À rayons ouverts, no 62 (hiver 2005)

Table des matières

Dossier
Diffusion : Les services à la clientèle


Les services à distance

par Stéphanie Grenier, bibliothécaire
Service des collections thématiques

Que vous soyez à Val-d'Or, à Natashquan ou à Saint-Hyacinthe, la Bibliothèque nationale du Québec (BNQ) vous permettra de consulter une multitude de ressources en ligne, de recevoir des services à distance et d'interagir avec elle.

Consulter des ressources

À travers le portail de la BNQ, à la fine pointe de la technologie et incluant un métamoteur permettant une recherche fédérée, la clientèle pourra consulter une riche collection de ressources électroniques, diversifiée et unique au Québec, une collection en croissance rapide :

  • des milliers de documents numérisés : essentiellement des œuvres patrimoniales et québécoises, livres, partitions musicales, illustrations, estampes, cartes géographiques, enregistrements sonores, cartes postales et publications gouvernementales québécoises. On trouvera également en ligne le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, les répertoires Lovell's et Marcotte des rues de Montréal et Québec, les revues Le Passe-temps et L'Oiseau bleu, pour ne mentionner que ces quelques titres;
  • le catalogue Iris : un catalogue informatisé qui contient plus d'un million de titres au moment de l'ouverture de la Grande Bibliothèque. Un grand nombre de liens présents dans Iris conduisent directement à des ressources sur Internet ou à des documents contenus dans la collection numérique de la BNQ;
  • la Bibliographie du Québec, qui recense l'ensemble des documents publiés au Québec;
  • des revues et des journaux en ligne, du Québec, du Canada et d'ailleurs;
  • des encyclopédies, ouvrages de référence et banques de données, tels Encyclopædia Universalis, Annuaire du Canada et Grove Music Online, pour n'en nommer que quelques-uns;
  • des livres électroniques portant sur différents sujets;
  • Romans à lire, un outil fantastique pour choisir des romans au goût de chacun dans une banque contenant aujourd'hui près de 15 000 romans, soit québécois, soit publiés ou traduits en français;
  • BREF, la bibliothèque de référence pour tous sur Internet;
  • une liste des prix littéraires québécois : cet outil, développé de concert avec le ministère de la Culture et des Communications, présente tous les lauréats et lauréates récipiendaires des prix littéraires décernés au Québec;
  • L'inventaire bibliographique des relations francoquébécoises de 1760 à nos jours : élaborée par un groupe de chercheurs et de professionnels de l'information québécois et français, la bibliographie sur les relations France-Québec dresse un inventaire de 30 000 documents et continue d'être alimentée;
  • les fonds d'archives : la BNQ rend disponible des instruments de recherche qui donnent accès à certains fonds d'archives privées reliés principalement aux domaines de la littérature, des beaux-arts et de la musique;
  • des guides pour aider l'internaute à se familiariser avec la recherche : le Guide d'utilisation du catalogue IRIS et des collections numériques de la BNQ;
  • le bottin des éditeurs francophones canadiens : il permet de trouver les coordonnées de plus 12 000 éditeurs canadiens qui participent au programme ISBN d'identification des publications;
  • le bottin des éditeurs francophones canadiens : il permet de trouver les coordonnées de plus 12 000 éditeurs canadiens qui participent au programme ISBN d'identification des publications;
  • le Portail Jeunes : il proposera des contenus originaux, comme des animations et expositions en ligne, des jeux et activités de bricolage et des dossiers d'information en lien avec les activités thématiques de l'Espace Jeunes. Il comportera également une section destinée aux enseignants et aux parents;
  • le portail du Service québécois du livre adapté (SQLA) : un ensemble de ressources conçu spécifiquement pour les personnes ayant une déficience visuelle, adultes ou jeunes, sera accessible à partir du portail Internet de la BNQ. Il donnera, lui aussi, accès au catalogue et aux ressources électroniques.

