Rubriques - 2e partie

Table des matières

 

Le cabinet des curiosités

Le Québec de commission en commission

par Lucie Brouillette, archiviste retraitée
Centre d'archives de Québec

Alors que la commission Charbonneau nous remémore l'importance pour une société démocratique de se questionner sur ses pratiques et ses valeurs, il est bon de savoir qu'il reste des traces des commissions d'enquête du passé.

Souvenons-nous de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables qui a déposé son rapport il y a cinq ans au Québec. Deux éminents intellectuels reconnus pour leur connaissance approfondie du Québec et pour l'universalité de leur pensée, l'historien et sociologue Gérard Bouchard et l'auteur et philosophe Charles Taylor, ont fait le tour de la province afin d'entendre les citoyens s'exprimer sur les questions d'identité, d'immigration et de laïcité ainsi que sur la place de la religion dans le Québec d'aujourd'hui.

Le fonds d'archives de la commission

Versées par le ministère du Conseil exécutif en 2009, un an après la fin des travaux de la commission, les archives textuelles et audiovisuelles de la commission Bouchard-Taylor (E186) sont conservées au Centre d'archives de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Elles témoignent des débats passionnés qui ont secoué la société sur ces questions sensibles liées à l'interculturalisme.

Les documents constitutifs de la commission, créée par décret le 8 février 2007 par le premier ministre Jean Charest, sont conservés dans le fonds de même que les documents produits par l'administration de la commission. On y trouve aussi des revues de presse, parmi lesquelles figurent des caricatures, et des résumés d'articles de journaux qui révèlent l'ampleur de cette crise identitaire québécoise.

On peut également consulter dans le fonds les nombreux mémoires présentés lors des audiences nationales et lors des consultations régionales dans 17 villes du Québec, de Rouyn-Noranda à Sept-Îles, en passant par Québec, Rimouski, Saguenay, Sherbrooke, Trois-Rivières, Gatineau, Longueuil, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Saint-Jérôme, Joliette, Bonaventure, Saint-Georges, Laval et Montréal.

L'ensemble des discussions tenues au cours des audiences régionales et des forums des citoyens a été enregistré. Les documents audiovisuels produits ont été versés à BAnQ sur vidéo, sur CD-ROM et sur DVD. En plus des témoignages présentés par les citoyens, le fonds d'archives contient de la correspondance. Il nous renseigne aussi sur le déroulement et sur la programmation des forums.

Les propos des citoyens entendus lors de cet ambitieux exercice démocratique ont été analysés par les coprésidents et leur équipe. Avant d'émettre leurs recommandations, les commissaires ont aussi procédé à l'analyse des enjeux, activité qui a amené la production de rapports de recherche, de résumés de lecture et de portraits régionaux qui ont enrichi les archives de la commission.

Les documents qui constituent le fonds de la commission Bouchard-Taylor sont des archives de grande valeur qui témoignent de la diversité culturelle de la société québécoise du début du XXIe siècle et des problématiques qui y sont associées.

Retour au menu

Coup d'œil sur les acquisitions patrimoniales

Les guides de voyage Baedeker

par Daniel Chouinard, bibliothécaire, Direction des acquisitions et de la préservation des collections patrimoniales, et Hélène Fortier, archiviste-coordonnatrice, Centre d'archives de Montréal, avec la collaboration de Maude Doyon, archiviste au Centre d'archives de Québec, de Marthe Léger, archiviste au Centre d'archives de Montréal, d'Audrey Bouchard, archiviste au Centre d'archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et d'Élise Lassonde et Danielle Léger, bibliothécaires responsables de collections, Direction de la recherche et de l'édition

Roger Varin : initiateur prolifique et artiste multidisciplinaire

Le fonds Roger Varin et Jacqueline Rathé, conservé au Centre d'archives de Montréal, témoigne particulièrement du dynamisme d'un homme aux nombreuses activités et aux multiples projets réalisés des années 1930 au milieu des années 1950. Roger Varin a été, entre autres, cofondateur des Compagnons de Saint-Laurent et de divers autres organismes culturels, auteur et metteur en scène de jeux scéniques, président de la Jeunesse étudiante catholique (JEC) et directeur ou éditeur d'imprimés variés. Il a également été animateur et recherchiste pour des émissions radiophoniques et télévisuelles de Radio-Canada telles que Samedi-Jeunesse (il y personnifiait le clown Poum), Dans tous les cantons et Les Cailloux.

