À rayons ouverts, no 77 (automne 2008)

Table des matières

La vie de BAnQ


Dix lauréats du Programme de soutien à la recherche honorés

par Isabelle Crevier, agente de recherche,
Direction de la recherche et de l'édition

Le 7 octobre dernier, à la Grande Bibliothèque, a eu lieu la cérémonie annuelle pour les lauréats du Programme de soutien à la recherche en compagnie de madame Lise Bissonnette, présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), des jurés du concours 2008-2009 et d'une trentaine d'invités.

À cette occasion, les 10 chercheurs-boursiers de 2008 ont reçu les honneurs. Parmi eux, deux doctorantes ont obtenu une bourse de mise en valeur : CAROLINE DURAND, du Département d'histoire de l'Université McGill, pour son projet « Cultures alimentaires et idéologies au Québec 1920-1970 », et BARBARA JULIEN, du Département d'études urbaines et touristiques de l'Université du Québec à Montréal, dont la recherche s'intitule « La cité-jardin au Québec  : sémiogenèse et morphogenèse d'une ville pour le XXe siècle ».

Trois étudiants à la maîtrise ont également reçu une bourse de mise en valeur : PASCAL LAFRANCE, inscrit au Département d'histoire de l'Université de Montréal, dont les travaux portent sur les sentences corporelles de 1800 à 1841, OLIVIER LAPOINTE, du Département des littératures de l'Université Laval, qui s'intéresse aux festivals de la chanson et des métiers du terroir de Québec entre 1927 et 1930, ainsi que ÉDITH TAM, du Département de géographie, urbanisme et environnement de l'Université Concordia, pour sa recherche sur le développement du quartier Saint-Henri à Montréal. Une autre étudiante à la maîtrise, inscrite à la Faculté de musique de l'Université de Montréal, SOLENN HELLÉGOUARCH, a obtenu la bourse Relations France-Québec pour son projet sur l'influence de Théodore Botrel au Québec au début du XXe siècle.

Au cours de 2008, quatre chercheurs, de la France, de la Suisse et des États-Unis, ont reçu une bourse leur permettant de se rendre au Québec pour consulter les collections de BAnQ. GÉRARD FABRE, chercheur titulaire au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), à Paris, a fait des recherches sur la maison d'édition Parti pris et la revue du même nom; CLAUDE HAUSER, professeur associé à la Chaire d'histoire contemporaine de l'Université de Fribourg, s'est intéressé aux relations de la Suisse et du Québec avec la Francophonie entre 1960 et 1980; CHRISTOPHER JONES, directeur du Modern Language Resource Center de la Carnegie Mellon University, en Pennsylvanie, a mené des travaux sur le country au Québec; enfin, MAUREEN WATERS O'NEILL, professeure adjointe à l'Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, a poursuivi des recherches au sujet d'Alain Grandbois.

Des sujets privilégiés par BAnQ

L'an dernier, BAnQ a créé des bourses thématiques afin d'encourager les recherches sur le rôle des bibliothèques et des services d'archives ainsi que sur l'histoire de la lecture dans le but de faire avancer les connaissances dans ces domaines liés aux missions de l'institution. Deux bourses sont offertes aux étudiants de deuxième cycle inscrits dans une université québécoise. Elles s'élèvent à 12 500 $ pour une recherche de doctorat et à 9500 $ pour un travail de maîtrise.

À l'automne 2007, BAnQ a également offert une bourse exceptionnelle de 15 000 $ visant à promouvoir la recherche sur la collection de l'Institut canadien de Montréal, acquise de l'Institut Fraser-Hickson. La même somme est offerte cette année encore puisqu'elle n'a pu être attribuée en 2008.

Pour tous les détails à propos du Programme de soutien à la recherche de BAnQ, on consultera le portail Internet de l'institution au http://www.banq.qc.ca/a_propos_banq/bourses_recherche/laureats/.

