À rayons ouverts, no 71 (printemps 2007)

Table des matières

La vie de BAnQ


BAnQ lance les Midis littéraires de la Grande Bibliothèque

par Line Petitclerc, chargée de projet pour les spectacles littéraires et conférences
Direction de la programmation

Une nouvelle série de rencontres avec des écrivains francophones d'ici et d'ailleurs, les Midis littéraires de la Grande Bibliothèque, vient de prendre l'affiche à BAnQ. Ces rencontres auront lieu tous les mois. Les deux premiers invités de cette série, Dany Laferrière et Gaétan Soucy, sont venus se confier devant un public ravi d'entendre les propos de ces écrivains prestigieux dans une ambiance chaleureuse.

La formule adoptée par BAnQ consiste en de longs entretiens qui permettent à l'écrivain de partager son cheminement littéraire avec le public. Ces rencontres offrent une occasion unique de rencontrer, de découvrir ou de redécouvrir certains écrivains, de mieux comprendre leurs œuvres ainsi que ce qui les inspire. Une période de questions permet au public d'échanger quelques mots avec les auteurs. Les Midis littéraires de la Grande Bibliothèque offrent une incursion dans le monde de la littérature, et ce, sur un ton de confidences et d'ouverture, loin de l'actualité éphémère.

Les Midis littéraires de la Grande Bibliothèque sont animés par la journaliste culturelle et auteure Aline Apostolska. Ce qui intéresse avant tout l'animatrice dans cette série de rencontres est le parcours chronologique d'un écrivain cheminant aux côtés de son œuvre : « Comment la vie d'un écrivain influence-t-elle son œuvre et vice versa? Quels sont les liens entre un ouvrage et le suivant? Si chaque livre crée le suivant, l'écriture n'est-elle pas pour l'auteur un lent cheminement vers soi-même? Nos invités ont des propos passionnants à partager avec nous, qui nous rapprochent du cœur de la littérature. »

Les Midis littéraires se tiennent à l'Auditorium de la Grande Bibliothèque. Les prochaines rencontres mettront à l'honneur de prestigieux invités tels que Hélène Dorion, le jeudi 12 avril, Jean-François Beauchemin, le jeudi 10 mai, et Jacques Godbout, le jeudi 14 juin. Une rencontre spéciale aura lieu avec le Franco-Congolais Alain Mabanckou le dimanche 29 avril, de 14 h à 15 h 30, dans le cadre du Festival littéraire de Montréal Metropolis bleu. Mabanckou a remporté le prix Renaudot 2006 pour son roman Mémoires de porc-épic.

 

Retour au menu.


Des livres, des collections et des services adaptés aux besoins des usagers handicapés

par Esther Laforce, bibliothécaire,
Service de l'accueil aux usagers

Livres sonores, vidéos en langue des signes québécoise (LSQ), films soustitrés, livres utilisant un langage facile à lire, livres numériques, livres en braille, films descriptifs : voilà autant de types de documents en formats adaptés pouvant convenir à différents groupes de personnes handicapées. L'Analyse des besoins et pistes de solutions en vue d'améliorer les collections et les services de bibliothèque offerts aux personnes handicapées produite par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) à l'hiver 2007 en présente un inventaire global.

Ce document dresse un portrait des différents types d'usagers handicapés que sont les personnes qui ont une déficience visuelle, auditive, physique ou intellectuelle, un trouble d'apprentissage, une déficience liée à la parole, une incapacité psychologique ou des handicaps multiples. Il offre un tour d'horizon des différents services et collections adaptés que l'on retrouve dans certaines bibliothèques du Québec, du Canada et de l'étranger. Des solutions y sont présentées pour mieux répondre aux besoins des différents groupes d'usagers handicapés de BAnQ. Celles-ci sont inspirées autant de l'expérience d'autres bibliothèques et de la littérature spécialisée que des souhaits émis par des intervenants du milieu des personnes handicapées.

À titre d'exemple, le développement d'une collection de films descriptifs1 serait tout indiqué pour compléter les collections de livres sonores et de livres en braille offertes par le Service québécois du livre adapté (SQLA) aux personnes ayant une déficience visuelle. À ses usagers ayant une déficience auditive, BAnQ pourrait offrir un service téléphonique par téléscripteur ainsi que de l'information pratique sur son fonctionnement en langage facile à lire et en langue des signes, ce que la Bibliothèque publique d'information de Paris a expérimenté avec succès2.

Une collection s'adressant à des personnes en processus d'alphabétisation constituée de documents faciles à lire profiterait également à ce groupe, de même qu'aux personnes atteintes d'une déficience intellectuelle, pour lesquelles la maîtrise du français s'avère souvent difficile.

Pour les personnes ayant un handicap physique, l'institution doit s'assurer de l'accessibilité de ses édifices de même que de ses équipements. À la Grande Bibliothèque, on envisage d'ailleurs, au cours de l'année 2007, de mettre à la disposition des personnes qui se déplacent en fauteuil roulant des tables de travail à hauteur ajustable. De même, la mise en valeur des collections de livres sonores et de livres numériques contribue à répondre aux besoins des personnes qui ont de la difficulté à manipuler les livres et de celles qui connaissent des troubles d'apprentissage. Soulignons enfin que ces dernières utilisent beaucoup les logiciels de revue d'écran ou d'agrandissement des caractères pour faciliter la lecture, des outils que BAnQ met déjà à leur disposition sur les postes adaptés situés au rezde- chaussée de la Grande Bibliothèque.

