Dossier - 3e partie

Table des matières

Dossier : L'humour au Québec


Des géants de l'humour

par Valérie D'Amour et Mireille Lebeau, archivistes
Centre d'archives de Montréal

Dans les années 1950, au moment où Clémence DesRochers, Dominique Michel et Yvon Deschamps commencent leur carrière, le métier d'humoriste n'existe pas encore. Il y a bien des sketches au théâtre burlesque et au cabaret, mais rien ne se compare aux spectacles et aux émissions d'humour que nous connaissons aujourd'hui. En ce sens, ces géants de l'humour québécois sont de véritables pionniers.

Les fonds d'archives de ces trois humoristes que conserve Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ainsi que celui de Claude Meunier, un autre grand humoriste, démontrent, en textes et en images, toute la richesse et la diversité de leurs expériences. Ils ont été chanteurs, musiciens, auteurs et acteurs, souvent comiques, parfois dramatiques. Les archives témoignent également des particularités de leur carrière respective.

De la création à l'interprétation

Produire un spectacle ou une émission humoristique, c'est d'abord écrire des sketches, des monologues et des chansons. Dans chacun de ces fonds d'archives, on peut consulter différentes versions manuscrites de textes marquants de l'humour québécois. Pensons au monologue Les unions, qu'ossa donne? et à la chanson Aimons-nous de Deschamps, aux textes des épisodes de La petite vie et des pièces de théâtre Broue et Les voisins de Meunier ainsi qu'aux textes préparatoires du spectacle J'ai show de DesRochers. S'étant surtout illustrée comme interprète, Dominique Michel a néanmoins contribué à la rédaction, notamment, de ses spectacles solo Showtime, Dominique Showtime et Ben voyons donc.

On trouve aussi dans ces fonds d'archives quelques textes inédits où les auteurs explorent parfois des formes artistiques qui leur sont moins familières, dont un projet de film de Deschamps et une comédie musicale de DesRochers. Alors que les créations de Clémence se présentent dans des carnets où se côtoient réflexions personnelles, poèmes, chansons et monologues, celles de Deschamps, Meunier et Michel sont regroupées en dossiers de production.

La conception de numéros d'humour comporte en outre des éléments de mise en scène. Certains humoristes engagent des metteurs en scène, d'autres conçoivent eux-mêmes la présentation visuelle de leurs spectacles. Les documents révèlent par exemple que Clémence DesRochers maîtrise tous les aspects de ses spectacles, tant le choix des accessoires et des éclairages que des costumes.

Ces fonds d'archives, à l'exception de celui de Clémence DesRochers, documentent aussi les prestations devant le public ou la caméra. Les nombreux spicilèges, documents audiovisuels et photographies du fonds Dominique Michel retracent chacune des étapes de sa carrière : ses premiers pas comme chanteuse dans les cabarets, ses rôles à la télévision dont dans Moi et l'autre, sa participation aux Bye Bye et aux galas Juste pour rire ainsi que la présentation de ses deux spectacles solo. Les fonds d'archives de Claude Meunier et d'Yvon Deschamps témoignent également par l'image des moments forts de leur carrière sur scène et à la télévision. Les performances de Meunier dans Paul et Paul ou Ding et Dong y figurent; la participation de Deschamps à la caravane-théâtre La Roulotte de Paul Buissonneau, à l'émission Samedi de rire, aux spectacles L'Osstidcho et 1 fois 5 s'y trouvent de même que ses prestations en tant que monologuiste.

La réussite d'un spectacle ou d'une émission d'humour est tributaire de sa mise en marché et de la bonne organisation des équipes de production et de tournée. Le fonds d'Yvon Deschamps est particulièrement parlant à ce sujet. L'humoriste a conservé de la correspondance, des contrats, des dépliants et communiqués de presse, des horaires de promotion, des listes de commanditaires, des plans de publicité, des projets de budget, des calendriers de spectacles et des rapports d'activités de promotion des années 1960 à 1994. C'est toute une équipe qui travaillait en coulisse au succès de l'artiste!

Au cœur de l'intimité

Photographies, journaux intimes, correspondance, agendas, voilà autant de documents témoignant de la vie personnelle susceptibles de se trouver dans un fonds d'archives. À des degrés divers, les archives de ces humoristes permettent de découvrir un pan de leur vie privée, familiale et sociale. À cet égard, le fonds de Dominique Michel contient des bulletins scolaires de même qu'une importante quantité de photographies illustrant son enfance, ses amitiés et ses voyages. Constitué de nombreux carnets, le fonds de Clémence DesRochers nous plonge certes dans ses créations, mais également dans son univers intime où ses réflexions sur le monde qui l'entoure et ses angoisses sont révélées avec simplicité. Souvent poétiques, ses écrits abordent des thèmes qui lui sont chers tels que la nature, les jardins et les animaux.

La visibilité des artistes engagés

L'humour fait vendre. Les publicitaires ont compris cette évidence depuis longtemps. Qui de mieux qu'un humoriste respecté pour représenter un produit ou un service? Compagnies aériennes ou de services téléphoniques, fabricants d'automobiles et de boissons gazeuses ont, à un moment ou à un autre, sollicité un humoriste pour mousser leur campagne publicitaire. Les œuvres de bienfaisance s'associent également à ces artistes dont la renommée est bien établie. Les fonds de Dominique Michel, Claude Meunier et Yvon Deschamps témoignent de leur engagement social et dans le monde publicitaire. On se plaira notamment à lire les scénarios ou à écouter les spots publicitaires de Meunier pour la compagnie Pepsi. Les documents témoignant des publicités et des œuvres de bienfaisance auxquelles Deschamps a participé démontrent son professionnalisme et la rigueur de son engagement.

