À rayons ouverts, no 76 (été 2008)

Table des matières

La vie de BAnQ


Le patrimoine documentaire, une composante incontournable pour porter un « regard neuf » sur le patrimoine culturel québécois

par Carol Couture, conservateur et directeur général des archives
et Claude Fournier, directeur général de la conservation

Le 18 février dernier, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a participé à la première séance de consultation tenue par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine dans le cadre de la publication du livre vert intitulé Un regard neuf sur le patrimoine culturel, qui énonce des orientations pour l'élaboration d'une nouvelle loi sur la protection du patrimoine culturel, destinée à remplacer l'actuelle Loi sur les biens culturels, qui date de 1972.

À cette occasion, nous avons présenté le mémoire de BAnQ, Le patrimoine documentaire : une composante essentielle du patrimoine culturel québécois, qui comporte 13 recommandations adressées au ministère.

D'entrée de jeu, les représentants de BAnQ ont rappelé que des millions de documents – imprimés, archives, enregistrements audiovisuels, etc. – témoignent de façon unique et irremplaçable de l'identité du Québec et que la préservation, la diffusion et la mise en valeur de ce patrimoine documentaire – passé, présent et à venir – sont au coeur des missions confiées par la loi à BAnQ.

Or, malgré tous les efforts déployés par BAnQ et de nombreux autres intervenants du milieu, ce patrimoine ne s'est pas vu reconnaître, jusqu'à présent, la place qui devrait être la sienne au sein de l'ensemble du patrimoine culturel du Québec. Le mémoire de BAnQ vise donc à donner au patrimoine documentaire la reconnaissance qu'il mérite, à en assurer la représentativité dans une approche globale et inclusive et à affermir le réseau de partenaires à l'échelle du territoire.

Pour la reconnaissance du patrimoine documentaire

BAnQ a d'abord rappelé que le patrimoine documentaire permet de découvrir, de documenter, d'authentifier, d'expliquer, de comprendre toutes les autres composantes du patrimoine culturel : biens mobiliers, édifices, sites, paysages ou patrimoine immatériel.

Le patrimoine documentaire joue en effet un rôle auprès de toutes les catégories du patrimoine culturel québécois, ce qui appelle sa reconnaissance explicite dans la future loi sur le patrimoine culturel (Recommandation 1). Ce rôle exige également que les institutions patrimoniales, comme BAnQ, soient reconnues comme des lieux incontournables d'accompagnement et de documentation pour toutes les expressions du patrimoine culturel (Recommandation 2) et que soit favorisé le développement, partout au Québec, de collections régionales patrimoniales de documents publiés (Recommandation 3).

Pour un patrimoine documentaire plus représentatif et plus accessible

Afin de bien traduire la réalité évolutive et inclusive de l'identité québécoise, le patrimoine culturel doit prendre en compte les contributions de diverses provenances, notamment celles des autochtones et des communautés culturelles (Recommandation 4), et devenir ainsi un outil de dialogue interculturel privilégié.

À plusieurs égards, le patrimoine documentaire est fragile, menacé ou méconnu. Une attention particulière devrait être accordée à certains secteurs particulièrement menacés ou sous-représentés : patrimoine des arts de la scène, patrimoine documentaire religieux, industriel et commercial, documents électroniques, notamment.

Il est nécessaire, dans cette perspective, d'acquérir une meilleure connaissance de ces patrimoines documentaires grâce à des inventaires, des études, des recherches, des guides. BAnQ et son réseau de services agréés pourraient utilement assurer la coordination de ces initiatives (Recommandations 5 et 6).

Des outils essentiels à un enrichissement raisonné des collections existantes sont indispensables. Ainsi, BAnQ, en raison de ses missions et de son expertise, aurait avantage dans certaines circonstances à profiter d'un droit de préemption direct1 comme c'est le cas, par exemple, pour la Bibliothèque nationale de France et les grands musées français (Recommandation 7).

Autre composante cruciale du patrimoine documentaire, les documents numériques nécessitent des mesures urgentes de conservation que l'État ne peut plus reporter, au risque de léguer un patrimoine documentaire sérieusement amputé (Recommandation 8).