Enfin, pour bien desservir les usagers handicapés, l'institution aura tout avantage à promouvoir ses services directement auprès des intervenants et du milieu associatif et à organiser régulièrement des activités pour attirer et fidéliser cette clientèle.

Certaines des propositions émises dans ce portrait des clientèles handicapées qu'est l'Analyse, qui sera bientôt accessible sur le portail de BAnQ sous l'onglet Si vous êtes… une personne handicapée, ont été retenues comme mesures à mettre en place dans le cadre du Plan d'action 2007 relatif aux personnes handicapées. Restez attentif aux changements qui viendront!


1 Les films descriptifs (ou films en audiovision) sont des films auxquels ont été ajoutés des descriptions sonores des images et des actions, qui seraient difficilement compréhensibles autrement pour une personne aveugle.

2 Voir le site de la Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou à l'adresse suivante : http://www.bpi.fr/, sous « La Bpi en langue des signes ».

Retour au menu.


Un centre d'archives sur la route des baleines

par Régis Guérin, archiviste
Centre d'archives de la Côte-Nord

Les neuf centres d'archives de BAnQ

La Direction générale des archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec offre ses services sur tout le territoire québécois grâce à un réseau de neuf centres régionaux. Cette série invite à découvrir l'histoire particulière de chacun de ces centres, de même que les fonds et collections qu'ils conservent.

Le Centre d'archives de la Côte-Nord a été ouvert en 1981. Il a pignon sur rue au 700, boulevard Laure, à Sept-Îles. C'est le tout dernier des centres d'archives régionaux à avoir été implanté au Québec. Le Centre dessert un très vaste et très long territoire de plus de 1300 kilomètres s'étendant entre Tadoussac et Blanc- Sablon (d'où on peut apercevoir l'île de Terre-Neuve) d'ouest en est et jusqu'à la frontière du Labrador au nord.

Comme l'ensemble des centres d'archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), celui de la Côte- Nord a pour mission de conserver et de mettre en valeur le patrimoine archivistique de la région, tant en ce qui concerne les archives gouvernementales que les archives privées. Pour ces dernières, il dessert surtout les secteurs de Sept-Îles et de l'est du territoire. Cette particularité de conserver les documents de la partie orientale de la région découle du partenariat qui s'est développé avec la Société historique de la Côte-Nord, service d'archives privées agréé par BAnQ. Cet organisme qui a son siège social à Baie-Comeau couvre le territoire des municipalités régionales de comté (MRC) Manicouagan et de la Haute-Côte-Nord, soit l'ouest de la région. Ajoutons qu'un autre partenaire de BAnQ, le Centre d'archives de la MRC de Sept-Rivières, occupe des locaux dans le centre d'archives nordcôtier; ce partenaire dispense des services de gestion documentaire et d'entreposage de documents à ses membres.

Le Centre d'archives de la Côte-Nord conserve, traite et diffuse près de 500 mètres linéaires d'archives comprenant 163185 photographies, 17045 cartes, 336 plans, 200 films et vidéos, 170 documents sonores et 418 mètres de documents textuels dans la partie du magasin gérée par BAnQ. Parmi les principaux fonds privés du Centre, on peut noter la collection de la Société historique du Golfe, le fonds du Cercle de presse de Sept-Îles, le fonds de la Société historique de Havre-Saint-Pierre, le fonds de la Compagnie minière Iron Ore, le fonds de la Compagnie minière Québec Cartier, le fonds Alexis Joveneau, le fonds Roland Jomphe, le fonds des Pères Eudistes et le fonds Placide Vigneau.

Les archives publiques détenues par le Centre concernent les activités de divers ministères qui assurent la mise en application des politiques gouvernementales dans la région (développement du commerce et de l'industrie, organismes culturels, développement régional, etc.). Les fonds d'archives des tribunaux témoignent des litiges qui ont opposé des individus entre eux ou à la société. On note parmi les dépôts importants les fonds publics du ministère de la Culture et des Communications, de l'OPDQ et du ministère des Régions, de la Cour supérieure, de Communication- Québec (maintenant Services Québec), du ministère de l'Industrie et du Commerce, du MTF, de Travail-Québec, les fonds de la Commission d'enquête sur la tragédie du pont de la rivière Sainte-Marguerite (1984) et de la Commission Roberge (enquête sur la mort violente de deux Amérindiens), le fonds de la Cour de magistrat, le fonds de la Cour des sessions de la paix et le fonds de la ville de Gagnon, maintenant disparue.

 

Coordonnées

Centre d'archives de la Côte-Nord
700, boulevard Laure, bureau 190
Sept-Îles (Québec) G4R 1Y1
Téléphone : 418 964-8434
Télécopieur : 418 964-8500
Courriel : regis.guerin@banq.qc.ca
Internet : www.banq.qc.ca

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.