À rayons ouverts, no 69 (automne 2006)

Table des matières

Éditorial

D'un travail pionnier à l'autre

par Lise Bissonnette
Présidente-directrice générale

De nombreux villages du Québec font désormais revivre une école de rang en la transformant en centre d'interprétation de l'enseignement d'autrefois. Curieux et souvent ému, un public de tous âges découvre ou retrouve les pupitres doubles, les tableaux noirs, les images pieuses, le poêle à bois qui réchauffait aussi – plus ou moins – la chambre de l'institutrice, souvent célibataire, mal payée et dévouée jusqu'à devenir l'icône laïque par excellence de nos souvenirs collectifs. Le charme un brin folklorique de ces lieux de mémoire jouera aussi dans l'exposition 300 ans de manuels scolaires au Québec que Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) présente cet automne et qui est la trame de cette édition de À rayons ouverts. Mais l'ensemble, déployé dans la galerie principale de la Grande Bibliothèque, offre évidemment un portrait beaucoup plus complet et nuancé de ce que fut ici l'enseignement, via les livres qui l'ont accompagné, porteurs par excellence de ses messages et de ses valeurs.

On y verra les temps changer radicalement, et de façon accélérée au cours du dernier demi-siècle. Tout comme ils ont changé pour nos façons de rassembler ce grand pan de l'histoire.

Nous n'aurions certes pu présenter aujourd'hui cette première exposition documentaire majeure de BAnQ sans que des pionniers se soient acharnés, il y a des dizaines d'années, à sauver de l'oubli les ouvrages alors humbles et peu valorisés qu'étaient les manuels scolaires. Avant la naissance de la Bibliothèque nationale du Québec, qui allait s'y intéresser puisqu'elle aurait comme mandat de réunir tous les documents publiés ici, l'Université Laval constituait une collection remarquable. Des feuilles volantes aux imposantes grammaires, en passant évidemment par moult catéchismes, ce travail de rassemblement nous aura dotés d'une mémoire qui nous aurait sûrement échappé. Car même chez les grands réformateurs du système d'éducation, on n'accordait pas vraiment d'importance à ces ouvrages, considérés comme des outils jetables.

Leur bibliographie compte aujourd'hui plus de 20 000 titres, pour les seuls manuels publiés au Québec. Et la question de la mémoire se pose désormais tout autrement. Où sont les chercheurs qui tireront parti de ce matériau énorme, dont l'étude pourrait contribuer à une vision nette d'une histoire de l'éducation qui reste encore à faire de manière approfondie? L'exposition pose indirectement la question tout comme le fait, dans notre dossier, le texte consacré aux volumineuses et si diverses archives de l'éducation, rassemblées au Centre d'archives de Québec. Aux pionniers qui sauvaient ces masses documentaires succèdent aujourd'hui, en nombre toujours insuffisant, des pionniers qui les explorent.

Rassembler et conserver, nous le faisons désormais en flot continu et assuré. BAnQ vient tout juste, par exemple, d'acquérir de la communauté des sœurs du Bon-Pasteur de Québec un peu plus de 5000 manuels scolaires publiés en France ou au Québec de la fin du XIXe siècle jusqu'en 1970. Nous raffinons constamment les instruments de recherche qui permettent d'aller plus en profondeur dans les collections. Nous soutenons les chercheurs et contribuons régulièrement à la mise en valeur de leurs travaux, comme c'est le cas avec l'exposition 300 ans de manuels scolaires au Québec, qui éclaire en particulier les recherches colossales de monsieur Paul Aubin, notre précieux collaborateur. Mais l'intérêt pour les avenues encore à ouvrir dans nos vastes ensembles documentaires reste à stimuler, et nous ne pouvons le faire seuls. Le devoir de mémoire, si souvent et paternellement conseillé aux jeunes générations, passe par leur éveil à l'existence même de ces matériaux. Nous espérons que les milieux d'éducation, auxquels nous offrons ce coup d'œil fascinant sur leur propre traversée du temps, accepteront de mieux en mieux de partager ce travail avec nous.

 

 

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.