À rayons ouverts, no 84 (automne 2010)

Table des matières

La vie de BAnQ


Programme de soutien à la recherche – Les neuf lauréats du concours 2010-2011

par Isabelle Crevier, agente de recherche
Direction de la recherche et de l'édition

Le 12 octobre dernier, les neuf boursiers du concours 2010-2011 du Programme de soutien à la recherche de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) avaient rendez-vous à la Grande Bibliothèque pour une cérémonie en leur honneur. en compagnie d'une quarantaine d'invités (directeurs de recherche, professeurs, parents, amis et représentants de BAnQ), les lauréats ont eu l'occasion de présenter brièvement les travaux de recherche pour lesquels ils ont obtenu une bourse.

Cette année encore, les montants remis ont totalisé presque 70 000 $. trois étudiants ont obtenu une bourse doctorale : Daniel Rueck, de l'Université McGill, pour son projet « Mohawk Land Practices and the Liberal order : An environmental History of Kahnawake », Fanie St-Laurent, de l'Université de Sherbrooke, pour « Les choses intellectuelles plutôt que la broderie : étude d'un regroupement culturel de femmes, de l'entre-deux-guerres à la révolution féministe », ainsi que Zoë Tousignant, de l'Université Concordia, pour « Les magazines et la création de la photographie moderne au Canada, 1925-1945 ».

Uune quatrième doctorante, Emmanuelle Pelard, de l'Université de Montréal (cotutelle avec l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3), a obtenu la bourse relations France-Québec pour « La poésie graphique : Christian Dotremont, roland Giguère, Henri Michaux ». Soulignons qu'un nombre record de 17 candidatures d'étudiants au doctorat ont été reçues et évaluées pour ce concours.

Deux étudiants à la maîtrise figurent aussi parmi les lauréats cette année : Sophie Drouin, de l'Université de Sherbrooke, pour son projet « Poésie, illustration et contre-culture au Québec : le livre illustré comme objet de contestation, 1968-1980 », et Marc-Antoine Moreau, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, pour « Discours et transformations du paysage forestier dans le canton d'Arthabaska, 1900-1960 ».

Enfin, trois chercheurs étrangers se sont vu décerner une bourse pour un séjour de recherche à BAnQ. Il s'agit de Catherine Bertho Lavenir, de l'Université Sorbonne nouvelle – Paris 3, dont les travaux portent sur le journal de voyages d'Anne-Marie Palardy, d'Éva Guillorel, de l'Université de Bretagne occidentale, intéressée à la transmission du savoir sur les langues autochtones par les missionnaires, et de Hervé Serry, du Centre national de la recherche scientifique à Paris, qui étudie les foires internationales du livre au Québec. Rappelons que le Programme de soutien à la recherche bénéficie de l'appui financier de la Fondation de BAnQ. La campagne de promotion du concours 2011-2012 a été lancée depuis peu. Le règlement complet de tous les concours est disponible à l'adresse banq.qc.ca/psr.

Retour au menu


Les ateliers-conférences de BanQ – À la découverte des fonds d'archives et des collections patrimoniales

par Louise Guy, coordonnatrice, Section des collections spéciales
Direction de la recherche et de l'édition

Archivistes et bibliothécaires regroupent leur expertise afin de proposer une programmation riche et diversifiée d'ateliers-conférences portant sur les collections spéciales et les fonds d'archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Offerts au Centre de conservation ainsi qu'au Centre d'archives de Montréal, ces ateliers permettent d'apprécier des ressources documentaires de grande valeur et de maîtriser des instruments de recherche essentiels à l'avancement des connaissances sur le Québec.

Les collections spéciales et les fonds d'archives de BAnQ rassemblent des œuvres et des documents, manuscrits ou imprimés, souvent rares ou uniques, anciens et précieux. Témoins de notre histoire, ces ensembles s'interpellent et représentent un terrain approprié pour différentes formes d'exploration. D'ailleurs, les animateurs les abordent par type (archives judiciaires, cartes géographiques, œuvres graphiques, etc.) et sous des angles disciplinaires divers : arts visuels, droit, géographie, études théâtrales, généalogie, histoire, littérature, tourisme et urbanisme.

Pour le plus grand plaisir des participants, et en fonction des corpus mis en valeur, les animateurs sont appelés à présenter les contextes de création, à expliquer la fi nalité première des documents à caractère utilitaire, à décrire la matérialité des objets ou à défi nir les différentes pratiques artistiques liées aux œuvres présentées. Dans tous les cas, il s'agit d'une occasion unique d'apprécier des œuvres ou des documents trop souvent méconnus.

Les ateliers-conférences sont ouverts au grand public ou destinés à des groupes de chercheurs spécialisés. Certaines de ces activités sont présentées à date fixe ; d'autres sont offertes sur demande. Cette dernière option est principalement destinée à des groupes d'étudiants, de chercheurs ou d'artistes professionnels, ou encore à des membres de sociétés d'histoire ou de généalogie. une adaptation du contenu s'avère alors possible. Pour en savoir plus à propos des ateliers-conférences offerts par BAnQ et pour connaître les modalités de réservation : banq.qc.ca/activites/ateliers_conferences.

Retour au menu


La collection Arthur Lamothe sur le portail de BanQ

par Jimmy Légaré, chef de service, section Histoire, sciences humaines et sociales
Direction de la référence et du prêt

En ligne depuis le début de l'année sur le portail de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), la collection Arthur Lamothe rassemble plus de 90 courts documentaires du cinéaste Arthur Lamothe. tournés dans les années 1970, ces fi lms mettent en scène la culture des innus.

Principalement établies sur la Côte-nord, les neuf communautés innues du Québec comptent plus de 16 000 membres, ce qui en fait l'une des nations autochtones les plus importantes sur le territoire. Les innus sont aussi connus sous le nom de Montagnais.

Le cinéaste

Nné en France en 1928, Arthur Lamothe est un cinéaste spécialisé dans les cultures amérindiennes. Après des études multidisciplinaires à l'Université de Montréal de 1954 à 1958, il a participé à la production de plusieurs émissions de radio-Canada avant de devenir cinéaste à l'offi ce national du fi lm. il a fondé la Société générale cinématographique (SGC) en 1965, puis Les Ateliers audiovisuels du Québec en 1970, qui ont poursuivi l'œuvre de la SGC en produisant des films à contenu politique et social. Arthur Lamothe a aussi réalisé des films de fiction.

La collection

Ces films, qui constituent de riches sources de renseignements, nous offrent la possibilité de devenir les spectateurs privilégiés de la culture traditionnelle des innus. Doublés en français, ils permettent d'entendre la langue innue en sourdine. Classés par grands thèmes, ils abordent entre autres la culture matérielle innue (pratique de la chasse et de la pêche, techniques de fabrication de divers objets, médecine, etc.), la vie politique (notamment avec les conseils de bande) et la géographie amérindienne, de même que les croyances, les rites, les légendes et les récits mythiques.

Vous êtes invité à visionner les films de cette collection sur le portail de BAnQ, sous l'onglet « Collections » (« Collection numérique / À voir et écouter / enregistrements vidéo »). une courte biographie d'Arthur Lamothe ainsi que des références sur le cinéaste, sur son œuvre et sur la culture innue complètent ces pages du portail.

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.