Recevoir des services

  • Des réponses à des questions de référence : les bibliothécaires du service de la référence à distance répondront aux questions de référence sur tous les sujets, et plus particulièrement :
    • aux questions concernant le Québec;
    • ou encore à toute question qui ne trouve pas de réponse dans la bibliothèque habituellement fréquentée par l'abonné et à laquelle peuvent répondre les collections patrimoniale ou universelle de la BNQ. Les clients auront la possibilité d'entrer en contact avec la BNQ par téléphone, courrier électronique, formulaire sur Internet, courrier postal ou télécopieur. Le service offrira également de l'assistance dans l'utilisation des ressources en ligne.
  • Des listes de nouveautés : des listes thématiques, correspondant à différents profils d'intérêt, informeront les clients de la BNQ des nouveautés disponibles en bibliothèque.
  • Des séances de formation à distance, des expositions à visiter en ligne, des histoires à écouter en ligne ou au bout du fil…

Interagir avec la BNQ

  • S'abonner, soit pour utiliser les services à distance ou pour emprunter des documents sur place;
  • Réserver et renouveler l'emprunt d'un document;
  • Consulter et mettre à jour son dossier d'abonné;
  • Proposer des suggestions d'achat, faire des commentaires : la BNQ accueille les suggestions d'achat et les commentaires de ses clients et les utilise pour améliorer ses services et ses collections;
  • Faire une demande de prêt entre bibliothèques : les abonnés de la BNQ peuvent demander, sur le portail de la BNQ, des documents localisés dans d'autres bibliothèques du Québec ou d'ailleurs. La BNQ offre également gratuitement ses collections aux abonnés des autres bibliothèques québécoises qui n'auraient pu trouver les ressources recherchées dans leur bibliothèque locale, par le système de prêt entre bibliothèques.

Les services à distance de la BNQ mettent ainsi à la disposition de chaque résident du Québec, peu importe où il se trouve, des ressources et des services documentaires novateurs, diversifiés et adaptés à ses besoins.

Pour en savoir plus, visitez le portail de la BNQ, à l'adresse www.bnquebec.ca

Retour au menu


La Collection nationale : creuset de services où se fondent passé et présent

par Benoit Migneault, coordonnateur
Section des revues, journaux et publications gouvernementales
(en collaboration avec Yolande Buono et Louise Tessier)

La Bibliothèque nationale du Québec offre une multiplicité de services à l'ensemble de sa clientèle. Évidemment, chacune des thématiques a ses particularités tant pour ce qui est des collections que des clientèles visées, ce qui implique la mise en place de services spécifiques. À cet égard, qu'en est-il de la Collection nationale de la Grande Bibliothèque et quelles seront les particularités des services qui y seront proposés?

L'une des caractéristiques distinctives de la Collection nationale est que, contrairement aux autres secteurs de la BNQ, elle s'articule autour de l'ensemble des disciplines du savoir. Ses collections reflètent la totalité de l'édition québécoise ou de ce qui y est relatif; elles visent à la fois des chercheurs, des étudiants, des recherchistes, des représentants des médias aussi bien que le grand public. Aussi, le personnel doit-il posséder une connaissance approfondie pour accompagner cette clientèle dans des recherches souvent complexes.

La Collection nationale regroupe les livres, journaux et revues, les publications des gouvernements du Québec, du Canada et des municipalités québécoises, de même que des publications préconfédératives, sans oublier plusieurs milliers d'ouvrages sur microforme1. L'ampleur et la diversité de ces collections réunies dans un seul et même lieu en font un espace privilégié dédié au fait québécois, et il ne faut donc pas s'étonner de l'abondance des recherches de pointe qu'elles génèrent.

