La vie de BAnQ

Table des matières

 

L'Osstidcho : à la découverte du mythe

par Benoit Migneault, chef de service
Musique et films, Direction de la référence et du prêt

Il y a de ces événements qui marquent l'histoire d'une nation et qui en constituent une pierre d'assise dont on ne mesure bien souvent l'importance que des années plus tard. C'est le cas de L'Osstidcho, spectacle emblématique de la fi n des années 1960, et véritable coup de poing culturel qui a permis aux créateurs, et au public, de se libérer des conventions corsetées alors propres aux arts de la scène et à la chanson. depuis quelques semaines, on peut (re)découvrir ce spectacle sur le portail Web de Bibliothèque et archives nationales du Québec (BanQ).

Hormis son nom si évocateur, quelques photographies éparses et une brève entrevue réalisée pour la société Radio- Canada, il ne restait rien de vraiment tangible de cet événement. on pouvait même s'interroger : la réputation du spectacle pouvait-elle se mesurer à la réalité ou s'agissait-il simplement d'une vision magnifi ée du passé?

Mais voilà qu'en 2003 on découvre un enregistrement audio du spectacle présenté à la Comédie-Canadienne en septembre 1968. un peu plus tard, ce dernier est acquis par BanQ qui procède ultérieurement à l'acquisition du fonds d'archives d'Yvon deschamps. au cours du traitement de ce fonds, en 2009, on y découvre un autre enregistrement réalisé, celui-ci, lors du spectacle de clôture de L'Osstidcho au théâtre de Quat'sous le 20 juin 1968. deux enregistrements!

L'institution entreprend une recherche intensive dans ses fonds et collections pour trouver et rassembler tous les documents portant sur le spectacle. L'effort de synergie apporte les fruits escomptés : affiches, photographies inédites et illustrations diverses complètent les deux enregistrements. Pour la toute première fois, nous pouvons nous plonger dans cet univers iconoclaste marqué par la démesure et l'enthousiasme d'une génération nouvelle qui entendait bien pourfendre les lieux communs et imposer une vision du monde s'écartant des sentiers battus.

Retour au menu


Jean-Pierre Perreault, chorégraphe

par Johanne Mont-Redon, archiviste
Centre d'archives de Montréal

En collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et Hexagram UQAM, la Fondation Jean-Pierre Perreault a récemment mis en ligne une exposition virtuelle sur le célèbre chorégraphe. Les oeuvres chorégraphiques qui y sont décrites ont été documentées en grande partie grâce au fonds Jean-Pierre Perreault conservé au Centre d'archives de Montréal de BanQ. Cette rétrospective porte sur des chorégraphies marquantes de l'artiste parmi lesquelles ont été choisies Monuments, Dernière paille, Vent d'Est, Joe, Nuit et Eironos.

Grâce au travail archivistique réalisé en amont, le fonds d'archives a été épuré. L'application des normes et procédures sur le tri d'archives de même que le transfert des affiches au Centre de conservation de BAnQ ont permis de rationaliser l'information. Complices de l'effort de réduction de l'information non essentielle, Ginelle Chagnon et theresa rowat, respectivement vice-présidente et administratrice de la Fondation Jean-Pierre Perreault, ont été des témoins privilégiés du travail de réorganisation du fonds d'archives. À partir des documents d'archives triés, sélectionnés et classés selon les activités du créateur du fonds, on a pu dégager l'essentiel du cheminement artistique de ce grand chorégraphe.

Le fonds d'archives nous révèle que le premier geste chorégraphique de l'artiste prend naissance dans un dessin et que le projet immobilier de l'espace chorégraphique témoigne du souhait de bâtir un lieu privilégié consacré à la danse. Enfin, les dossiers relevant des productions chorégraphiques contiennent suffi samment d'informations pour perpétuer la mémoire artistique du chorégraphe et permettre la reconstitution des spectacles. Le testament artistique de Jean-Pierre Perreault est ainsi honoré par la volonté de la Fondation de rendre les travaux de l'artiste accessibles autant aux artisans du milieu de la danse qu'au public en général grâce à son association avec BAnQ. dans ce cadre, le fonds d'archives, présenté dans la base de données Pistard de BAnQ, s'inscrit comme le résultat d'un travail commémoratif où se reconstruit la mémoire de l'artiste.