BAnQ s'est engagée sur cette voie depuis quelques années déjà et a élaboré un programme de numérisation de ses fonds pour en assurer la conservation à long terme et la diffusion auprès de larges publics. Un partenariat avec la Société des musées québécois permettra de réaliser un inventaire du patrimoine culturel disponible sous forme numérique au Québec, point de départ d'un véritable plan de numérisation du patrimoine culturel du Québec, qui devrait être soutenu par le ministère (Recommandation 9).

Pour un renforcement des partenariats

Les carences et la fragilité du secteur des archives privées qui perdurent malgré les efforts de BAnQ, de son réseau de services d'archives privées agréés et du milieu des archives en général expriment clairement la nécessité d'efforts supplémentaires pour assurer la conservation, le traitement, la diffusion, la mise en valeur et l'accessibilité de ce patrimoine.

C'est pourquoi BAnQ croit le temps venu de poursuivre le développement de son réseau de services d'archives privées agréés. Ce réseau, qui compte actuellement 30 services d'archives dont 28 subventionnés par le programme d'aide financière de BAnQ, Soutien aux archives privées, couvre 16 des 17 régions du Québec et s'avère un partenaire précieux, voire indispensable, de BAnQ et de l'État pour la conservation des archives privées (Recommandation 10).

Par ailleurs, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et plusieurs services d'archives ont développé des relations étroites de partenariat avec diverses municipalités partout au Québec et BAnQ veut accentuer son rôle dans ce sens. Pour faciliter ces rapprochements, favoriser des partenariats plus solides et sensibiliser l'ensemble du monde municipal à l'importance du patrimoine documentaire, BAnQ propose de multiplier les ententes de développement culturel (Recommandation 11).

Il est aussi primordial que cet esprit de partenariat se reflète dans la composition du futur Conseil du patrimoine culturel et que, conséquemment, au moins un représentant des milieux du patrimoine documentaire soit désigné comme membre de ce conseil (Recommandation 12).

Enfin, BAnQ souhaite que l'on profite de cette révision de la Loi sur les biens culturels pour amorcer la réflexion sur une révision de la Loi sur les archives. En effet, compte tenu du fait que cette dernière, adoptée en 1983, a 25 ans cette année et que plusieurs lois adoptées au cours des dernières années l'ont modifiée directement ou indirectement, une révision apparaît pertinente (Recommandation 13).

En conclusion, BAnQ a tenu à rappeler que le patrimoine rassemble les traces identitaires et durables d'une société. Il convient de l'appréhender de façon équitable, en y intégrant le patrimoine documentaire comme une composante essentielle, dotée de moyens adéquats de conservation, de diffusion et de mise en valeur.

Échanges avec le groupe de consultation

Le mémoire de BAnQ a été bien reçu par le groupe de consultation, dont la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, faisait partie. Les représentants de BAnQ ont aussi répondu à quelques questions portant notamment sur la pertinence d'inclure nommément le patrimoine documentaire dans une éventuelle loi sur le patrimoine culturel, ce qui constituait le point central du mémoire de BAnQ.

L'autre point qui a soulevé quelques échanges est la demande de BAnQ d'obtenir un droit de préemption direct afin de lui permettre de remplir sa mission de façon complète et de réagir plus rapidement dans certains cas de vente aux enchères.

Après sa présentation, le mémoire de BAnQ, dont la version intégrale est disponible sur son portail, a été diffusé partout au Québec. Il a reçu un accueil favorable chez les partenaires de BAnQ et plusieurs de ceux-ci ont exprimé l'intention de s'en inspirer pour préparer leur intervention devant le ministère. À force d'être répété, le message des milieux liés au patrimoine documentaire finira peut-être par être entendu.


1 Le droit de préemption consiste en une priorité d'achat accordée par la loi à certaines institutions à vocation patrimoniale. L'institution peut se prévaloir de ce droit lors d'une vente aux enchères pour acquérir un lot qu'elle juge d'importance nationale. Une fois les enchères terminées, l'institution fait connaître son intention d'exercer son droit de préemption et achète le lot au prix fixé.