Il va de soi que la Collection nationale offre les mêmes services de base que les autres collections thématiques de la Grande Bibliothèque, à l'exception du prêt aux usagers : la référence, la consultation sur place de documents, les salles de lecture et l'accès à des postes multimédias. De plus, des cabinets de recherche, au nombre de six et situés à l'intérieur de la Collection nationale, offriront un espace individuel réservé à la recherche. Cependant, une part substantielle des services offerts n'est souvent pas directement perceptible aux yeux de la clientèle. Il s'agit d'un travail de coulisses, axé sur une plusvalue qui met en valeur ces collections ou en révèle franchement certains segments.

De multiples projets reflètent la préoccupation constante d'assurer la diffusion de documents souvent peu connus ou repérables. L'Index Trépanier ou l'Inventaire bibliographique des relations francoquébécoises de 1760 à nos jours en sont deux exemples parmi tant d'autres. Dans le premier cas, il s'agit d'une indexation de périodiques québécois (articles, textes littéraires, partitions musicales, publicités) publiés de 1764 à nos jours. En ce qui concerne l'Inventaire bibliographique des relations franco-québécoises de 1760 à nos jours, l'indexation porte sur l'ensemble des textes des relations, échanges et influences entre la France et le Québec depuis 1760.

Mais il ne suffit pas de signaler l'existence de l'information, encore faut-il la mettre en valeur et en faciliter l'accès. Le recours à la numérisation s'avère un véhicule privilégié pour y arriver. Ainsi, de nombreux projets de numérisation ont vu le jour : journaux, partitions musicales, livres cités dans les deux premiers tomes du Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, enregistrements sonores, cartes géographiques, cartes postales, illustrations, etc. La numérisation en cours des répertoires téléphoniques Lovell's (1876-1978) pour Montréal et Marcotte pour Québec, des illustrations parues dans les livres québécois publiés entre 1821 et 1900, du magazine culturel Le Passe-temps (1895-1949), de la revue en littérature de jeunesse L'Oiseau bleu ou des journaux La Patrie (1879-1957), La Minerve (1826- 1899) ou Le Petit journal (1926-1978) sont de bons exemples de cette direction empruntée par la BNQ. Les bibliographies commentées, les répertoires analytiques, les guides ou manuels d'utilisation de certaines collections constituent également quelquesuns des divers outils mis en place afin de faciliter les recherches des usagers, sur place ou à distance.

La Collection nationale offre également un fonds particulièrement étoffé de documents en format microfilm ou microfiche. La consultation de ces derniers peut s'effectuer sur des lecteurs-reproducteurs numériques qui donnent à l'usager le loisir d'imprimer un document ou de le transférer sur cédérom. Dans le même ordre d'idée, il faut souligner la présence d'un service de reproduction photographique offrant la possibilité d'effectuer des commandes sur place ou en ligne, dans le respect de la Loi sur le droit d'auteur, comme il se doit. La Collection nationale offre également l'accès à l'exemplaire unique de la collection de conservation, sur un support de remplacement ou, dans certains cas et sous surveillance, l'accès au document original.

Les services proposés dans la Collection nationale sont ainsi articulés autour de la mission fondamentale de la BNQ, laquelle comporte deux volets. En premier lieu : rassembler et conserver en permanence le patrimoine documentaire québécois. En second lieu: diffuser celui-ci. Il s'agit de beaucoup plus qu'une simple mise à disposition d'ouvrages dans un lieu physique, aussi convivial soit-il. Une équipe formée de bibliothécaires, de techniciens en documentation et de commis sera présente pour conseiller la clientèle et répondre aux demandes précises de celle-ci.

Le personnel de la Collection nationale mettra donc l'accent sur l'aspect proactif de sa mission, qui se concrétisera dans un travail inlassable destiné à révéler au grand jour la richesse des collections et permettra à la clientèle de poser un regard pénétrant sur son passé, mais également sur son présent.


1. La collection nationale de musique est localisée à proximité de la section Musique et Films de la Grande Bibliothèque. De même, la collection patrimoniale québécoise en littérature pour la jeunesse est regroupée dans le Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse.