Si l'on croit tout connaître de ces quatre grands de l'humour au Québec, force est d'admettre que leurs fonds d'archives offrent d'agréables surprises et de belles découvertes. Leur richesse documentaire reste toujours à explorer et est à la disposition des chercheurs au Centre d'archives de Montréal.

 

DOMINIQUE MICHEL

Dodo au piano

Tous connaissent les talents d'humoriste et de comédienne de Dominique Michel, mais peu savent que la petite Aimée Sylvestre, de son vrai nom, a d'abord excellé en musique. Des photographies qui font partie de son fonds d'archives nous montrent Dodo âgée d'environ 12 ans chantant et jouant du piano. ses résultats en la matière étaient particulièrement exemplaires comme en témoignent trois de ses examens musicaux datés de 1945 à 1949.

YVON DESCHAMPS

Le septième art

Yvon Deschamps a joué dans quelques films dont les plus marquants sont Deux femmes en or (1970) et Tiens-toi bien après les oreilles à papa (1971), dans lequel il tenait d'ailleurs le rôle principal aux côtés de Dominique Michel. À la même époque, il rédige un projet de film. son fonds d'archives comprend ses notes de création, son manuscrit, quatre versions dactylographiées du texte, trois en français et une en anglais, l'auteur ayant prévu un tournage dans les deux langues. Quand est-ce qu'on viendra riche si on travaille tout le temps est l'histoire de Gilles, un inventeur et réparateur de télévisions qui tente, avec son beau-frère Jean-Luc, de reconquérir le cœur de son ex-conjointe. Croyant que la réussite financière de Gilles pourrait séduire sa sœur, Jean-Luc encourage ce dernier à développer sa dernière invention en la faisant financer par des criminels. Parions que Gilles ne s'attirera que des ennuis!

CLÉMENCE DESROCHERS

Une œuvre en évolution

La carrière de Clémence Desrochers a été prolifique, ses œuvres, variées. Membre du groupe Les Bozos, elle écrit Le vol rose du flamant (1964), un spectacle qui serait la première comédie musicale québécoise. Cette production est mise en musique par pierre F. Brault et mise en scène par Albert Millaire. Deux décennies plus tard, Clémence récidive et crée la comédie musicale Le derrière des étoiles en huit tableaux et 11 chansons. L'œuvre évolue pourtant et se présente finalement sous forme d'un spectacle solo intitulé Le derrière d'une étoile, que Clémence présente d'abord au Théâtre du Vieux Clocher de magog en novembre 1985 puis à montréal en janvier 1986.

CLAUDE MEUNIER

Un beau passe-temps

Claude Meunier aime griffonner des visages, de profil ou de face, sur des feuilles volantes, au bas d'un scénario ou au verso d'un cahier. Outre les faciès ridiculement patibulaires qu'il s'amuse à dessiner, on reconnaît parfois un personnage qui rappelle étrangement l'illustre Ti-Mé de La petite vie. À voir ces visages caricaturés disséminés dans son fonds d'archives, on ne s'étonne pas que celui-ci ait transposé son humour absurde dans le monde de la bande dessinée. En 2009, il lançait en effet l'album La bande à Ti-Paul, dont une partie des profits a été versée à un orphelinat du Viêtnam.

 

 Retour au menu


Quiz

par Christian Drolet, archiviste-coordonnateur
Centre d'archives de Québec
et Julie Fontaine, archiviste
Centre d'archives de Montréal

Les caricaturistes d'ici aiment représenter à leur façon les événements marquants du Québec dont ils sont témoins. Saurez-vous reconnaître à quel événement est associée chacune de ces caricatures?

  • Jeux olympiques de 1976
  • Accord constitutionnel du lac Meech
  • Décès de René Lévesque
  • Référendum de 1995
  • Drame de Polytechnique
  • Sommet des Amériques
  • Crise d'Oka
  • Crise du verglas

A
Caricature : adieu René!.

 

B
Caricature : drapeau du Canada dont la feuille d'érable glisse pour être remplacée par une fleur de lys.

 

C
Caricature : la ville de Québec en prison.

 

D
Caricature : désastre hivernal.

E
Caricature : le point de non-retour.

 

F
Caricature : mais grand Dieu pourquoi?

 

G
Caricature : Dimanche au soir à Châteauguay... on peut rêver.

 

H
Caricature : un maire et ses jeux.

 

  • Réponses :
    • A : Décès de René Lévesque. Phaneuf, Adieu René!, 3 novembre 1987. Centre d'archives de Montréal, fonds Jean-Marc Phaneuf (P575, S4, SS 4, P403).
    • B : Référendum de 1995. Pijet, sans titre, 1995. Centre d'archives de Montréal, fonds André Pijet (P682).
    • C : Sommet des Amériques. Côté, [La ville de Québec en prison], 3 avril 2001. Centre d'archives de Québec, fonds André-Philippe Côté (P687).
    • D : Crise du verglas. Côté, [Désastre hivernal], 10 janvier 1998. Centre d'archives de Québec, fonds André-Philippe Côté (P687).
    • E : Accord constitutionnel du lac Meech. Hunter, [L'échec politique], 18 février 1989. Centre d'archives de Québec, fonds Raoul Hunter (P716).
    • F : Drame de Polytechnique. Phaneuf, Mais Grand Dieu pourquoi?, 8 décembre 1989. Centre d'archives de Montréal, fonds Jean-Marc Phaneuf (P575, S4, SS 4, P747).
    • G : Crise d'Oka. Berthio, Dimanche au soir à Châteauguay. Centre d'archives de Montréal, fonds Roland Berthiaume (P173).
    • H : Jeux olympiques de 1976. Hunter, [Un maire et « ses jeux »], 21 mai 1970. Centre d'archives de Québec, fonds Raoul Hunter (P716).

     

     Retour au menu

     

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.