Le fonds récemment confié à Bibliothèque et Archives nationales du Québec comprend une volumineuse correspondance, des manuscrits, des rapports d'activités, des textes de jeux scéniques, des articles et des photographies qui illustrent l'important rôle de ce prolifique artiste. Nous y trouvons également de la correspondance, dont des lettres de Jeanne Benoît (Sauvé) et Simonne Monet- Chartrand, adressées à sa femme, Jacqueline Rathé, présidente nationale de la JEC de 1942 à 1944. Ce fonds représente une riche source d'information pour les chercheurs intéressés à cette époque porteuse de changements qui a précédé la Révolution tranquille. Il comprend environ 3,5 mètres linéaires de documents textuels et 350 photographies.

Le bois dans la construction

Le Centre d'archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean vient d'enrichir son corpus de plans d'architecture par l'acquisition du fonds Christian Côté Architecte (P97). Ces documents complètent ceux déjà présents au centre qui reflètent le patrimoine bâti de la région pour la période du XXe siècle. Ce fonds se distingue notamment par les nombreux projets à caractère récréotouristique de l'architecte et par sa préoccupation à utiliser le bois dans la construction des bâtiments.

Originaire du Lac-Saint-Jean, Christian Côté obtient son diplôme à l'Université Laval à la fin des années 1960. Après quelques années de pratique, il décide de fonder sa propre firme. Entouré d'une équipe multidisciplinaire, il offre des services d'architecte, propose des designs d'exposition ainsi que des concepts d'interprétation. Il conceptualise entre autres le Centre d'histoire et d'archéologie de la Métabetchouane à Desbiens et le Centre historique et aquatique de Roberval. Créatif, il participe à plusieurs concours et son travail est récompensé par de nombreux prix. Bibliothèque et Archives nationales du Québec possède les documents de l'architecte du début de sa pratique jusqu'à l'an 2000, qui révèlent l'évolution et le style de ce professionnel toujours actif. Outre les dessins de l'architecte sur ses réalisations et quelques autres dessins produits au cours de ses études, le fonds renseigne sur la conception de plus de 200 projets de la firme.

L'inventaire des biens culturels

Les actions réalisées en matière patrimoniale offrent une vitrine sur l'histoire, les traditions et l'identité culturelle québécoise ainsi que sur les préoccupations de l'État à différentes époques. C'est dans un esprit de sauvegarde et de valorisation du patrimoine que la Loi sur les biens culturels est adoptée en 1972. Les premières conditions de la mise en place d'une gouvernance liée à la culture se dessinent. Débutent alors les travaux d'inventaire nationaux qui servent à la planification et à la gestion d'une vision d'ensemble du patrimoine et qui se concrétisent par l'identification et le classement des biens culturels.

Cet héritage est encore bel et bien vivant puisque dernièrement, un versement du ministère de la Culture et des Communications au Centre d'archives de Québec a enrichi les séries de l'inventaire des biens culturels dont celui-ci possède déjà la presque totalité (repérable dans la base de données Pistard sous la cote E6, S8, SS2). Plusieurs dossiers de documentation et documents iconographiques relatifs à l'archéologie, à l'architecture et au patrimoine religieux s'ajoutent en complément et sont datés de 1960 à 2000. Ils traitent, entre autres, des ponts couverts, des orgues, des cimetières, des chemins de croix, des fouilles archéologiques conduites à la place Royale, etc. Ils constituent ainsi des sources primaires d'information qui s'avèrent utiles pour les chercheurs. Cette documentation sert à la description des 10 000 documents iconographiques contenus dans ce fonds d'archives.

Le point de vue des évêques québécois sur… bien des choses

Il n'est pas fréquent de pouvoir acquérir d'un coup un lot de 127 documents anciens (mandements, lettres pastorales, circulaires) publiés par des évêques du Québec entre 1791 et 1871. C'est la chance qui a souri à Bibliothèque et Archives nationales du Québec dans le cadre d'une donation faite par Réjean Olivier, collectionneur et bibliophile de la région de Lanaudière. Dans la grande majorité des cas, BAnQ ne possède aucun exemplaire de ces imprimés qui, en règle générale, ont moins de 10 pages et dont le tirage ne devait pas dépasser quelques centaines d'exemplaires. Les mandements, circulaires et lettres pastorales sont des imprimés utilisés par les évêques à intervalles réguliers pour communiquer aux membres du clergé et aux fidèles de leur diocèse la position de l'Église sur les sujets les plus divers, touchant aussi bien des questions profanes ou religieuses (instruction morale, tempérance, abstinence, liturgie, actualité religieuse, etc.) que divers enjeux sociaux ou politiques (prises de position lors des Rébellions de 1837-1838, condamnation de l'Institut canadien de Montréal, etc.) ou même certains phénomènes paranormaux comme les « tables tournantes », qui semblaient très en vogue au début des années 1850. Les documents acquis émanent principalement des diocèses de Québec et de Montréal.