 

Retour au menu


La bibliothèque nationale et les services aux milieux documentaires

par Marie-Josée Benoît
Directrice des services aux milieux documentaires

Ce dossier spécial de À rayons ouverts, nous fait découvrir la variété et l'importance des services qu'offrira la Grande Bibliothèque à son ouverture, au printemps 2005.

Parmi ceux-ci, certains seront spécifiquement destinés aux institutions documentaires québécoises. En agissant comme catalyseur auprès d'elles et en contribuant ainsi à structurer les bibliothèques en un véritable réseau, la BNQ favorisera encore davantage le développement et l'amélioration de services d'information accessibles à tous les citoyens.

Des services d'information, de documentation et de soutien professionnel aux bibliothèques

La nouvelle Direction des services aux milieux documentaires (DSMD) travaille à mettre sur pied deux grandes catégories de services aux bibliothèques, plus particulièrement aux bibliothèques publiques :

Des services d'information et de documentation offrant une documentation professionnelle en bibliothéconomie et sciences de l'information sur différents supports. Le développement d'une collection imprimée et électronique, la création d'un portail destiné aux bibliothèques et la prestation de services de prêt et de référence favoriseront l'accès à ces ressources documentaires. Par exemple, l'extranet des bibliothèques, porte d'entrée pour la diffusion et le partage de l'information et de l'expertise sur les bibliothèques, proposera des contenus tels que :

  • une section permettant des communications, des échanges et le partage de l'expertise (foire aux questions, forum de discussion, formulaire de suggestions, etc.);
  • de la documentation en gestion et développement de bibliothèques publiques (politiques de développement de collections ou en matière de services, plans de classement, sites Internet d'intérêt, etc.), disponible en ligne;
  • de la documentation professionnelle spécifique à des projets de coopération (ex. : Consortium d'acquisition de ressources électroniques du Québec);
  • un catalogue en ligne des ressources en bibliothéconomie et une sélection de nouveautés;
  • des références à des articles de périodiques sur des sujets d'actualité en bibliothéconomie;
  • des statistiques sur les bibliothèques publiques.

Des services de référence et de soutien à l'intention du personnel des bibliothèques. Par exemple :

  • un accès sur place ou à distance, grâce à un formulaire de référence en ligne, à des services de référence en matière de gestion et de prestation de services en bibliothèque;
  • des trousses d'information et des guides d'utilisation de produits et services, etc.

Des projets de coopération

La création d'un catalogue collectif

Poursuivant l'objectif d'offrir aux Québécois un accès élargi à l'ensemble des ressources documentaires et des services améliorés, la BNQ planifie la mise sur pied d'un catalogue collectif national. D'une grande richesse documentaire, ce catalogue regroupera des données bibliographiques et donnera accès à des documents numériques provenant de diverses sources : le catalogue de la BNQ, les catalogues de bibliothèques publiques québécoises et des liens vers d'autres catalogues.

Basée sur une participation volontaire, la création de ce catalogue favorisera la coopération entre bibliothèques ainsi que la mise en commun des ressources et des services, notamment les services de traitement documentaire. Cette plus grande coopération bénéficiera à tous les Québécois et contribuera à mieux répondre à leurs besoins d'information.

Le consortium d'acquisition de ressources électroniques du Québec (CAREQ)

Né d'une initiative de la BNQ et des bibliothèques publiques, le CAREQ a été créé en 2003 à la suite d'un sondage portant sur les besoins des bibliothèques publiques en ressources électroniques. En négociant des licences collectives d'abonnement à des ressources électroniques aux meilleurs tarifs et conditions possibles, le CAREQ favorise l'accès à ces ressources pour les usagers des bibliothèques québécoises. En août 2004, le CAREQ a conclu sa première entente avec Encyclopædia Universalis, permettant aux quelque trois millions d'usagers de la BNQ, des 39 bibliothèques publiques participantes et du Réseau BIBLIO du Québec de consulter cette ressource encyclopédique sur Internet, dans leurs édifices respectifs et, en certaines circonstances, à distance.

