Bibliothèque est aussi autorisée à émettre un reçu officiel aux fins de l'impôt sur le revenu. Par ailleurs, la BNQ est habilitée à demander à la Commission canadienne d'examen des exportations de biens culturels des attestations pour des livres, des archives, des estampes et des documents sonores ayant un intérêt patrimonial. La Commission fixe la juste valeur marchande des biens culturels aux fins de l'impôt sur le revenu.

Du 1er avril 2002 au 31 mars 2003, 204 donateurs ont offert à la Bibliothèque des livres, des revues, des journaux, des livres anciens, des cartes géographiques, des partitions musicales, des enregistrements sonores, des cartes postales, des affiches, des ouvrages de bibliophilie, des livres d'artistes et des estampes, pour une valeur totale de 905 469 $.

Parmi les dons importants, soulignons l'acquisition d'un lot de 194 numéros du journal hebdomadaire Pays neuf, publié à Rouyn entre juillet 1947 et mai 1951, dont la BNQ ne possédait aucun numéro, que ce soit sur papier ou sur microforme. Elle a aussi obtenu un lot de 58 affiches et de 260 programmes de spectacles, traitant notamment de pièces de théâtre de langue anglaise présentées à la fin des années 1950 et au début des années 1960 par diverses troupes issues de l'université McGill.

En ce qui concerne les dons d'estampes, ils ont permis de recueillir, entre autres, 395 œuvres d'artistes inuits, 28 estampes d'Albert Dumouchel, 66 estampes et huit (8) albums d'estampes de Jean-Paul Riopelle, ainsi que 159 estampes et cinq (5) livres d'artistes de Gaston Petit.

Enfin, les dons offerts par les particuliers et les divers organismes ont enrichi les collections de plus de 3 960 livres et quelque 12 057 numéros de périodiques.

Retour en haut de la pageLes échanges de publications

Sur le plan des échanges, la BNQ a poursuivi les relations qu'elle entretient depuis plusieurs années avec la Bibliothèque nationale de France et la British Library.

Retour en haut de la pageLes acquisitions totales

Entre le 1er avril 2002 et le 31 mars 2003, la Bibliothèque a reçu par dépôt légal 15 602 titres, comprenant des livres, des brochures, des publications en série, des livres d'artistes, des albums d'estampes, des cartes géographiques, des partitions musicales, des enregistrements sonores et des documents iconographiques.

Les achats ont permis d'acquérir 7 983 titres de documents et 1,76 mètre linéaire de fonds d'archives privées.

Les dons et les échanges ont ajouté 18 659 documents et 8,73 mètres linéaires aux fonds d'archives privées. Au total, 42 244 acquisitions de documents et 10,49 mètres linéaires de fonds d'archives privées ont été accumulés au cours de l'année.

Retour en haut de la pageISBN

À titre d'agence officielle, la BNQ est chargée de l'attribution des numéros normalisés des livres (ISBN) aux éditeurs francophones canadiens qui en font la demande. Les numéros assignés ainsi que la raison sociale et l'adresse des éditeurs participants forment le contenu du Répertoire des numéros ISBN des éditeurs francophones canadiens, diffusé gratuitement sur le site Internet de la Bibliothèque.

Les demandes de cahiers de numéros ISBN pour les éditeurs issus du secteur privé se sont maintenues sensiblement au même niveau qu'en 2001-2002, avec 585 cahiers demandés entre le 1er avril 2002 et le 31 mars 2003.

Depuis le 1er septembre 1997, la BNQ a la responsabilité d'attribuer les numéros ISBN pour les publications éditées par les ministères et les organismes gouvernementaux du Québec. Ainsi, durant la période s'échelonnant du 1er avril 2002 au 31 mars 2003, 2 255 numéros ISBN ont été délivrés, dont 1 668 pour les publications gratuites et 587 pour celles vendues par le gouvernement.

Retour en haut de la pageLes réalisations en partenariat

La BNQ attache toujours autant d'importance au maintien et à l'élaboration de projets en partenariat avec des personnes ou des organismes œuvrant, entre autres, dans les domaines de l'édition et de la bibliothéconomie.

Suivant cette orientation, la BNQ a maintenu l'entente conclue avec les Services documentaires multimédia inc. (SDM) pour la réalisation conjointe de la base de données REPÈRE et d'un index analytique d'articles provenant des principales revues éditées au Québec. Cet index est offert aussi bien dans une version imprimée qu'électronique.

Différents accords relatifs au dépôt de certaines catégories de documents ont suivi leur cours. C'est le cas de l'entente avec les Services documentaires multimédia inc. (SDM) pour les logiciels et les documents électroniques, de celle sur le dépôt légal des enregistrements sonores avec la Société de gestion collective des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes du Québec (SOPROQ) et de la dernière en liste, celle conclue avec la Société pour la promotion de la relève de l'espace francophone (SOPREF). La SOPREF est une association qui travaille au soutien de la professionnalisation des musiciens de la scène émergente du Québec.

Dans le cadre de l'implantation du programme de dépôt légal des publications du gouvernement du Québec diffusées sur Internet, le partenariat conclu en juin 2002 avec le ministère des Relations avec les citoyens et de l'Immigration se poursuit. Cette collaboration facilite les opérations d'information et de sensibilisation auprès des personnes impliquées et assure le développement d'un programme de dépôt légal adapté aux caractéristiques des publications électroniques de source gouvernementale.

Sur le plan opérationnel, la BNQ constituait, en août dernier, le comité « Mémoires de l'édition » regroupant des représentants de la Chaire de recherche du Canada en histoire du livre et de l'édition de l'Université de Sherbrooke, de l'Association nationale des éditeurs de livres, des Archives nationales du Québec et de la Direction générale de la conservation de la Bibliothèque. Dans le cadre de son mandat, le comité a fait dresser le préinventaire des archives éditoriales d'une trentaine de maisons d'édition et a élaboré des pistes d'action pour la formation et la production d'un guide de gestion des archives éditoriales.

Des séances de travail avec la Direction du Patrimoine du ministère de la Culture et des Communications ont permis de raffermir la collaboration scientifique établie avec la BNQ en ce qui a trait à l'analyse des collections en vue de leur classement. L'amorce des inventaires des collections documentaires en régions ainsi que la préservation de telles collections par les communautés religieuses et les églises de diverses traditions religieuses figurent parmi les enjeux importants de la mission patrimoniale gouvernementale.

La Direction générale de la conservation. page précédente Retour à la table des matières. page suivante La Direction de la recherche et de l'édition.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.