Reliures d'art : place aux artistes

Cette année, le programme d'acquisition de reliures d'art de Bibliothèque et Archives nationales du Québec a attiré de nombreuses propositions. À l'issue des délibérations des membres du jury externe, la collection s'est accrue de huit œuvres récentes de relieurs québécois.

La collection patrimoniale de reliures d'art s'enrichit d'un nouveau nom de créateur, celui de Delphine Platten. La reliure acquise avait été exécutée en 2010 pour l'Exposition internationale de reliures d'art contemporaines, présentée dans le cadre du xe Forum international de la reliure d'art, à Bruges, en 2011. Le titre exploité est Entretien avec Pierre Soulages de Charles Juliet, publié à Paris en 1990. Les textures des cuirs noirs de vachette, de veau, de porc velours, de galuchat et de serpent créent un décor en parfait esprit avec les peintures monopigmentaires aux multiples reflets noirs de Pierre Soulages.

Ghislaine Bureau se penche également sur un monument de l'histoire de l'art du XXe siècle avec Le visage de Matisse de Pierre Courthion, publié à Lausanne en 1942. Le décor présente des formes de box teinté aux chants francs dont les découpes laissent voir un box imprimé à la main. Cette composition organique porte des accents de couleurs vives, mosaïques qui évoquent les choix chromatiques purs et vifs du fauvisme.

Les nouvelles acquisitions comptent également une reliure de Lisette Gaucher (Félix-Antoine Savard, La dalle-des-morts, publié à Montréal en 1969), de Diane André (Andrée Appercelle, Du Portugal, publié à Gigondas (France) en 1978), de Louise Mauger (Pierre Rastoul, Rivière noire, publié à Montmagny en 2004), de Lucie Morin (Pierrette Pelletier, Dires érotiques, publié à Québec en 2010) et finalement deux reliures de Jonathan Tremblay : une édition du Cantique des cantiques, de Salomon (publiée à Zollikon (Suisse) en 2003) et Brooklyn, de Colm Tóibín (publié à New York en 2009). La qualité de cette dernière œuvre, réalisée en 2011, a été soulignée lors de la seconde édition de l'exposition One Book Many Interpretations qui s'est tenue en 2011-2012 à la Chicago Public Library.

En voiture vers Montréal !

Bibliothèque et Archives nationales du Québec a récemment déniché chez un marchand montréalais une affiche qui se démarque par son intérêt historique, sa facture graphique et sa rareté. À ces qualités s'ajoute désormais le titre d'affiche ferroviaire la plus ancienne de la collection patrimoniale d'affiches. Produite aux États-Unis en 1853, elle annonce la mise en service du corridor ferroviaire reliant la vallée du Saint-Laurent, les Cantons-de-l'Est et les États du Vermont, du New Hampshire et du Maine. Cette route terrestre achalandée assurait l'accès aux installations portuaires de Portland, libres de glace en hiver.

Les compagnies jumelles de la St. Lawrence & Atlantic Rail Road et de sa contrepartie américaine, l'Atlantic & St. Lawrence Rail Road, œuvraient en tandem de part et d'autre de la frontière canado-étasunienne. À compter de juillet 1853, elles relient Montréal et Sherbrooke aux villes de Portland, Boston et Gorham, située près du mont Washington. Les entreprises jumelles seront acquises cette même année par la compagnie canadienne du Grand Tronc.

Parmi les passagers transitaient sans doute des gens d'affaires, des gens du spectacle et des touristes étasuniens en route vers les montagnes Blanches ou vers leur lieu de villégiature estivale à Cacouna, à Kamouraska ou à La Malbaie. L'affiche fourmille de renseignements sur les tarifs en vigueur et les liaisons par bateau à vapeur.

Sur le plan plan graphique, cette affiche témoigne de l'émergence de l'illustration, des variantes typographiques et de la composition symétrique – proche du journal – dans les placards imprimés du milieu du siècle. Le recours alterné aux encres rouge et bleue, sur une feuille cartonnée recouverte d'un enduit blanc, n'est pas sans évoquer la facture des enseignes commerciales.

Retour au menu

La programmation culturelle de BAnQ

Chaque saison, Bibliothèque et archives nationales du Québec (BAnQ) offre au public de nombreuses activités culturelles à la Grande Bibliothèque, dans ses neuf centres d'archives répartis sur le territoire du Québec et au Centre de conservation.

Expositions, conférences, lectures publiques, Heure du conte… il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges. Pour tous les détails, consultez le Calendrier des activités culturelles, disponible sur papier dans tous les édifices de BAnQ et dans de nombreux lieux culturels, ainsi qu'en version PDF [2,90 Mo]

Renseignements : 514 873-1100 ou 1 800 363-9028

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.