La référence virtuelle coopérative

La Direction des services aux milieux documentaires de la BNQ évaluera également la mise sur pied d'un service de référence en ligne basé sur la coopération entre les bibliothèques publiques et d'autres institutions documentaires, telles les bibliothèques d'enseignement.

Ces services et ces projets, basés sur la collaboration et la concertation des acteurs de tous les milieux documentaires et de toutes les régions du Québec, concourront grandement au développement d'un véritable réseau documentaire québécois, rayonnant sur l'ensemble du territoire.

Retour au menu


Les services aux personnes handicapées : un accès privilégié à la culture et à l'information

par Marianne Demers-Desmarais, bibliothécaire
Service des collections thématiques

En tant qu'institution culturelle à vocation nationale, la Bibliothèque nationale du Québec a pour mission d'offrir un accès démocratique au patrimoine documentaire québécois ainsi qu'à une collection universelle de prêt et de référence. Elle accueille donc tous les citoyens québécois, et ce, sans discrimination ni privilège. Pour le segment de clientèle que représentent les personnes handicapées, elle s'engage à offrir des services exemplaires, des collections riches et diversifiées ainsi que des aménagements adaptés à leurs besoins.

Dès son ouverture, la Grande Bibliothèque offrira gratuitement une gamme de services conçus spécialement pour les personnes handicapées. Ces services auront pour but de favoriser leur intégration et de faciliter leur accès à l'information, tant sur le plan physique qu'intellectuel. Ils s'adresseront à toutes les personnes vivant avec un handicap, adultes comme enfants.

Dans cette optique, les personnes handicapées pourront se prévaloir de services personnalisés et fondés sur une approche humaine et respectueuse. Un personnel compétent et formé spécialement pour répondre à leurs besoins les accueillera dès leur arrivée à la Bibliothèque. Il les informera des services et ressources qui leur sont spécifiquement destinés et les orientera ensuite vers les étages, sections et points de service appropriés. Sur place, les personnes handicapées auront également accès à l'accompagnement, la localisation et la manipulation des documents lorsque nécessaire, la référence et l'aide à la recherche, l'aide à l'utilisation des équipements adaptés, un service de reprographie et de photocopie ainsi que des visites guidées et des activités d'animation adaptées.

À distance, elles pourront bénéficier de l'accueil et des renseignements généraux par téléphone, recourir à un service de référence complet, consulter les multiples ressources disponibles sur le portail institutionnel et recevoir par la poste des documents empruntés au Service québécois du livre adapté (SQLA). Le portail Internet de la BNQ respecte la norme d'accessibilité WAI (Web Accessibility Initiative) depuis près de deux ans déjà, permettant sa consultation par les personnes ayant une déficience visuelle.

Comme tous les usagers de la Bibliothèque, les personnes handicapées auront accès gratuitement à l'ensemble des collections destinées au grand public. En plus de toutes ces ressources, certaines collections leur seront spécifiquement destinées : livres en gros caractères, livres et revues en médias adaptés, films adaptés et documents pour les enfants handicapés.

Enfin, l'offre de service aux personnes handicapées se traduit également par une attention particulière portée au bâtiment et aux équipements. Au point de vue architectural, la Grande Bibliothèque respecte les normes relatives aux personnes handicapées énoncées dans le Code de construction du Québec. La signalisation et le mobilier seront aussi adaptés aux besoins particuliers de cette clientèle. Afin d'accéder plus facilement aux différentes collections, les usagers handicapés disposeront d'équipements spécialisés tels que des appareils destinés aux aveugles et malvoyants (postes multimédias adaptés, logiciels spécialisés, plages tactiles braille, numériseurs, imprimantes braille, télévisionneuses et lecteurs de livres parlés numériques), une salle de travail adaptée et des postes multimédias permettant de consulter des films sous-titrés pour les malentendants. Enfin, des fauteuils roulants seront disponibles sur place.

Retour au menu

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.