La vie de BAnQ

Table des matières

 

Des revues et des journaux québécois

par Simon Mayer, bibliothécaire
Collection nationale

Mis en ligne au printemps dernier, le nouvel outil d'exploration Revues et journaux québécois donne accès à toutes les revues et à tous les journaux des collections patrimoniales numérisés sur le portail de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Cet instrument de recherche devient de ce fait la porte d'entrée privilégiée vers cette collection.

Un traitement d'indexation par reconnaissance de caractère bonifie la consultation de l'ensemble des revues de la collection et de tous les périodiques qui viennent s'ajouter à l'outil d'exploration. Une recherche à l'aide de mots clés peut ainsi être lancée dans l'ensemble des publications indexées ou dans un seul titre à la fois. Cette recherche en texte intégral permet non seulement de repérer des mots dans le titre et le corps du texte d'articles, mais aussi dans l'ensemble du texte se trouvant sur les pages d'une publication, y compris les annonces publicitaires, les calendriers culturels et les avis de décès.

L'outil d'exploration Revues et journaux québécois facilite grandement l'accès à la collection numérique de périodiques, et permet d'ouvrir un nombre incalculable de fenêtres sur la vie intellectuelle et populaire du Québec. Citons en exemple les revues féminines La Bonne Parole (1913-1958) et La Revue moderne (1919-1960), ancêtre de Châtelaine, la revue humoristique Croc (1979-1985) et la revue de création littéraire Amérique française (1941-1964). Il y a encore bien d'autres titres à découvrir et de nouveaux seront ajoutés régulièrement.

En effet, le chantier de numérisation de BAnQ se poursuit. D'autres journaux sont aussi ajoutés à l'interface Revues et journaux québécois. Le grand quotidien montréalais La Presse y est progressivement intégré. Le contenu qui y figure déjà permet d'examiner l'actualité québécoise et internationale de 1980 à 2010. Le versement des numéros des années 1970 de ce journal est prévu pour bientôt.

Retour au menu

Une nouvelle bourse de recherche sur les lettres, l'histoire et la pensée modernes

par Isabelle Crevier, agente de recherche
Direction de la recherche et de l'édition

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et sa Fondation sont heureuses de s'associer à la Chaire de recherche du Canada en rhétorique et à son titulaire, le professeur Marc André Bernier, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, pour offrir une nouvelle bourse. Rattachée au Programme de soutien à la recherche, cette bourse vise à soutenir un doctorant dont le projet porte sur les lettres, l'histoire ou la pensée modernes, durant la période allant de la Renaissance à la Révolution. De plus, l'étudiant doit mener ses recherches en ayant recours aux livres anciens du XVIe, du XVIIe ou du XVIIIe siècle conservés au Québec, un corpus dont le projet d'Inventaire des imprimés anciens au Québec (IMAQ) fait la recension depuis plusieurs années avec la collaboration de BAnQ.

Avec l'ajout de cette bourse de 10 000 $, ce sont maintenant 16 bourses d'un montant variant entre 500 $ et 12 500 $ qui sont offertes par la Fondation de BAnQ, L'Institut Canadien de Québec et la Chaire de recherche du Canada en rhétorique.

Comme c'est la coutume chaque automne, les lauréats des différents concours du Programme de soutien à la recherche ont été conviés à une cérémonie organisée en leur honneur. Parmi les 10 boursiers de cette année, on compte deux doctorants de l'Université Laval : Mylène Bédard pour son projet sur la pratique épistolaire de femmes au xixe siècle et Maxime Morin pour son projet sur l'implication de missionnaires dans les relations franco-amérindiennes. Un troisième doctorant, Julien Mauduit, de l'Université du Québec à Montréal, a reçu une bourse pour ses recherches sur l'exil de grandes figures de patriotes du Bas-Canada aux États-Unis. Enfin, une quatrième doctorante, Céline Gendron, a obtenu la nouvelle bourse de recherche sur un sujet lié à la bibliothéconomie et à l'archivistique grâce à son projet sur le papier en tant que support aux documents d'archives à l'époque de la Nouvelle-France.

Deux étudiants inscrits à la maîtrise à l'Université de Sherbrooke ont aussi reçu une bourse : Michel Morissette, qui s'intéresse aux suites du régime seigneurial après son abolition en 1854, et Philippe Rioux, qui étudie les préfaces des romans canadiens-français du XIXe siècle.

Trois bourses ont par ailleurs été remises à des chercheurs de l'extérieur du Québec : Danielle Constantin, pour son projet en génétique textuelle sur Le dieu dansant de Yolande Villemaire, Marc-André Gagnon, pour son étude des sociétés Saint-Jean-Baptiste du Québec et de l'Ontario, et Clause Hauser pour son projet sur l'influence de l'Exposition universelle de Montréal de 1967 dans l'essor de la Francophonie. Pour la première fois, une bourse de séjour de recherche destinée aux chercheurs du Québec a été attribuée à une professeure de cégep, en l'occurrence Michèle Gélinas, professeure d'histoire au Collège de Maisonneuve, pour sa recherche sur Adèle Berthelot, épouse de Louis-Hippolyte Lafontaine.

Pour en savoir plus sur les bourses offertes dans le cadre du Programme de soutien à la recherche, visitez le portail de BAnQ à banq.qc.ca/psr.

Retour au menu

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.