La vie de BAnQ - 3e partie

Table des matières


L'Espace Jeunes dans les centres jeunesse

par Jennifer Ricard, bibliothécaire, Direction de la référence et du prêt

Chaque mercredi après-midi, une bibliothécaire quitte la Grande Bibliothèque avec une valise pleine de livres et d'autres merveilles. Destination : le Centre jeunesse de Montréal, où elle passera une heure en compagnie des garçons de l'unité Phénix.

Une première activité hors les murs

Cette collaboration avec le Centre jeunesse de Montréal est la première activité hors les murs animée par une bibliothécaire de l'Espace Jeunes. Depuis son ouverture en 2005, la Grande Bibliothèque reçoit de nombreux groupes scolaires chaque semaine, pour des animations éducatives et des visites autonomes. Depuis janvier, une bibliothécaire jeunesse va aussi à la rencontre de son public, dans son milieu. Ce projet, financé grâce à un don des Amis de BAnQ puisé à même les revenus tirés du Marché aux livres de la Grande Bibliothèque, vise à animer les nouveaux coins lecture des centres jeunesse et à aider les jeunes à découvrir le plaisir de lire.

Un public difficile?

Les six garçons qui participent au projet ont entre 7 et 10 ans; ils vivent et étudient au Centre jeunesse de Montréal. Ce sont des jeunes qui ont dû quitter leur famille pour diverses raisons et qui vivent parfois des moments très pénibles. On pourrait imaginer qu'il s'agit d'un public difficile à joindre, insensible aux livres et aux bibliothèques. Au contraire, les garçons de l'unité Phénix participent aux activités avec conviction et démontrent une passion réelle pour la lecture. Ils attendent avec impatience le début de chaque animation et la période de prêt de documents à la fin de l'activité.

Animer les livres en centre jeunesse

Les animations portent sur un thème différent chaque semaine, chacun choisi selon les intérêts des garçons. La bibliothécaire a abordé entre autres les sports, les mystères, les records mondiaux et les bandes dessinées. Au cours de ces animations, les garçons découvrent des livres, écoutent des histoires et s'amusent tout en acquérant de nouvelles habiletés sociales.

La bibliothécaire encourage aussi les garçons à partager avec elle leurs livres préférés. Ainsi, à la fin de l'animation, ceux-ci sont invités à lui donner un devoir en lui proposant un de leurs coups de cœur qu'elle devra lire avant leur prochaine rencontre. À la fin du projet, ces suggestions de lecture feront l'objet d'une mise en valeur dans un présentoir de l'Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque.

Et la suite?

Les animations ont commencé le 16 janvier 2013 et se termineront à la fin de mai, alors que les jeunes seront invités à visiter la bibliothèque. Il s'agit pour l'instant d'un projet pilote, mais nous espérons de tout cœur le poursuivre à l'automne auprès d'une nouvelle unité afin de partager le plaisir de lire avec un plus grand nombre de jeunes.

 

Retour au menu

Le catalogage à l'ère numérique

par Pat Riva, coordonnatrice de la Section des monographies
Direction du traitement documentaire des collections patrimoniales

Vous voulez savoir si une bibliothèque possède les œuvres d'un auteur ou la biographie d'une personnalité? Ou trouver de l'information sur un sujet précis? Les catalogues des bibliothèques sont conçus pour vous permettre de trouver, d'identifier, de sélectionner et d'obtenir des ressources qui répondent à vos besoins. Pour les nourrir, par exemple le catalogue Iris de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), un important travail de description et d'analyse est fait par les bibliothécaires et techniciens en documentation spécialisés en traitement documentaire. Ce traitement respecte des normes de catalogage établies à l'échelle internationale, ce qui permet l'intégration de données provenant de différentes bibliothèques et de plusieurs pays. Une norme de catalogage est un ensemble de directives qui précisent les données à consigner pour décrire une ressource et en faciliter le repérage.

Une nouvelle norme de catalogage entre en vigueur en 2013. Ressources : description et accès (RDA) remplace dorénavant les Règles de catalogage anglo-américaines, 2e édition (RCAA2), en usage depuis 1978. Bien que les RCAA2 aient été mises à jour à plusieurs reprises, leur structure manquait de flexibilité pour répondre aux nouveaux besoins et pour profiter pleinement des nouvelles technologies. RDA inclut des instructions applicables à tous les genres de ressources, numériques ou non numériques, susceptibles de figurer dans les collections des bibliothèques. Certaines façons de faire des RCAA2, qui provenaient des limites imposées par les catalogues sur fiches cartonnées, deviennent désuètes. Par exemple, les abréviations, souvent obscures, qui servaient auparavant à respecter les contraintes d'espace sur une fiche sont éliminées. Les notices créées selon RDA sont adaptées aux catalogues informatisés et aux technologies Web.

La norme RDA a été conçue par un comité directeur multinational, le Joint Steering Committee for Development of RDA (JSC), composé de six membres représentant quatre pays : l'Australie, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni. Ces membres sont soutenus par des comités nationaux. Au Canada, il s'agit du Comité canadien de catalogage, auquel je participe en tant que représentante de l'Association pour l'avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED). Daniel Paradis, bibliothécaire responsable du traitement des documents musicaux des collections patrimoniales à BAnQ, y représente l'Association canadienne des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux.

Un partenariat entre l'ASTED, Bibliothèque et Archives Canada, BAnQ et la Bibliothèque nationale de France a assuré la traduction française de RDA, publiée par les Éditions ASTED et intégrée dans un outil de travail professionnel multilingue en ligne produit par l'American Library Association. Comme toute nouveauté, RDA nécessite un apprentissage pour les professionnels du domaine. Des ateliers de formation organisés par l'ASTED et donnés par des bibliothécaires de BAnQ membres de l'équipe de traduction permettront de faciliter ce changement pour les milieux documentaires québécois.

 

Retour au menu

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.