Rapport annuel BNQ 2001-2002

Rapport annuel 2001-2002

Table des matières

La conservation des documents


Les opérations de la Direction de la conservation se subdivisent en quatre grandes fonctions : la préservation, qui constitue une phase préventive de traitement; la restauration, qui vise les différentes étapes de reconstitution d'un document; la reproduction, qui permet de réaliser une copie d'un document et réduire ainsi les manipulations subies par le document original; les magasins, qui entreposent les documents de conservation, tant imprimés qu'électroniques.

Retour en haut de la pagePréservation

Pour la période se terminant le 3 mars 2002, la Direction a fait procéder à la désacidification de masse de 9 730 volumes de la collection de conservation comparativement à 14 911 en 2000-2001. Cet écart s'explique par la diminution du budget alloué à cette activité. Ces volumes ont été désacidifiés selon le procédé Bookkeeper de la compagnie Preservation Technologies Inc., située en Pennsylvanie, aux États-Unis. Cette compagnie possède le seul système de désacidification de masse ayant rencontré tous les critères établis par la Library of Congress.

Afin de permettre le transfert de l'exemplaire de diffusion à la Grande bibliothèque du Québec, l'inventaire et l'évaluation de l'état physique des collections de la BNQ furent réalisés sous la direction du directeur de la conservation. Dix personnes ont travaillé à la réalisation de ce projet qui a commencé en mai 2001 pour se terminer en janvier 2002. Plusieurs collections ont ainsi été inventoriées et évaluées, soit : les publications en série du secteur privé dans les collections de conservation et de diffusion (1 332 titres prioritaires); les publications officielles du Gouvernement du Québec et les annuelles dans la collection de conservation (20 644 titres); des monographies de la collection de conservation (183 191 livres) et de la collection de diffusion (214 327 livres); ainsi que les documents reçus en dons et échanges (644 boîtes en date du 31 janvier 2002).

Les documents ayant reçu une préparation matérielle sont au nombre de 14 839, ce qui représente une légère augmentation par rapport à l'année dernière. La majorité des autres activités en préservation (voir tableau) a diminué au profit de l'évaluation de l'état physique des collections de conservation et de diffusion.

Retour en haut de la pageRestauration

Plus de 700 heures ont été allouées à la restauration des œuvres, dont près de la moitié en nettoyage et réparations diverses. Les collections visées sont principalement les archives privées (fonds Claude-Jasmin, Jacques-Blanchet, Michelle-Le Normand, Gilles-Latulippe), les livres d'artistes (André Bergeron, Michel Beaulieu), les lithographies (Mgr Alexandre Taché, Louis-Joseph Papineau), les affiches et les cartes géographiques.

Finalement, la Direction a fourni diverses expertises, notamment dans les domaines du traitement des moisissures, de l'oxydation de microfilms et des modes de préservation.

Retour en haut de la pageReproduction

Microphotographie

La préparation matérielle, c'est-à-dire l'inventaire des collections page par page, a été de 184 182 pages durant la période de référence. L'année dernière, 259 344 pages ont reçu une préparation matérielle; cet écart s'explique par l'ajout d'un deuxième bibliotechnicien durant quatre mois en 2000-2001. Les activités de microfilmage, de développement et de duplication des microfilms ont toutes connu de légères hausses par rapport à l'année dernière, tandis que la duplication des microfiches a diminué légèrement.

Le microfilmage en urgence de l'exemplaire unique est passé de 163 à 119 titres pour la période de terminant le 3 mars 2002.

Photographie

Le nombre de prises de vue, de films sensibilisés, de films développés et d'épreuves ont diminué considérablement au cours de l'année. Ce phénomène s'explique par le fait que nous utilisons la technologie numérique pour la reproduction et la couverture d'événements culturels.

La production de photographies et de fac-similés en noir et blanc de même que la production de photographies couleurs ont connu une baisse importante en faveur des produits numériques de plus en plus appréciés, tant des services internes de la Bibliothèque que du public.

Ventes

La plupart des produits microphotographiques (microfilms/microfiches) et photographiques (photographies en noir et blanc et en couleurs, fac-similés noir et blanc et copies laser couleurs, diapositives et images numériques sur CD) sont vendus à la clientèle.

Les recettes et la valeur ajoutée par l'addition de ces produits dans les collections de la Bibliothèque ou pour des fins de services internes passèrent de 58 165 $ en 2000-2001 à 48 285 $ durant la période se terminant le 3 mars 2002.

Retour en haut de la pageMagasins

Les magasins de conservation contiennent un exemplaire des documents publiés au Québec qui sont soumis au dépôt légal ou reçus par achats, dons et échanges.

Documents reçus dans les magasins et provenant du dépôt légal, des achats, des dons et des échanges

Du 1er avril 2001 au 3 mars 2002, 71 806 unités matérielles sont venues s'ajouter aux différentes collections en conservation, comparativement à 74 904 en 2000-2001.

Il est à noter que les données concernant les documents reçus dans les magasins peuvent être consultés dans la section des tableaux.

Services

Les services offerts dans le cadre de la gestion des magasins concernent les demandes de références, le prêt des exemplaires de conservation ainsi que les photocopies des brochures en exemplaire unique. La Bibliothèque a reçu des demandes de référence portant sur 266 titres durant la période.

Du 1er avril 2001 au 3 mars 2002, la section des magasins a prêté 4 102 titres comparativement à 3 040 en 2000-2001. La photocopie des brochures en exemplaire unique est passée de 274 titres en 2000-2001 à 206 titres pour la période.

Finalement, au 3 mars 2002, le personnel des magasins avait procédé à la vérification de 8 764 titres dans le cadre de l'inventaire permanent.

Pour ce qui est du filmage des collections de conservation dans le studio des médias, il y a eu 21 tournages qui ont totalisé 76 heures de travail (préparation des collections, assistance au tournage, etc.) pour le personnel de la Section des magasins. Les tournages ont été effectués par divers télé-diffuseurs et maisons de production.

Retour en haut de la pageBilan des opérations

Le bilan des opérations de la conservation est présenté dans la section des tableaux.

Le traitement des documents page précédente Retour à la table des matières page suivante Les services à la clientèle

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.