À rayons ouverts, no 86 (printemps-été 2011)

Table des matières

La vie de BAnQ


Sous la loupe : l'édition imprimée québécoise

par Mireille Laforce, coordonnatrice de la section du dépôt légal
Direction des acquisitions de la collection patrimoniale

Combien de titres sont-ils publiés chaque année au Québec? Quel est le tirage moyen d'un livre québécois? Voici quelques exemples de questions qui trouveront leurs réponses dans la publication annuelle Statistiques de l'édition au Québec, dont l'édition intégrant les données relatives aux titres publiés en 2009 est maintenant disponible. Les statistiques présentées proviennent d'informations recueillies lors du dépôt légal des publications imprimées auprès de BAnQ. Ces statistiques rassemblent une quantité importante d'information; en voici quelquesunes qui retiendront plus particulièrement l'attention.

L'ensemble des titres publiés au Québec, par tout type d'éditeur, se chiffre à 9641. Les éditeurs commerciaux sont les plus grands producteurs de titres imprimés avec 71 % de la production annuelle en 2009. Le nombre de publications de ces éditeurs a été globalement en hausse au cours de la dernière décennie et représente 6881 titres en 2009. Il est important de savoir que les titres issus de l'autoédition sont placés parmi les titres regroupés sous l'édition commerciale.

La tendance à la baisse observée ces dernières années du côté de l'édition gouvernementale se poursuit en 2009. Le nombre de publications passe pour la première fois sous le seuil des 1000 titres.

La catégorie « Philosophie, psychologie, religion » se démarque par une hausse constante et particulièrement remarquable, le nombre de publications passant de 663 titres en 1999 à 958 titres en 2009 (44 % d'augmentation). La catégorie « Littérature jeunesse » fait l'objet d'une progression encore plus importante, passant de 681 titres en 1999 à 1174 titres en 2009 (72 % d'augmentation). L'ensemble des publications destinées aux jeunes représente 17 % de l'ensemble de l'édition québécoise en 2009 (1607 titres) ; si l'on ajoute à cela les manuels scolaires (756 titres), le pourcentage augmente à 25 %. Les enfants sont une clientèle cible importante pour nos éditeurs!

Du côté du prix des publications, un regard sur les 10 dernières années permet de constater que la part des publications gratuites a diminué de façon substantielle, passant de 27,8 % en 2000 à 12 % en 2009. Le fait que le gouvernement du Québec opte de plus en plus pour la publication numérique y est probablement pour quelque chose. Le prix moyen d'un livre se situe à 30,83 $ en 2009 alors que celui des brochures (publications de moins de 49 pages) se situe à 11,80 $. Le tirage moyen des livres publiés par les maisons d'édition commerciales est plutôt stable, se situant à 2642 exemplaires en 2009.

Qu'en est-il des langues de publication des titres québécois? Ceux-ci sont en français dans une proportion de 86,2 % en 2009. sur l'ensemble des titres publiés, 17,1 % sont le fait de traductions, dont la langue originale de publication est l'anglais à 82,3 %.

Curieux d'en savoir davantage? La publication Statistiques de l'édition au Québec en 2009 est disponible sur le portail de BAnQ, sous l'onglet « À propos de BAnQ ».

Évolution du nombre de titres publiés au Québec de 1999 à 2009 (monographies)
1999
8 691
2000
9 212
2001
9 214
2002
9 118
2003
9 171
2004
10 101
2005
9 975
2006
10 106
2007
9 211
2008
10 211
2009
9 641

 

Publications des maisons d'édition commerciales : nombre de titres de 1999 à 2009
1999
4 808
2000
5 175
2001
5 198
2002
5 293
2003
5 332
2004
5 739
2005
6 092
2006
6 550
2007
6 142
2008
7 133
2009
6 881

Retour au menu


Dans le cadre des activités du Réseau francophone numérique : un stage à Dakar

par Alain Boucher, directeur de la numérisation

La numérisation et la mise en ligne constituent d'excellents moyens de faire connaître les ressources documentaires tout en contribuant à la préservation des documents originaux. à cette fin, le réseau francophone numérique (RFN), avec le soutien de l'organisation internationale de la francophonie (OIF), organise des stages de formation à la numérisation qui sont adaptés aux besoins des milieux concernés.

Un premier stage de numérisation s'était tenu à Port-au-Prince (Haïti) en juin 2009. Un deuxième a été organisé à Dakar (Sénégal), du 24 janvier au 1er février 2011. Y étaient invités des représentants des bibliothèques et des centres d'archives des pays francophones d'Afrique de l'Ouest. L'activité a réuni 26 participants provenant de six pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Mali, Sénégal, Togo).

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et la Bibliothèque nationale de France (BnF) avaient convenu d'unir leurs ressources pour la tenue du stage. Deux représentants de BAnQ (Mélanie Tremblay et moi-même) ont ainsi partagé avec Dominique Maillet, de la BnF, la préparation du stage et son animation.

Très axé sur les travaux pratiques, le stage couvrait la numérisation des divers types de documents (archives sur papier, documents de bibliothèque, photographies, enregistrements sonores et vidéo, etc.). Pour certains participants, c'était l'occasion d'apprivoiser de nouveaux moyens et de nouvelles techniques; pour d'autres, le stage permettait d'approfondir leurs connaissances. Les animateurs étaient en outre à la disposition des stagiaires pour discuter des questions de planification de projets de numérisation, d'évaluation des collections, de numérisation de documents de types particuliers, etc.

Les formateurs et les participants ont pu compter sur l'excellente collaboration du personnel de la Bibliothèque centrale de l'Université Cheikh Anta Diop. La directrice de la bibliothèque, Mariétou Diop, était d'ailleurs à l'origine de l'organisation du stage.

Au terme de la formation, les participants ont obtenu sur DVD un ensemble de ressources qui leur serviront pour leurs futurs travaux : textes des présentations, aide-mémoire sur divers aspects de la numérisation et du traitement des fichiers numériques, documentation sur les appareils et les logiciels fournis par l'OIF, logiciels libres pour le traitement et l'organisation de fichiers, etc. Les documents seront en outre mis à la disposition de tous les intéressés sur le portail du RFN (www.rfnum.org).

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.