Retour au menu


Un centre d'archives dans une oasis

par Régis Guérin, archiviste,
Centre d’archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean
,

On a coutume de décrire le Saguenay–Lac-Saint-Jean comme une oasis au cœur de la forêt boréale. C'est dans cet environnement qu'un centre d'archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) s'est installé en 1978. Occupant depuis 1985 l'ancien orphelinat des Petites Franciscaines de Marie à Chicoutimi, ce centre d'archives dessert un vaste territoire constitué de deux entités géographiques différentes à tous points de vue : le Saguenay et le Lac-Saint-Jean. Trois employés y dispensent les services à la population. Cette équipe est composée d'un archiviste, d'une technicienne en documentation et d'une agente de secrétariat.

Le Centre d'archives du Saguenay–Lac- Saint-Jean a pour mission de conserver et de mettre en valeur le patrimoine archivistique de la région, tant gouvernemental que privé. En ce qui concerne les archives privées, BAnQ compte sur la collaboration de partenaires agréés, dont la Fédération des sociétés d'histoire du Lac-Saint-Jean. Un autre partenaire agréé par BAnQ, la Société d'archives Sagamie, occupe des locaux au centre d'archives régional. Lié à BAnQ par des ententes formelles, cet organisme contribue au partage des services, des tâches et du temps de travail, au bénéfice des utilisateurs du centre d'archives. Enfin, la Société historique du Saguenay demeure le principal partenaire de BAnQ en ce qui concerne les archives offertes aux chercheurs.

Le centre conserve, traite et diffuse environ 2000 mètres linéaires d'archives comprenant 1371 mètres de documents textuels, 462 000 photographies et 17 815 photographies aériennes, 31 450 cartes et plans ainsi que 24 330 dessins d'architecture. Couvrant la quasi-totalité du XXe siècle, ces documents concernent des édifices institutionnels et publics, des lieux de culte, des commerces et beaucoup de résidences. La collection comprend également 2100 microfilms et 5000 microfiches.

Les fonds les plus marquants

Parmi les principaux fonds privés que BAnQ conserve au Centre d'archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soulignons ceux-ci : les fonds J.-É.-A. Dubuc, Vincent Dubuc et Famille Dubuc, le fonds de la compagnie Consolidated Bathurst (usine de Port- Alfred), le fonds de la compagnie Price ainsi que la collection des fonds de la Société historique du Saguenay (275 mètres linéaires), dont fait partie un vaste fonds photographique (fonds Joseph-Eudore Lemay). S'y trouvent également les fonds photographiques Ellefsen, Bonneau, Krieber, Lalime, de même que des fonds d'archives architecturales très substantiels couvrant la quasi-totalité du XXe siècle, dont les fonds Lamontagne et Gravel, Desgagné et Laberge, Coutu et Bergeron. Le centre abrite en outre plusieurs fonds provenant de particuliers ou de familles, d'industries et de commerces régionaux, dont un important fonds de cartes et de plans, dont 26 000 constituent une partie du fonds de la compagnie Price.

Les archives publiques détenues par le Centre d'archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean documentent les activités de divers ministères chargés de la mise en application des politiques gouvernementales dans la région. Certains fonds témoignent des engagements pris par des particuliers ou par des organisations (archives notariales) ou font état des litiges qui les ont opposés (archives des tribunaux). Enfin, d'autres fonds portent sur des événements particuliers survenus dans la région; ainsi, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs vient tout juste de déposer les archives constituées à la suite des inondations de 1996.

Diffusion et mise en valeur

Le centre met deux salles de consultation à la disposition des chercheurs. La salle de référence, un lieu de travail agréable, compte une vaste collection d'ouvrages. La salle des microformes permet d'utiliser une demi-douzaine de lecteurs-reproducteurs de microfilms ainsi que des lecteurs de microfiches. Elle vient également d'être dotée d'un lecteur-numériseur de microformes. Le personnel répond aux nombreuses demandes des chercheurs sur place, de même que par téléphone, par courriel et par la poste. Le centre compte sur la présence, dans l'édifice où il loge, de deux partenaires complémentaires pour les chercheurs : la Société historique du Saguenay et la Société de généalogie du Saguenay.

Coordonnées

Centre d'archives du Saguenay–Lac-Saint-Jean
930, rue Jacques-Cartier Est, bureau C-103
Chicoutimi (Québec) G7H 7K9
Téléphone : 418 698-3516
Télécopieur : 418 698-3758
Courriel : anq.chicoutimi@banq.qc.ca
Internet : www.banq.qc.ca

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.