Retour au menu


Le Catalogue des bibliothèques du Québec

par Geneviève Raymond, bibliothécaire,
Direction des services aux milieux documentaires

La possibilité de faire des recherches d'un seul clic dans les collections des bibliothèques publiques québécoises, y compris celles de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), voilà ce que propose le Catalogue des bibliothèques du Québec depuis janvier 2008. Si de tels catalogues existent ailleurs, couvrant les collections californiennes ou danoises par exemple, ce nouvel outil constitue le premier catalogue collectif à l'échelle du Québec. BAnQ a mis ce projet sur pied afin de fournir aux bibliothèques publiques du Québec un moyen de mieux servir leurs usagers. Une telle réalisation fait partie de son mandat d'offrir aux Québécois un accès démocratique au patrimoine documentaire, à la culture et au savoir et d'agir, à cet égard, comme catalyseur auprès des institutions documentaires québécoises.

Convivial pour les usagers

Un usager à la recherche d'un livre que sa bibliothèque municipale ne possède pas peut maintenant repérer facilement ce titre ailleurs à l'aide du Catalogue des bibliothèques du Québec. Il peut par exemple le trouver dans les vastes fonds documentaires de sa région, comprenant à la fois les bibliothèques publiques, collégiales et universitaires. Il est alors en mesure de faire une demande de prêt entre bibliothèques (PEB) pour l'ouvrage qui l'intéresse, en ligne, directement sur le site du Catalogue des bibliothèques du Québec. Il pourra par la suite aller chercher le livre demandé à sa bibliothèque municipale, où il aura été envoyé par la bibliothèque qui le possède dans ses collections. Les usagers qui procèdent à des demandes de prêts entre bibliothèques à l'aide de ce catalogue et le personnel des bibliothèques peuvent suivre facilement le cheminement des demandes.

Un autre cas de figure est celui d'un fervent lecteur d'Élise Turcotte qui trouve dans le Catalogue des bibliothèques du Québec un titre que sa bibliothèque municipale ne possède pas et qui fait partie des collections de BAnQ. Le Catalogue offre à cet usager un accès à cette bibliothèque-ressource par l'intermédiaire de sa bibliothèque municipale, lui ouvrant ainsi la porte sur un large éventail d'ouvrages.

Outre les options de repérage et de demande d'emprunt de livres et de périodiques, le Catalogue des bibliothèques du Québec offre également une vitrine sur les bibliothèques publiques et sur leurs ressources. En effet, un répertoire des bibliothèques publiques québécoises permet de trouver les coordonnées de sa bibliothèque, de même que les liens vers son site Web et son catalogue.

Pratique pour les bibliothèques

Le personnel de la bibliothèque municipale qui reçoit la demande de prêt entre bibliothèques (PEB) d'un citoyen emprunte ce livre pour lui, généralement à une bibliothèque des environs, selon les ententes régionales établies, ou alors ailleurs au Québec ou à l'étranger, selon la nature du document. Grâce au logiciel offert et hébergé par BAnQ, le personnel des bibliothèques qui gère ce service peut maintenant l'offrir de manière beaucoup plus aisée et systématique. De plus, le répertoire des bibliothèques et des politiques PEB lui permet de vérifier d'un coup d'oeil s'il est possible de renouveler l'emprunt d'un document auprès d'une autre bibliothèque, par exemple. Toutes ces fonctionnalités du système associé au Catalogue des bibliothèques du Québec permettent aux bibliothèques d'assurer un service beaucoup plus efficace auprès de leurs usagers.

Comme un livre ouvert sur les bibliothèques québécoises

Le Catalogue des bibliothèques du Québec concrétise la mise en réseau des bibliothèques publiques québécoises en assurant à tous les Québécois une meilleure accessibilité à la diversité et à la richesse des collections, et ce, en un seul clic et à distance. Si la bibliothèque publique est le point de contact par excellence entre le citoyen et le livre, cette bibliothèque est maintenant sans frontières.

