Rapport annuel BNQ 2001-2002

Rapport annuel 2001-2002

Table des matières

La direction générale


Les sections des ressources humaines, financières et matérielles sont désormais regroupées au sein de la Direction générale. Celles-ci conseillent le Directeur général et les différentes directions de la Bibliothèque sur toutes questions relevant de leur compétence.

Retour en haut de la pageRessources humaines

Le personnel de la Bibliothèque, nommé et rémunéré selon la Loi sur la fonction publique, est soumis à l'ensemble des décisions gouvernementales relatives à la gestion des effectifs. L'effectif total autorisé pour l'année 2001-2002 a été de 132, dont 118 pour l'effectif régulier et 14 pour l'effectif occasionnel, accordé pour la réalisation de deux projets spécifiques : la préparation des collections en vue de leur transfert au futur édifice de diffusion et l'implantation du dépôt légal des publications électroniques en ligne de certains ministères du gouvernement.

La Bibliothèque a offert au personnel un important programme d'activités de perfectionnement spécialement orienté sur l'adaptation aux changements technologiques, la performance et la qualité des services au public. Les améliorations apportées au parc informatique et bureautique, ainsi que l'exploitation des banques de données de la Bibliothèque ont nécessité plusieurs jours de formation. La participation à des rencontres professionnelles, colloques et congrès complétait les activités de développement des ressources humaines inscrites au plan global de formation devant permettre que 1 % de la masse salariale soit consacré à la formation de la main d'œuvre, selon la Loi favorisant le développement de la formation de la main-d'œuvre.

Quatre employés ont bénéficié du programme d'aide pour des interventions de nature financière, médicale et psychologique.

La Bibliothèque a accueilli 20 étudiants pour des travaux au cours de l'été. Ces jeunes ont eu la possibilité d'acquérir une formation pratique et des habiletés directement reliées à leurs études dans les domaines de la bibliothéconomie, des technologies de la documentation, de l'informatique et des finances. La Bibliothèque a bénéficié d'une subvention accordée par le programme Jeunesse Canada au Travail, destiné aux établissements voués au patrimoine, administré par l'Association québécoise pour l'avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED).

La Loi créant la nouvelle Bibliothèque nationale prévoyait le transfert du personnel à la nouvelle institution. Dans ce nouveau contexte, la Section des ressources humaines et la Direction générale ont participé activement au sous-comité des relations de travail, instance d'information et de coordination des activités reliées aux mouvements du personnel rattaché au Comité de mise en œuvre de la fusion.

Conformément aux dispositions des conventions collectives des fonctionnaires et des professionnels en vigueur, deux comités ad hoc ont été formés afin d'étudier les modalités d'application des droits et obligations des employés transférés à la nouvelle institution. Y participaient des représentants de la Bibliothèque, du Ministère et les délégués syndicaux. Tous les employés concernés ont reçu un avis de transfert accompagné d'une offre de poste à la nouvelle Bibliothèque nationale du Québec. L'ensemble du personnel permanent a accepté d'être transféré, sauf six personnes, qui ont choisi de demeurer dans le secteur public. Le transfert a pris effet le 4 mars 2002, date d'entrée en vigueur de la Loi.

Retour en haut de la pageRessources financières et administratives

La subvention accordée à la Bibliothèque pour ses opérations courantes en 2001-2002 a augmenté de 104 544 $ pour compenser une partie de l'accroissement de la masse salariale en accord avec les conventions collectives en vigueur.

Au cours de l'année, le ministère de la Culture et des Communications a versé une subvention ponctuelle de 1 250 000 $ afin de couvrir les avantages sociaux futurs de ses employés. En effet, depuis l'exercice 2000-2001, la Bibliothèque comptabilise les vacances à payer aux employés ainsi que les congés de maladie non utilisés et cumulables par les employés syndiqués.

La Section des ressources financières et administratives, dans l'exercice de son rôle, a contrôlé les budgets des opérations courantes et du maintien des actifs. Elle a contracté des emprunts auprès du Fonds de financement et a dispensé soutien et conseils aux gestionnaires des directions sur les questions de budget, d'appels d'offres et d'attribution des contrats.

Au cours de la période se terminant le 3 mars 2002, le contrôle, la vérification, le traitement et le classement des pièces justificatives ont porté sur plus de 3 400 achats et contrats ayant entraîné l'émission d'environ 2 600 chèques au cours de l'année; la vérification a aussi porté sur environ 700 factures relatives aux ventes de biens et services aux clients de la Bibliothèque.

Retour en haut de la pageRessources matérielles

La Section des ressources matérielles effectue l'approvisionnement général des fournitures de bureau, acquiert le mobilier et les appareils spécialisés. Elle gère l'entretien du matériel et fait les locations nécessaires. La poste, le courrier interne, l'envoi de documents, le transport, la manutention entre les trois sites et les aménagements d'espaces lors d'activités ont occupé une partie importante du travail de l'équipe.

À la fin de l'exercice, la Section des ressources matérielles a procédé à certains réaménagements afin d'accueillir, le 4 mars 2002, la Direction générale de la nouvelle Bibliothèque nationale au siège social de la rue Holt.

Retour en haut de la pageLa gestion immobilière

La Bibliothèque est propriétaire de l'édifice abritant le centre de conservation et le siège social de la rue Holt, tandis que les deux édifices de diffusion, rues Saint-Denis et Esplanade, sont loués de la Société immobilière du Québec. La Section des ressources matérielles est l'intermédiaire entre le propriétaire et la Bibliothèque. Elle a géré les services de gardiennage, le réseau téléphonique et les télécommunications pour les trois édifices. S'ajoutent, pour l'édifice de la rue Holt, la coordination de plusieurs firmes spécialisées retenues, soit pour la maintenance des systèmes d'électromécanique, de sécurité, de protection contre les incendies et d'ascenseurs, soit pour l'entretien ménager de plus de 13 000 mètres carrés de bureaux et de magasins. Elle a assuré la surveillance des travaux de réparation sur l'immeuble, d'aménagement paysager ou de déneigement. En terminant, notons qu'une étude préparatoire a été faite par la section en vue de l'installation de rayonnages mobiles dans différents magasins.

Les fonctions de la Bibliothèque page précédente Retour à la table des matières page suivante L'acquisition des documents

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.