À rayons ouverts, no 63 (printemps 2005)

Table des matières

Rubriques


Comptes rendus de lectures

par Manon Beauchemin, bibliothécaire
Service des collections thématiques

Lajeunesse, Marcel. Lecture publique et culture au Québec : XIXe et XXe siècles. Sainte-Foy : Presses de l'Université du Québec, 2004. xiv, 228 p. (Collection Gestion de l'information). ISBN 2-7605-1298-3

Dans ce recueil de 10 textes, fruits d'études réalisées par l'auteur et publiées de 1975 à 2004, Marcel Lajeunesse retrace l'évolution des bibliothèques publiques au Québec au cours des deux derniers siècles. Il porte une attention particulière au rôle social et culturel qu'elles ont joué et aux défis qui demeurent. Il traite également de l'influence de l'Église sur le développement des bibliothèques. Des tableaux et des graphiques permettent d'illustrer les données quantitatives, et les références bibliographiques ou les notes sont présentées dans des encadrés (sur chaque page plutôt qu'en fin de chapitre), ce qui facilite grandement la lecture.

Rousseau, Lina; Chiasson, Robert. Lire à des enfants et animer la lecture : guide pour parents et éducateurs. Montréal : Éditions ASTED, 2004. 143 p. ISBN 2-921548-67-4

À l'image du sujet dont il traite, ce livre est organisé et illustré de manière animée et ludique. Il constitue un guide pratique pour l'aménagement d'un coin lecture, l'animation de la lecture ou d'une activité plus structurée telle que l'heure du conte, et fait mention de nombreuses ressources documentaires utiles à quiconque (parents, éducateurs, animateurs, enseignants et autres) désire développer, chez les enfants, le plaisir de se faire raconter des histoires et de côtoyer l'univers des livres. Il s'agit d'un document formateur et très rafraîchissant.

Moss, Rita W. Strauss's Handbook of Business Information : A Guide for Librarians, Students, and Researchers. 2nd ed. Westport, CT : Libraries Unlimited, 2004. xvii, 455 p. ISBN 1-56308-520-8

Ce livre est une nouvelle édition d'un ouvrage du même titre publié par Diane W. Strauss en 1988. Il est divisé en deux parties. La première, composée de sept chapitres, décrit les ressources documentaires de langue anglaise utiles pour trouver de l'information sur les affaires. Ces ressources sont présentées selon le type de documents: guides, bibliographies et ouvrages de référence factuelle, répertoires, revues et journaux, ouvrages à feuilles mobiles qui comportent un service de mise à jour, publications gouvernementales, statistiques et ressources électroniques (principalement les bases de données et les sites Internet). La seconde partie offre des informations sur divers sujets liés aux affaires – le marketing, le crédit, les fonds mutuels et autres – ainsi qu'une bibliographie annotée sur chacun de ces sujets. Il s'agit donc à la fois d'un outil de recherche et de développement des collections.

Retour au menu


Trucs pratiques

La manipulation des livres et autres objets

par Séverine Chevalier, agente culturelle
Direction de la sauvegarde des collections

L'événement que constitue l'ouverture au public d'un bâtiment tel que la Grande Bibliothèque occasionne de nombreux mouvements d'une grande quantité d'objets (en majeure partie des livres) qui sont habituellement déjà soumis à de fréquents déplacements.

Traitement documentaire, préparation matérielle, reproduction, entreposage, mise en consultation, recherche ou exposition sont en effet quelques-unes des activités qui permettent à la Bibliothèque nationale du Québec de respecter son mandat, mais qui représentent autant de manipulations des objets considérés.

Si ces manipulations sont mal menées, elles risquent d'entraîner des dommages d'ordres physique et chimique qui peuvent être irrémédiables. Certains principes, faciles à appliquer, doivent donc être respectés.

Le premier d'entre eux est de ne jamais boire, manger et fumer à proximité des objets ou des espaces destinés à les recevoir. Avoir les mains propres et sèches procède de la même logique. Obligatoire pour la manipulation des photographies ou des métaux, le port de gants est souvent recommandé et quand ceux-ci sont en plastique, ils présentent une protection efficace contre les poussières et moisissures. Il convient également de s'assurer que l'espace de travail est propre et dégagé.

Les outils et les matériaux utilisés lors de la documentation, du traitement ou de la consultation des objets ne doivent pas non plus être facteurs de dégradation. Ainsi, faudrait-il toujours écrire au crayon graphite, sur des feuilles de papier éloignées des objets (ceux-ci ne sont pas des pupitres!). Enfin, l'utilisation de notes Post-it® (dont l'adhésif pénètre très rapidement le papier sur lequel il est posé), de morceaux de ruban adhésif, d'élastiques et de trombones est à proscrire.

Afin de leur offrir un soutien suffisant, il est conseillé de prendre les objets avec les deux mains. Lors d'un rangement temporaire (sur une table de travail ou une étagère), il faut également veiller à en empiler peu, toujours par ordre croissant de dimensions et de poids : les plus volumineux et les plus lourds en dessous. L'utilisation d'un chariot, même pour de courts trajets, est une habitude à prendre car elle permet d'assurer la stabilité de ce qui est transporté.

Veiller à la bonne manipulation des objets dont la Bibliothèque nationale du Québec est dépositaire n'est pas seulement affaire de spécialistes. Il est de la responsabilité de chacun (du magasinier au lecteur, en passant par le bibliothécaire et le conservateur) de garantir les meilleures conditions de conservation possibles afin de pouvoir transmettre les dits objets aux générations futures.

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.