Le Catalogue des bibliothèques du Québec est disponible à l'adresse suivante : www.cbq.banq.qc.ca

Retour au menu


Ils ont dit… Moments choisis des archives de Radio-Canada : pour entendre des voix qui ont fait notre histoire

par Manon Beauchemin, bibliothécaire
et Daniel Legault, chef de service de la section Histoire, sciences humaines et sociales
Direction de la référence et du prêt

L'exposition Ils ont dit… Moments choisis des archives de Radio-Canada, qui jouit d'une grande popularité, est présentée dans le hall de la Grande Bibliothèque jusqu'au 17 août 2008. Dès l'automne 2008, le contenu de cette fascinante collection sonore numérisée, dont les visiteurs auront eu un bel aperçu lors de l'exposition, sera disponible sur le portail Internet de BAnQ.

Cette collection documentaire sonore est créée en partenariat avec la zone Archives de Radio-Canada.ca. Son développement s'échelonnera sur une période de cinq ans. Elle se compose d'extraits d'entrevues, de témoignages et de discours diffusés sur les ondes de la radio de Radio-Canada, de la fin des années 1930 à aujourd'hui. Elle permet d'entendre des personnalités québécoises et canadiennes ayant marqué leur époque dans plusieurs secteurs d'activité : arts de la scène, arts visuels, économie et affaires, langues et littérature, politique, sciences humaines et sociales, sciences et technologies, sports.

Pour le plaisir des usagers de BAnQ et pour satisfaire leurs besoins documentaires, des bibliothécaires de BAnQ ont effectué une sélection de grands noms de notre histoire à partir du contenu des archives sonores de Radio-Canada. Le personnel de cette dernière a ensuite procédé à la recherche, à l'annotation, à la numérisation, au transcodage et à l'assemblage des extraits destinés à être transférés à BAnQ pour y être décrits, diffusés et mis en valeur.

Pas moins de 375 figures importantes

Dès son lancement, la collection sur Internet comportera les propos de 150 personnalités, parmi lesquelles Marie-Andrée Bertrand, Marc-Aurèle Fortin, Marc Garneau, Gérald Godin, Anne Hébert, Madeleine Parent, Oscar Peterson et André Viger. Des ajouts y seront faits progressivement afin de donner accès, à terme, aux paroles de 375 figures importantes qui témoignent de leur participation à certains événements historiques, font un bilan de leur carrière ou exposent leurs idées et leurs convictions. Les extraits sélectionnés, au nombre d'un à cinq par personnalité, ont une durée variant de quelques minutes à plus de 20 minutes.

Chaque extrait radiophonique fait l'objet d'une description catalographique et intellectuelle, ce qui permet de parcourir les listes ou d'effectuer des recherches plus ciblées par domaines, par noms de personnalités, par événements historiques, par titres d'émissions, par sujets (vedettes-matière), par intervieweurs et par mots-clés provenant du résumé ou des notes biographiques. Des liens vers les catalogues Iris et Pistard, qui recensent toutes les collections de BAnQ, encouragent l'élargissement de la recherche et la découverte des richesses de celles-ci. Les descriptions complètes des extraits sont également accessibles dans le catalogue Iris.

Des photographies de toutes les personnalités agrémentent la présentation de l'ensemble et plusieurs éléments sont conçus pour susciter la curiosité et favoriser l'acquisition de nouvelles connaissances :

  • des capsules « Ils ont dit », constituées de citations significatives ou inusitées tirées des extraits sonores;
  • la « personnalité de la semaine », qui met en relation des personnalités et des anniversaires, journées ou semaines thématiques;
  • des capsules « Connaissez-vous? », qui permettent de mieux connaître les disciplines ou les spécialités de certaines sommités;
  • une ligne du temps, qui forme une chronologie d'événements importants de l'histoire du Québec et du Canada, événements dont il est fait mention dans un ou plusieurs extraits;
  • un questionnaire sur l'histoire du Québec et du Canada.

Chacun de ces éléments de mise en valeur offre des liens vers les extraits d'entretiens, de témoignages ou d'allocutions dans lesquels se trouvent les réponses aux questions posées. Les aspects pédagogique et ludique associés au contenu de la collection Ils ont dit… Moments choisis des archives de Radio-Canada n'ont donc pas été négligés afin que chacun puisse faire, à sa guise et selon ses intérêts, un voyage dans le temps peuplé de souvenirs et d'enrichissantes découvertes. Pour consulter cette collection, dès l'automne 2008 : www.banq.qc.ca

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.