Ouvrages imprimés

La correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers – Une émulation littéraire (1928-1939)

La correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers.

La correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers – Une émulation littéraire (1928-1939), édition établie par Pierre Hébert, Patricia Godbout et Richard Giguère avec la collaboration de Stéphanie Bernier, Montréal, Fides, 2014, 574 pages.

ISBN 978-2-7621-3538-1

Ce premier tome d’une série de quatre présente, annotées, les 229 lettres que se sont échangées Dantin et DesRochers entre 1928 et 1939. Les épistoliers y discutent de littérature, critiquent leurs textes, traitent de censure et de politique sur fond de crise économique. L’on découvre chez Dantin l’un des esprits les plus éclairés et l’une des plus belles plumes de l’époque et, chez DesRochers, toute la vigueur et la passion pour la littérature du chef de file de cette génération d’écrivains des années 1930. L’essentiel de la correspondance de Dantin se trouve dans les fonds Gabriel Nadeau et Yves Garon, qui sont conservés et diffusés à BAnQ Vieux-Montréal. Le fonds Alfred DesRochers est conservé et diffusé à BAnQ Sherbrooke.

Les tomes suivants seront : Les écrivains des années 1930. La correspondance entre Louis Dantin et Robert Choquette, Jovette Bernier, Simone Routier, Albert Pelletier et d’autres (1927-1938), par Stéphanie Bernier et Pierre Hébert (tome 2); La correspondance entre Louis Dantin et Germain Beaulieu (1909-1941), par Annette Hayward et Pierre Hébert (tome 3) et La vie américaine. La correspondance entre Louis Dantin et Rosaire-Dion Lévesque (1928-1944), par Patricia Godbout et Jean Morency (tome 4). Les quatre tomes livreront quelque mille lettres, ce qui correspond environ au tiers de cette volumineuse correspondance. Une fois ces volumes terminés, les autres correspondances de Dantin seront mises en ligne : avec Jules-Édouard Prévost, Olivar Asselin, Robert Charbonneau, Charlotte Beaufaux, etc.

L’écrivain et critique Louis Dantin (Eugène Seers) est connu pour avoir préparé et préfacé la première édition des poèmes d’Émile Nelligan. Mais on ignore souvent que, prosateur, poète et critique majeur de son temps, il a signé plus de 400 textes dans plusieurs journaux et revues entre 1898 et 1942. Et ce que l’on connaît encore moins de lui est son extraordinaire correspondance.

Père du Très-Saint-Sacrement depuis 1887, Dantin a quitté précipitamment sa communauté, à Montréal, et s’est exilé à Boston en 1903, où il est demeuré jusqu’à sa mort, en 1945. C’est de là qu’il a publié la plupart de ses textes et, surtout, entretenu cette passionnante correspondance qui lui a valu maintes fois le titre de « mentor des lettres » de l’époque, correspondance de quelque 3000 lettres avec des écrivains, critiques et éditeurs de son temps, dont Alfred DesRochers.

Une bibliographie des écrits de Louis Dantin, diffusée en exclusivité sur le portail de BAnQ, complète l'ouvrage.

Le premier tome et la bibliographie sont le fruit d’une collaboration entre le Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ, Université de Sherbrooke), Bibliothèque et Archives nationales du Québec et les Éditions Fides.

Prix de vente : 39,95 $

Disponible en librairie

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.