Le projet d'exposition virtuelle a demandé une seconde phase de collaboration. La Fondation a sélectionné, parmi tous les documents d'archives, des pièces contribuant à l'enrichissement du parcours virtuel. ainsi, nous remarquons la présence de manuscrits, de photographies, de vidéos, de programmes de spectacles et surtout de dessins, oeuvres picturales initiatrices des spectacles en devenir. dans le milieu de la danse, la rencontre productive entre les représentants de la Fondation Jean-Pierre Perreault et BAnQ a créé un moment névralgique, une prise de conscience à l'égard du patrimoine archivistique des arts de la scène. de l'expérience de collaboration avec la Fondation et Hexagram UQAM, nous retenons ces instants de grâce où le chorégraphe laisse une empreinte indélébile créée par la véracité de sa vision, qu'elle soit écrite, dessinée ou filmée.

Retour au menu


Sondage sur le service de référence à la Grande Bibliothèque

par Jimmy Légaré, chef de service
histoire, sciences humaines et sociales, direction de la référence et du prêt

Du 26 avril au 9 mai derniers, les bibliothécaires de référence de la Grande Bibliothèque ont utilisé un court questionnaire afin de mieux connaître l'appréciation des usagers à l'égard des services d'information et de référence qu'ils offrent.

Le questionnaire, qui s'inspire d'une initiative américaine, a été construit avec l'aide d'un groupe de bibliothécaires issu des différents services de la Grande Bibliothèque et d'un consultant de la firme de recherche marketing Multi Réso, qui ont fourni leurs commentaires tout au long de sa conception.

La particularité de ce sondage est que les bibliothécaires répondent aux mêmes questions que l'usager, et cela, pour une même interaction. Le questionnaire est imprimé sur deux parties détachables et numérotées, l'une destinée au bibliothécaire et l'autre à l'usager. Le numéro est le même sur les deux parties, ce qui permet de les rassembler et ainsi de comparer les résultats des deux côtés du comptoir.

Les usagers et les bibliothécaires doivent noter, sur une échelle allant de Très satisfait à Très insatisfait, les cinq éléments suivants : l'entretien lui-même en général, son aspect humain (courtoisie, ouverture, etc.), l'information fournie (quantité, qualité, pertinence, clarté, etc.), la durée ainsi que le développement de l'autonomie de l'usager.

Plus de 300 questionnaires ont été remplis par des usagers et près de 350 par des bibliothécaires. Pour la plupart des éléments du questionnaire, 95 % des répondants se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits. il est intéressant de remarquer que l'appréciation de l'usager est de façon générale plus positive que celle du bibliothécaire, celui-ci étant plus critique par rapport au service qu'il fournit.

Cet outil peut être réutilisé à différents moments de l'année. il permet d'obtenir des données sur le service de référence et de déterminer des indicateurs pour l'amélioration du service. Par exemple, l'autonomie de l'usager pourrait être renforcée en adoptant une approche où le bibliothécaire montre davantage à l'usager ses démarches lors de la recherche documentaire.

Bibliothécaires
RésultatsEntretien
en général
InformationAspect
humain
DuréeAutonomie

Très satisfait

57,6 % 61,4 % 73,4 % 54,1 % 33,3 %

Satisfait

40,9 % 34,5 % 25,1 % 41,8 % 46,4 %

Moyennement satisfait

0,9 % 3,5 % 0,9 % 3,2 % 18,5 %

Insatisfait

0,0 % 0,0 % 0,0 % 0,0 % 1,8 %

Très insatisfait

0,6 % 0,6 % 0,6 % 0,9 % 0,0 %

 

Usager
RésultatsEntretien
en général
InformationAspect
humain
DuréeAutonomie

Très satisfait

89,1 % 84,3 % 90,5 % 84,7 % 60,6 %

Satisfait

10,0 % 14,4 % 8,2 % 13,4 % 33,3 %

Moyennement satisfait

0,3 % 0,6 % 0,6 % 1,0 % 4,8 %

Insatisfait

0,3 % 0,3 % 0,3 % 0,6 % 1,0 %

Très insatisfait

0,3 % 0,3 % 0,3 % 0,3 % 0,3 %

 

Retour au menu

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.